Aller au contenu principal

Jaussen, Antonin

Statut
Publiée
Contributeur
cdupinde
Dernière modification
18/05/2022 18:48 (il y a 8 mois)
Type de personne
Type de personne : 
Noms
Nom : 
Jaussen
Prénom : 
Antonin
Sexe : 
Nationalité : 
Nom : 
Jaussen
Prénom : 
Joseph Marius
Qualificatif : 
Naissance et mort
Date de naissance : 
28 mai 1871
Lieu de naissance : 
Commentaire Naissance : 
Né à Sanilhac
Mère : Constant, Marie Rose Sophie
Père : Jaussen, Louis François (cultivateur)
(source : AD Ardèche, NC 17087, acte n° 14)
Date de mort : 
29 avril 1962
Lieu de mort : 
Commentaire Mort : 
Décès à Redessan
Adresses
Type d'adresse : 
Date de l'adresse : 
juillet 1890 - 1928
Adresse : 
Couvent Saint-Étienne
École Biblique et archéologique française
Ville : 
Commentaire Ville : 
(source : Heyberger, Bernard. « Jaussen Antonin (Sanilhac, Ardèche, 1871 – Jonquières-Saint-Vincent, Gard, 1962) ». Pouillon, François (éd.). Dictionnaire des orientalistes de langue française. Paris : IISMM ; Karthala, 2008, p. 515)
Type d'adresse : 
Date de l'adresse : 
1915 - 1918
Ville : 
Commentaire Ville : 
(source : Pérennès, Jean Jacques. « JAUSSEN Antonin ». Dictionnaire biographique des frères prêcheurs. Paris : IMM-EHESS, 2018)
Type d'adresse : 
Date de l'adresse : 
1928 - 1945
Ville : 
Commentaire Ville : 
adresse employée jusqu'en 1945 au moins
(source : Heyberger, Bernard. « Jaussen Antonin (Sanilhac, Ardèche, 1871 – Jonquières-Saint-Vincent, Gard, 1962) ». Pouillon, François (éd.). Dictionnaire des orientalistes de langue française. Paris : IISMM ; Karthala, 2008, p. 515)
Professions / activités
Type de profession / activité : 
Date d'activité : 
1888 - 1962
Commentaire Professions / activités : 
religieux de l'ordre dominicain : vestition pour la Province de Lyon le 7 septembre 1888 à Ryckholt (Pays-Bas) ; profession simple le 8 septembre 1889 à Ryckholt (Pays-Bas) ; profession solennelle le 13 septembre 1892 à Jérusalem ; ordination sacerdotale le 22 septembre 1894 à Jérusalem
« Entré dans l’ordre de Saint-Dominique à dix-sept ans, il est envoyé à Rijckholt (Pays-Bas) pour y faire son noviciat, du fait de l’expulsion des congrégations de France, à cette époque. En outre, l’envoi précoce des jeunes religieux à l’étranger leur permettait d’échapper au trois ans de service militaire obligatoire. De là, il est envoyé à Jérusalem où il arrive en juillet 1890, et où il reste jusqu’en 1928. Il participe alors à la fondation de l’Institut dominicain d’études orientales au Caire. Il vit en Égypte jusqu’en 1959, puis se rend en France pour se faire soigner, mais il y meurt. » (source : Heyberger, Bernard. « Jaussen Antonin (Sanilhac, Ardèche, 1871 – Jonquières-Saint-Vincent, Gard, 1962) ». Pouillon, François (éd.). Dictionnaire des orientalistes de langue française. Paris : IISMM ; Karthala, 2008, p. 515) ; « Au Caire, Jaussen est seul, de 1928 à 1932, pour mettre en place l’Institut dominicain. On sait qu’il joua un rôle très actif dans l’édification des premiers bâtiments (1930-1933) d’après des plans de Perret, puis dans l’orientation scientifique de l’établissement. À partir de 1937 et jusqu’à son retour en France, il vit essentiellement à Alexandrie. Il tisse un réseau intense de relations dans le milieu intellectuel égyptien. » (source : Heyberger, Bernard. « Jaussen Antonin (Sanilhac, Ardèche, 1871 – Jonquières-Saint-Vincent, Gard, 1962) ». Pouillon, François (éd.). Dictionnaire des orientalistes de langue française. Paris : IISMM ; Karthala, 2008, p. 515-516)
Type de profession / activité : 
Lieu institution : 
Date d'activité : 
1896
Commentaire Professions / activités : 
