Aller au contenu principal
Finalisée
Nicolas Poussin. La Danse de la Vie humaine. The Wallace Collection (Londres). CC-BY-NC-ND 4.0 - The Wallace Collection (London)

Les collections du cardinal Fesch, histoire, inventaire, historiques

Description


Cardinal, Primat des Gaules, ambassadeur à Rome auprès du Saint-Siège, mais aussi oncle de Napoléon, Joseph Fesch fut l'un des plus grands collectionneurs de son temps. A sa mort, il laissa 17626 objets d'art et 16000 tableaux. Parmi ces nombreux chefs-d’œuvre, environ 1500 furent légués à la Corse, tandis que les autres étaient dispersés au cours de plusieurs ventes, dont les plus notables eurent lieu à Rome en 1841 et 1845. Aucun travail d'ensemble sur cette collection n'avait jamais été entrepris. Un premier travail de saisie de ces collections avait bien été réalisé par le Getty Research Institute à partir des catalogues des ventes Fesch (dans le cadre du Provenance Index), mais il restait très lacunaire et la nécessité s'imposait de reprendre tout le dossier à partir des sources fondamentales, notamment son inventaire après décès et les catalogues de vente successifs.

En 2015, le Palais Fesch-musée des Beaux-Arts d’Ajaccio et l’Institut national d’histoire de l’art ont lancé en partenariat un programme de recherche sur les collections formées par le cardinal Fesch, puis, vendues ou dispersées par ses héritiers dans toute l’Europe après la mort du prélat, en dehors du noyau de 1000 tableaux environ légué à la Ville d’Ajaccio et des 500 autres distribués en Corse par Joseph Bonaparte. Un chef de projet du programme, Matteo Gianeselli, a constitué de 2015 à 2018 une base de données qui s’appuie sur la transcription intégrale de l’inventaire après décès du cardinal Fesch. Le choix a été fait de centrer cette base de données sur l'inventaire dressé à la mort du cardinal. Un certain nombre d’œuvres sont alors réunies en lots, parfois plusieurs centaines d'objets pour un seul numéro de l'inventaire. Ceci justifie pourquoi la base de données compte actuellement 3715 fiches censées décrire les quelques 17626 objets possédés par Joseph Fesch à sa mort. Le chef de projet a pu également faire le croisement entre les deux principaux catalogues des ventes de 1841 et 1845, afin d’identifier les tableaux proposés. Le but affiché de cette base de données est de retracer les provenances et de suivre ces œuvres dans les catalogues des ventes successives, tout en proposant, dans le meilleur des cas, localisation et attribution actualisées, grâce à un travail de documentation et d’attributions critiques mené dans les bibliothèques et photothèques de France et de l’étranger. La révision complète de la base a pu être conduite en 2020-2021, année au cours de laquelle Matteo Gianeselli a pu recevoir l’aide d’un jeune chercheur, Bastien Lopez. Celui-ci a pu mener à bien une première étape d’illustrations de la base, fondée sur un travail de longue haleine de contacts des différentes institutions, maisons de vente, propriétaires possédant ou ayant vu passé en leurs mains des tableaux de provenance Fesch.


Équipe

La base de données est gérée par le Département des études et de la recherche (DER) de l'Institut national d'histoire de l'art (INHA).

  • Chantal Georgel, conseillère scientifique (2008-2017)
  • Ariane James-Sarazin, conseillère scientifique (2017-2018)
  • Servane Dargnies, pensionnaire (2015-2019)
  • Isabelle Dubois-Brinkmann, pensionnaire (2019-)
  • Matteo Gianeselli, chef de projet (2015-2021)
  • Bastien Lopez, chargé de recherche (2020-2021)
  • Chloé Gautier, chargée de ressources documentaires (2011-2018)
  • Federico Nurra, chargé de ressources documentaires et numériques (2018-2020)
  • Pierre-Yves Laborde, chargé de ressources documentaires et numériques (2020-)

Responsables

  • Philippe Costamagna (Palais Fesch-musée des Beaux-Arts)
  • Isabelle Dubois-Brinkmann (INHA)

Partenaires

  • Palais Fesch-musée des Beaux-Arts / Ville d'Ajaccio

Dates

2015-2021

Citer la base

Les collections du cardinal Fesch, histoire, inventaire, historiqueshttps://agorha.inha.fr/database/61. (Consulté le JJ mois AAAA).

Aperçu des notices