Aller au contenu principal

Lefebvre des Noëttes, Richard

Statut
Publiée
Contributeur
pcugy
Dernière modification
18/05/2022 18:39 (il y a 3 mois)
Type de personne
Noms
Nom : 
Lefebvre des Noëttes
Prénom : 
Richard
Titre : 
commandant ; comte
Sexe : 
Nationalité : 
Nom : 
Lefebvre des Noëttes
Prénom : 
Richard Joseph Édouard Charles
Qualificatif : 
Naissance et mort
Date de naissance : 
25 mai 1856
Lieu de naissance : 
Commentaire Naissance : 
Naissance à Villenoy

Mère : Contesse, Marie Anne Joséphine (domiciliée à Paris en 1883)

Père : Lefebvre des Noëttes, comte Richard (colonel de gendarmerie en retraite, domicilié à Marseille en 1883)

Conjointes : Vico, Marie Jacqueline Louise Gabrielle (Bézier, 30 avril 1861 – Neuilly-sur-Seine 13 août 1908) (source : AP, 16D 92, acte n° 1270) ; mariage le 25 septembre 1883 à Paris, contrat devant Maître Émile Godet à Paris le 25 septembre 1883 (source : AP, V4E 7284, acte n° 378) ; Ravard, Marie Aline Louise (Arthenac, 20 février 1860 - 1936) mariage le 15 juillet 1913 à Paris, contrat devant Maître Delafon à Paris le 10 juillet 1913 (source : AP, 16M 191, acte n° 963)
Date de mort : 
3 décembre 1936
Lieu de mort : 
Adresses
Type d'adresse : 
Date de l'adresse : 
1883
Code postal : 
80100
Ville : 
Commentaire Ville : 
adresse de garnison, utilisée en 1883 (source : AP, 16D 92, acte n° 1270)
Type d'adresse : 
Date de l'adresse : 
1899
Adresse : 
50 rue de Bretagne
Code postal : 
‎61001
Ville : 
Commentaire Ville : 
(source : Annuaire administratif, statistique et commercial du département de l’Orne : adresses des habitants d’Alençon. Alençon : Veuve Félix Guy & Cie, 1899, p. 164)
Type d'adresse : 
Date de l'adresse : 
1908
Adresse : 
9 rue Jasmin
Code postal : 
75016
Ville : 
Commentaire Ville : 
(source : Bulletin de la Société nationale des Antiquaires de France. 1908, p. 35 ; AP, 16D 92, acte n° 1270)
Professions / activités
Type de profession / activité : 
Lieu institution : 
Date d'activité : 
Avant 1883
Commentaire Professions / activités : 
« lieutenant au 3e régiment de Chasseurs, en garnison à Abbeville (Somme) » en 1883 (source : AP, V4E 7284, acte n° 378) ; « capitaine au 1er régiment de chasseurs, a été désigné pour occuper un emploi de son grade au 2e régiment de hussards » » (source : Journal officiel de la République française. 28 octobre 1890, p. 5260) ; « capitaine de cavalerie » (source : Journal officiel de la République française. 31 décembre 1899, p. 47) ; capitaine commandant au 14e régiment de hussards (source : Journal officiel de la République française. 4 avril 1902, p. 2464) ; chef d’escadrons « affecté au 18e régiment de chasseurs » (source : Journal officiel de la République française. 4 avril 1902, p. 2464) ; « 28 ans 9 mois 7 jours de services. (Blessures ou infirmités.) Pension avec jouissance du 1er août 1904……3,000 fr. » » (source : Journal officiel de la République française. 2 octobre 1904, p. 5933) ; « chef d’escadrons en retraite » (source : AP, 16M 191, acte n° 963)
« Dès 1896, M. L. des Noëttes, alors capitaine, se signalait à l’attention de ses chefs par l’invention d’un nouveau bac destiné à l’armée et bientôt on le récompensait avec éclat pour des expériences décisives sur les ponts de bateaux. Épris d’archéologie, émerveillé des belles architectures qui fleurissent nos villes et nos villages, le jeune officier les visite, les étudie avec une passion lucide, un regard qu’aucune théorie n’a déformé. En garnison à Alençon de 1893 à 1901, il travaille avec les Amis des Monuments Ornais, collabore à la rédaction de leur bulletin, rendant compte de ses flâneries actives chez les brocanteurs ou de ses stations studieuses devant les vieilles maisons, les anciennes églises, les ruines des châteaux, de ses premières recherches sur la ferrure des chevaux.
Transféré à Saint-Germain-en-Laye, il poursuit des études historiques et expérimentales sur la solea, quand un accident interrompt sa carrière militaire. » (source : Moulinier, Georges. « Un chercheur, une méthode, du nouveau ». Bulletin de l’Association Guillaume Budé. n° 39, avril 1933, p. 43-44)
Type de profession / activité : 
Lieu institution : 
Date d'activité : 
1897 - décembre 1936
Commentaire Professions / activités : 
« Un autre archéologue éminent, M. Lefebvre des Noëttes, qui s’intéresse tout particulièrement à la domestication du cheval et à son emploi dans les premiers âges de l’histoire, est d’un avis plus catégorique encore. “Non seulement, dit-il, la ferrure était complètement inconnue à l’époque gallo-romaine, mais elle n’apparaît qu’au Xe siècle, d’abord en Orient ; en Occident on n’en trouve des traces qu’à partir du XIe siècle !” Je lui ai entendu défendre avec chaleur cette thèse ; et il faut un certain courage à quiconque vit de la foi de l’antiquité pour reconnaître qu’un art simple en apparence, et si précieux pourtant, fut ignoré jusqu’à une époque aussi avancée. “En archéologie, dit-il, les présomptions et les suppositions n’ont plus cours. Il faut des preuves. Or, nous avons toujours tendance à vieillir la plupart de nos gisements, et surtout à vouloir les attribuer à une seule époque. Par malheur, le plus grand nombre d’entre eux sont composites ; ils se sont constitués, à plusieurs siècles de distance, d’éléments très différents. Gardons-nous bien d’attribuer à tout ce que nous y trouvons l’âge du document le plus ancien.” Et il rappelle que les documents figurés, ivoires, sculptures, étoffes, peintures ou miniatures, antérieurs au Xe siècle, sont absolument muets sur l’existence de la ferrure. De là sa conclusion : “La ferrure à clous naît à Byzance au IXe siècle au plus tôt ; elle n’apparaît en Occident qu’au Xe. » (source : Bulletin de la Société centrale de médecine vétérinaire. vol. 66, 1912, p. 45-46)
Type de profession / activité : 
Lieu institution : 
Date d'activité : 
1910
Commentaire Professions / activités : 
75 entrées répertoriées entre 1910 et 1914 (source : Fichier des lecteurs, AN, AJ/16/8416-8417)
Biographie
Commentaire biographique : 
Formation :
« Réformé pour blessures graves reçues dans le service, il suit, pendant deux ans, à l’école des Chartes, les cours de Ch. de Lasteyrie et de Lefèvre-Pontalis, s’initiant à des méthodes qu’il va dépasser, vérifiant certaines de ses intuitions, élargissant ses horizons. » (source : Moulinier, Georges. « Un chercheur, une méthode, du nouveau ». Bulletin de l’Association Guillaume Budé. n° 39, avril 1933, p. 44)