« En mai 1896, il passe son lectorat et est appelé à enseigner à la rentrée d’octobre de la même année. Il n’a que vingt-cinq ans. Il enseigne diverses matières, la théologie dogmatique de saint Thomas, l’exégèse de l’Ancien testament mais surtout les langues : l’hébreu, l’arabe, l’araméen, le sabéen. Formellement institué dès 1894, le studium dominicain s’est étoffé. En 1903, Jaussen y est nommé maître des étudiants. Il en devient le régent des études en 1907 lorsque le père Lagrange est élu prieur du couvent Saint-Étienne » (source : Pérennès, Jean Jacques. « JAUSSEN Antonin ». Dictionnaire biographique des frères prêcheurs. Paris : IMM-EHESS, 2018) ; « Jaussen commence à enseigner l’exégèse de l’Ancien Testament et l’hébreu en 1896, puis l’arabe en 1898, enseignement qu’il conserve par la suite, avec l’araméen et le sabéen. » (source : Heyberger, Bernard. « Jaussen Antonin (Sanilhac, Ardèche, 1871 – Jonquières-Saint-Vincent, Gard, 1962) ». Pouillon, François (éd.). Dictionnaire des orientalistes de langue française. Paris : IISMM ; Karthala, 2008, p. 515)
Type de profession / activité : 
Lieu institution : 
Date d'activité : 
1897
Commentaire Professions / activités : 
« Un premier article de 1901 dans la Revue biblique laisse deviner de vraies qualités d’ethnologue et d’anthropologue. À force de s’asseoir sous la tente avec les bédouins, de boire le thé pendant des heures pour écouter leurs histoires et de visiter leurs campements, Jaussen est à même d’accumuler un ensemble inédit d’informations sur cette société. À l’évidence, c’était pour lui une clef pour mieux comprendre le milieu de la Bible, où, dès la Genèse, il est question de tribus et de vie bédouine. Après plusieurs articles, il publie en 1908 ses observations dans un volume de 450 pages, Coutumes des arabes au pays de Moab. L’ouvrage ne prétend pas être une synthèse, mais frappe par la justesse de ses observations et l’étendue des domaines évoqués : la vie de la famille, la tribu, la vie économique, la religion, les règles de la razzia et de l’hospitalité, les droits de passage sur les pâturages, etc. Sous l’apparent catalogue de détails, Jaussen met en évidence un ordre social dans ces sociétés qui se construisent en dehors de l’État. » (source : Pérennès, Jean Jacques. « JAUSSEN Antonin ». Dictionnaire biographique des frères prêcheurs. Paris : IMM-EHESS, 2018)
« Parmi les étapes de la formation des jeunes religieux figuraient les excursions de découverte dans le pays (Sinaï, Carmel…). Jaussen devient un familier de la région, et se gagne auprès de ses confrères le titre de « cheik Antoun ». Il organise trois expéditions épigraphiques en Arabie du Nord en 1907, 1909 et 1910. En 1908, il est à l’initiative d’une croisière sur la mer Morte, bien documentée. » (source : Heyberger, Bernard. « Jaussen Antonin (Sanilhac, Ardèche, 1871 – Jonquières-Saint-Vincent, Gard, 1962) ». Pouillon, François (éd.). Dictionnaire des orientalistes de langue française. Paris : IISMM ; Karthala, 2008, p. 515)
« Jaussen est aussi l’auteur d’une remarquable collection de photographies, pour lesquelles il donne la préférence à la mobilité et à l’instantanéité sur le cadrage soigné et la pose, cherchant ainsi à fixer la vie en mouvement. Son œuvre ethnographique […] est restée plutôt méconnue. Ceci tient au fait qu’il s’est tenu volontairement à l’écart des théories ethnologiques de son temps, adoptant une attitude modestement descriptive, non sans une part de réflexivité qui lui confère de l’attrait. Le fait d’avoir écrit en français sur une société devenue anglophone explique aussi le peu de rayonnement de son œuvre. » (source : Heyberger, Bernard. « Jaussen Antonin (Sanilhac, Ardèche, 1871 – Jonquières-Saint-Vincent, Gard, 1962) ». Pouillon, François (éd.). Dictionnaire des orientalistes de langue française. Paris : IISMM ; Karthala, 2008, p. 516-517)
Prix et distinctions
Prix / distinction : 
Biographie
Commentaire biographique : 
Formation :
école apostolique tenue dominicaine à Poitiers (vers 1883-vers 1889) ; studium de Ryckholt (Pays-Bas) (vers 1889-1890) ; École pratique d’études bibliques établie dans le couvent Saint-Étienne de Jérusalem, élève de son fondateur Marie-Joseph Lagrange (1890-1894) (source : Pérennès, Jean Jacques. « JAUSSEN Antonin ». Dictionnaire biographique des frères prêcheurs. Paris : IMM-EHESS, 2018)

