Aller au contenu principal

Hittorff, Jacques-Ignace

Statut
Publiée
Contributeur
INHA 2001
Dernière modification
03/04/2023 15:26 (il y a environ 1 an)
Type de personne
Type de personne : 
Noms
Nom : 
Hittorff
Prénom : 
Jacques-Ignace
Sexe : 
Nationalité : 
Nom : 
Hittorff
Prénom : 
Jakob Ignatz
Naissance et mort
Date de naissance : 
20 août 1792
Lieu de naissance : 
Date de mort : 
25 mars 1867
Lieu de mort : 
Professions / activités
Type de profession / activité : 
Type de profession / activité : 
Commentaire Professions / activités : 
Archéologue, historien de l'architecture.
Biographie
Commentaire biographique : 
Biographie rédigée par Marie-Laure Crosnier Leconte :

Matricule de l'Ecole des Beaux-Arts : 179. Jakob Ignaz Hittorff [Jacques Ignace Hittorff], né à Cologne (Roer [Ruhr], Allemagne) le 20 août 1792, fils de François Hittorff, et de Agnès Traussmann, devenu français en 1794 par l'annexion des provinces rhénanes, élève de l'architecte Christian Löwenstein et du peintre Caspar Arnold Grein (1764-1835), puis de l'architecte Leidel, part à Paris à l'âge de 17 ans avec Franz Christian Gau [François Chrétien Gau] (1789-1853) pour y étudier l'architecture, élève de François Joseph Bélanger et Charles Percier, et du peintre Jean Baptiste Isabey, admis le 11 avril 1811, son dossier d'élève manque, obtient 3 Médailles [d'après Delaire], dont 1 Médaille et 1 mention honorable en projets rendus, perd la nationalité française en 1814 par suite du rattachement des provinces à la Prusse mais continue à concourir pour le Prix de Rome, 4è logiste au Concours de Rome le 21 mai 1815, 8è logiste le 17 mai 1817 (architecte à Paris; nommé inspecteur des Bâtiments royaux en 1814, travaille alors avec Joseph Lecointe, sous la direction de Bélanger aux décors des fêtes royales pour les Menus Plaisirs du Roi de 1814 à 1818, devenus par la suite Intendance des Fêtes et Cérémonies, succèdent à Bélanger en 1818, réalisent pendant une douzaine d'années plusieurs décors de fêtes dont celles du baptême du duc de Bordeaux, et du sacre de Charles X en 1825, ainsi que le tombeau de Bélanger au Père Lachaise, voyage en Angleterre en 1820, puis en Allemagne en 1821, rencontre Karl Friedrich Schinkel à Berlin, part à Rome, Italie, par ses propres moyens, puis en Sicile, accompagné de Ludwig von Zanth (1796-1857), de septembre 1822 à juin 1824; à nouveau à Paris en 1824; architecte du gouvernement, inspecteur général des Bâtiments civils, membre du Conseil général des Bâtiments civils en 1862; professeur chef d'atelier d'architecture à l'École des Beaux-arts; restauration du théâtre Favart, église Saint-Vincent-de-Paul en 1825-44, en coll. avec Lepère, décoration de la place de la Concorde et des Champs-Élysées en 1840, cirque des Champs-Élysées en 1840-mai 1841 [détruit en 1898], cirque d'été, rotonde du Panorama aux Champs-Élysées, cafés et restaurants, diorama, caserne de pompiers, mairie du Vè arr. (Panthéon), cirque Napoléon boulevard des Filles-du-Calvaire en 1852 [cirque d'hiver], écoles à Saint-Germain-l'Auxerrois, Institution impériale de filles (hospice Sainte-Eugénie), façades des immeubles de la place de l'Étoile, en coll. avec Rohault de Fleury, Grand Hôtel, en coll. avec Armand et Auguste Pellechet, presbytère de Saint-Vincent-de-Paul, gare du Nord en 1861-65, théâtre de la Gaîté; expose au Salon des artistes français à Paris en 1822, Dessin à l'aquarelle du décor exécuté dans l'église de Notre-Dame pour la cérémonie du baptème de S. A. R. Monseigneur le duc de Bordeaux (Les figures sont de M. Chasselat), en coll. avec Joseph Lecointe, 1827, Gravures de la décoration exécutée dans l'église de Notre-Dame de Paris pour la cérémonie du baptême de S.A.R. le duc de Bordeaux (Maison du Roi), en coll. avec Jean François Joseph Lecointe, Médaille de 2è classe; Cadre renfermant des gravures de l'ouvrage sur l'architecture antique de la Sicile; Cadre renfermant des gravures de l'ouvrage sur l'architecture moderne de la Sicile, en coll. avec Ludwig Zanth, 1831, Planches colorées des ouvrages de l'Architecture antique et moderne de la Sicile, en coll. avec Ludwig Zanth, Médaille de 1è classe, 1833, 1841, Rotonde du Panorama élevée aux Champs-Elysées, cinq dessins, et 1859, Restitution d'un temple grec, du temps de Périclès, dédié aux Muses, huit dessins; Modèle du temple précédent; ces dessins et ce modèle appartiennent à S. A. I. Mgr le prince Napoléon; Restitution d'un temple à Sélinonte, cinq dessins; Détails d'architecture de monuments d'Athènes, d'autres parties de la Grèce, de la grande Grèce, de la Sicile et de Pompéia, deux dessins; Plans et élévations restituées des temples de Jupiter Olympien, dit des Géants, de la Concorde et de Junon Lucine, à Agrigente, Sicile; Plans et élévations restituées du temple dit de Jupiter à Sélinonte; Vue perspective du temple de Dendérah restitué avec sa coloration, d'après les dessins rapportés d'Égypte par M. le Père; Vue perspective de l'intérieur d'une basilique antique restituée d'après les auteurs anciens et les restes de ce genre d'édifices à Rome et à Pompéïa; naturalisé français en 1842; président de la 24e classe du jury de l'Exposition universelle de 1855; plusieurs publications: Fêtes du duc de Bordeaux, Antiquités de l'Attique, L'Architecture antique de la Sicile, Paris, 1827, en coll. avec Ludwig Zanth, L'Architecture moderne de la Sicile, Paris, 1835, L'Architecture polychrome chez les Grecs, 1830, Panorama; collaborateur de la Revue générale de l'architecture et des travaux publics; président de la Société libre des Beaux-arts de 1831 à 1833, puis à nouveau en 1842, membre de la Société centrale des architectes en 1840; chevalier de la Légion d'honneur le 17 mai 1825, officier le 14 novembre 1855 (ministre d'État), commandeur de plusieurs ordres étrangers; Honorary Corresponding Member of the R.I.B.A., Royal Gold Medal of the R.I.B.A. en 1855, le premier étranger à recevoir cette distinction; élu membre titulaire de l'Académie des Beaux-Arts, section d'architecture, le 22 janvier 1853 au fauteuil de Jean Jacques Marie Huvé (1783-1852), président pour 1857; marié à Élisabeth Lepère, fille de Jean Baptiste Lepère (1761-1844) architecte, un fils, Charles Joseph Hittorff (né en 1825) architecte; mort à Paris à la suite d'une courte maladie le 25 mars 1867, inhumé au cimetière de Montmartre, 4è division; Archives nationales de France, AJ/52/237: École spéciale d'architecture, enregistrement de MM. Les élèves du 1er janvier 1801 au 1er janvier 1836 [y signe "Charles Jacques Hittorff"], LH/1303/31, dossier Légion d'honneur, et 469 AP, documents écrits, plans, 1 carton; fonds au Wallraf-Richartz Museum à Cologne; notice nécrologique dans la Revue générale de l'architecture et des travaux publics, 1867, col. 245-247; Adolphe Lance, 1872; Bauchal, 1887; Delaire, 1907; ThB, XVII, 1924; Hittorff, un architecte du XIXeme, catalogue d'exposition, Paris, musée Carnavalet, 1986; Thomas von Joest in DA, 1996; Michael Kiene, Jacques Ignace Hittorff, précurseur du Paris d'Haussmann, Paris, Éditions du patrimoine, 2011; Renate Treydel in AKL, LXXIII, 2012, 382)
Parcours
Date d'entrée / sortie dans l'école : 
11 avril 1811 - 17 mai 1817
Matricule : 
179
Sources en ligne
Référence de notice : 
du Dictionnaire des historiens d'art en ligne (INHA)
Date de consultation : 
25/02/2016
Référence de notice : 
_00121057
Date de consultation : 
14/04/2017
Commentaire Sources en ligne : 
ressource accessible sur abonnement
Référence de notice : 
11964230
Date de consultation : 
10/02/2011
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Commentaire interne
Champs Répertoire des historiens d’art déplacés suite à mise en ligne de février 2011