Collections personnelles :
« B 120. - Fragment provenant de l’église Notre-Dame d’Étampes. Tête et parties des ailes d’un ange qui ornait la tranche d’un corbeau. XIIe siècle. (Don de M. le commandant Cte Lefebvre des Noettes). » (source : Enlart, Camille et Roussel, Jules. Catalogue général illustré du Musée de sculpture comparée au Palais du Trocadéro (moulages). Paris : Librairie Alphonse Picard & fils, 1910, p. 31)
« L’une d’elles, qui se trouve en la possession de M. le commandant comte Lefebvre des Noëttes, a été jugée digne par M. Camille Enlart d’être moulée pour le Musée de sculpture comparée du Trocadéro, et elle y figure en plâtre, comme pièce du XIIe siècle dans la salle romane (côté oriental). On l’a présentée comme un ancien corbeau dont elle a en effet assez bien la forme et les dimensions ; il s’agit en tous cas probablement d’un support. » (source : Lefèvre, Louis-Eugène. « La démolition du jubé de l’église Notre-Dame d’Étampes en 1791 ». Annales de la Société historique & archéologique du Gâtinais. tome XXXVI, 1923, p. 200-201)

Mentions dans la littérature :
« Hommage à Leonora Carrington. J'ai salué à six pas le commandant Lefebvre des Noëttes et caché Jack l'éventreur. La vie bravait le hibou toujours cloué et se reparfumait à la table magique. » (source : Breton, André. « Jack l’Éventreur ». Poème-objet réalisé à New York, daté de 1942-1943)
Thèmes d'étude
Aire géographique étudiée : 
Secteur fondamental d'étude : 
Ensembles / rapports
Type de lien horizontal : 
Commentaire Type de lien horizontal : 

Charles Ravaisson et Gustave Schlumberger présentent Richard Lefebvre des Noëttes à la Société nationale des Antiquaires de France. (source : Bulletin de la Société nationale des Antiquaires de France. 1906, p. 169 ).

Lien notice : 
Type de lien horizontal : 
Commentaire Type de lien horizontal : 

Charles Ravaisson et Gustave Schlumberger présentent Richard Lefebvre des Noëttes à la Société nationale des Antiquaires de France. (source : Bulletin de la Société nationale des Antiquaires de France. 1906, p. 169 ).

Type de lien horizontal : 
Commentaire Type de lien horizontal : 

Richard Lefebvre des Noëttes suit l'enseignement de Charles de Lasteyrie à l'École des chartes. (source : Moulinier, Georges. « Un chercheur, une méthode, du nouveau ». Bulletin de l'Association Guillaume Budé. n° 39, avril 1933, p. 44).

Bibliographies / archives
Sources en ligne
Référence de notice : 
061589446
Date de consultation : 
13/07/2020
Url document source : 
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Rédacteur
Pascale Cugy ; Myriam Chevallier