Aller au contenu principal

Bazin, Germain

Statut
Publiée
Contributeur
INHA 2001
Dernière modification
09/11/2022 10:57 (il y a 22 jours)
Type de personne
Type de personne : 
Noms
Nom : 
Bazin
Prénom : 
Germain
Sexe : 
Nationalité : 
Nom : 
Bazin
Prénom : 
René, Michel
Naissance et mort
Date de naissance : 
24 septembre 1901
Lieu de naissance : 
Date de mort : 
2 mai 1990
Lieu de mort : 
Commentaire Lieu de mort : 

10e arrondissement

Adresses
Type d'adresse : 
Date de l'adresse : 
Avant 1929
Adresse : 

4 bis rue du Parc

Code postal : 
92150
Ville : 
Type d'adresse : 
Date de l'adresse : 
1935 - 1945
Adresse : 

9 [illisible] Sesnard

Code postal : 
41170
Type d'adresse : 
Date de l'adresse : 
1945
Adresse : 

rue Jules Lemaître

Code postal : 
75012
Ville : 
Professions / activités
Lieu institution : 
Date d'activité : 
1930 - 1990
Type de profession / activité : 
Biographie
Commentaire biographique : 

Germain Bazin, né le 24 septembre 1901 à Suresnes, abandonne à la fin des années 1930 une carrière universitaire au profit d’une carrière au musée du Louvre. René Huyghe, chef du département des peintures qu’il a côtoyé sur les bancs de l’École du Louvre et avec qui il entretient une importante correspondance à partir des années 1920 le nomme en effet conservateur-adjoint de ce département en 1937, lui confiant la surveillance de l’atelier de restauration. C’est à lui que l’on doit d’ailleurs le service de documentation de ce département.

À l’été 1939, Bazin prend part à l’évacuation des Musées Nationaux en convoyant les peintures du musée du Louvre vers le sud. Son engagement militaire le contraint cependant à abandonner sa mission. Blessé et hospitalisé en avril 1940, puis démobilisé, il devient responsable du dépôt installé au château de Sourches dans la Sarthe. Pendant toute la période du conflit, Bazin suit avec intérêt l’activité du marché de l’art. Il poursuit en parallèle ses activités éditoriales et enseignantes. En 1943, la vente de la collection Schloss met en confrontation directe le régime de Vichy et l’ERR. Germain Bazin et René Huyghe, chargés de l’examen de cette collection, choisissent 49 œuvres pour l’État français. Les 252 œuvres restantes sont achetées par l’Ambassade d’Allemagne.

Nommé expert de la Commission de récupération artistique en 1944, Germain Bazin ne s’investit que peu dans les recherches visant à retrouver les biens culturels spoliés. Il devient conservateur en chef et responsable du département des peintures à partir de 1951, puis quitte ce département pour le service de la restauration des peintures des Musées Nationaux. Jusqu’en 1970, il est délégué permanent de la France auprès de la Commission internationale de conservation des biens culturels. Sa carrière s’achève au Musée Condé à Chantilly où il est nommé en 1982. À l’École du Louvre où il enseigne pendant près de trente ans, il crée la chaire de muséologie. Le 18 juillet 1975, son élection comme membre de l’Institut, à l’Académie des beaux-arts, vient couronner une longue série de fonctions honorifiques.

Ensembles / rapports
Type de lien horizontal : 
Commentaire Type de lien horizontal : 

Germain Bazin suit les cours de Gaston Brière.

Lettre de Germain Bazin à Gaston Brière du 23 mars 1954 : « Cher maître, Je ne puis vous dire combien je suis ému par votre lettre si affectueuse et par l’intérêt que vous avez bien voulu porter à mon livre dont vous avez analysé la composition presque dans le détail [...] »). (source : INHA, BCMN MS 498 (1,4), B(1), f. 35).

Type de lien horizontal : 
Commentaire Type de lien horizontal : 

Germain Bazin - René Huyghe

Type de lien horizontal : 
Commentaire Type de lien horizontal : 

Germain Bazin - André Chamson

Lien notice : 
Bibliographies / archives
Sources en ligne