Commentaire biographique : 1810 : entre dans l'atelier de Bélanger ; élève à l'Ecole des Beaux-Arts ; élève de Percier ; 1814-1818 : inspecteur des travaux de Bélanger ; 1818 : nommé architecte du roi ; 1820-1821 : voyage en Angleterre et Allemagne ; 1822-1824 : voyage dans le midi de la France, l'Italie et la Sicile ; 1824 : restauration de l'église Saint-Rémi à Reims ; 1824-1844 : construction de l'église Saint-Vincent de Paul ; 1836-1846 : embellissements de la Place de la Concorde ; 1838-1839 : construit le Cirque de l'Impératrice aux Champs-Elysées où il fit plusieurs embellissements ; 1848-1851 : construit la mairie du Panthéon ; 1852-1854 : construit le Cirque d'hiver ; 1853 : membre de l'Institut ; 1854 : élabore le plan de la Place de l'Etoile ; 1854-1855 : construction du grand hôtel du Louvre ; 1857-1861 : mairie du 1er arrondissement et presbytère de Saint-Germain-l'Auxerrois ; 1861-1865 : construit la gare du Nord ; 1864 : nommé inspecteur général, membre du Conseil des bâtiments civils. Maître : Percier ???

Documentation personne : Bibliothèque nationale de France : Na 137 rés. t. IV : portrait, à mi-corps, de 3/4, photographie, par Etienne Carjat, v. 1860.

Publié dans le volume 2 du Dictionnaire des historiens d'art
Bibliographie de : Architecture antique de la Sicile. Recueil des monuments de Ségeste et de Sélinonte, mesurés et dessinés par J.-I. Hittorff et L. Zanth. Suivi de Recherches sur l'origine et le développement de l'architecture religieuse chez les Grecs, par J.-I. Hittorff, Paris : impr. de E. Donnaud, 1870 ; Mémoire sur Pompéi et Pétra, Paris : Impr. impériale, 1866 ; Restitution du temple d'Empédocle à Sélinonte, ou l'Architecture polychrôme chez les Grecs, Paris : Firmin-Didot frères, 1851
BLAF : Tous les ouvrages de cet architecte ont été traités.