Langues maîtrisées :
allemand ; arabe ; araméen ; hébreu ; sabéen

Prix et distinctions :
26 novembre 1909 : prix de l’Académie des Inscriptions et Belles-lettres (500 francs) sur le prix Joseph Saintour pour Coutumes des Arabes au pays de Moab. (source : Chantrel, Joseph. Annales catholiques : revue religieuse hebdomadaire de la France et de l’Église. n° 2086, 29 mai 1910, p. 196)
30 décembre 1920 : Chevalier de la Légion d’honneur à titre militaire (AN, 19800035/368/49380)

Voyages connus :
Liban (1895) ; Égypte et Sinaï (1896) ; Arabie (1907, 1909, 1910)
Thèmes d'étude
Aire géographique étudiée : 
Secteur fondamental d'étude : 
Ensembles / rapports
Type de lien horizontal : 
Commentaire Type de lien horizontal : 

Antonin Jaussen est élève de Marie-Joseph Lagrange à l'École pratique d'études bibliques (École biblique et archéologique française) de Jérusalem de 1890 à 1894. Il y devient ensuite professeur de langues sémitiques et publie de nombreux articles dans la Revue Biblique. « Jaussen reçoit l'essentiel de sa formation lors de ses premières années à Jérusalem, sous la férule du fondateur de l'École biblique, le père Marie-Joseph Lagrange, dont il est le meilleur élève. Celui-ci insistait sur la connaissance concrète du pays et l'acquisition des langues. » (source : Heyberger, Bernard. « Jaussen Antonin (Sanilhac, Ardèche, 1871 - Jonquières-Saint-Vincent, Gard, 1962) ». Pouillon, François (éd.). Dictionnaire des orientalistes de langue française. Paris : IISMM ; Karthala, 2008, p. 515).

Type de lien horizontal : 
Commentaire Type de lien horizontal : 

Antonin Jaussen et Raphaël Savignac travaillent ensemble ; ils cosignent de nombreux articles dans la Revue Biblique ainsi qu'un ouvrage sur leur mission archéologique commune en Arabie. (source : Jaussen, Antonin et Savignac, Raphaël. Mission archéologique en Arabie (mars-mai 1907) : Tome I : De Jérusalem au Hedjaz, Médâin-Sâleh. Paris : Ernest Leroux, 1909 ; Jaussen, Antonin et Savignac, Raphaël. Mission archéologique en Arabie (mars-mai 1907) : Tome II : El-‘Ela, d'Hegra à Temina Harrah de Tebouk. Paris : P. Geuthner, 1914 ; Jaussen, Antonin et Savignac, Raphaël. Mission archéologique en Arabie (mars-mai 1907) : Supplément au voI. II : Coutumes des Fuqara. Paris : P. Geuthner, 1920).

Type de lien horizontal : 
Commentaire Type de lien horizontal : 

Antonin Jaussen, Raphaël Savignac et Hugues Vincent cosignent plusieurs articles dans la Revue Biblique. (source : Jaussen, Antonin, Savignac, Raphaël et Vincent, Hugues. « ‘Abdeh (4-9 février 1904) ». Revue Biblique. vol. 1, n° 3, juillet 1904, p. 403-424 ; Jaussen, Antonin, Savignac, Raphaël et Vincent, Hugues. « ‘Abdeh (Suite) (4-9 février 1904) ». Revue Biblique. vol. 2, n° 1, janvier 1905, p. 74-89 ; Jaussen, Antonin, Savignac, Raphaël et Vincent, Hugues. « ‘Abdeh (Suite) (4-9 février 1904) ». Revue Biblique. vol. 2, n° 2, avril 1905, p. 235-257).

Bibliographies / archives
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Rédacteur
Pascale Cugy