Aller au contenu principal
Statut
Publiée
Contributeur
Doulat, Fabienne
Dernière modification
25/02/2022 08:39 (il y a 4 mois)
Type de personne
Noms
Nom : 
Daumet
Prénom : 
Honoré
Sexe : 
Nationalité : 
Nom : 
Daumet
Prénom : 
Pierre Jérôme Honoré
Naissance et mort
Date de naissance : 
23 octobre 1826
Lieu de naissance : 
Commentaire Naissance : 
Beau-père : Questel, Charles
Date de mort : 
12 décembre 1911
Lieu de mort : 
Professions / activités
Type de profession / activité : 
Biographie
Commentaire biographique : 
Biographie rédigée par Marie-Laure Crosnier Leconte :

Matricule de l'Ecole des Beaux-Arts : 1412. Pierre Jérôme Honoré Daumet, né à Paris le 23 octobre 1826, fils de François Daumet 38 ans tourneur (père d'origine normande et commerçant en chaises), et de Louise Geneviève Chereau 23 ans, orphelin de père en 1835, employé comme commis dès l'âge de 13 ans chez Louis Pierre Hérard (mort à 85 ans en 1899) architecte des Monuments historiques, et chez un ingénieur civil, puis chez Charles Saint-Père et Henry Trouillet en 1841 et pendant 14 ans, dessine le soir à l'École royale et spéciale de dessin, puis élève d'Abel Blouet et Émile Gilbert, obtient un total de 20 valeurs dont 2 Médailles en construction en bois et en maçonnerie, admis au 2è essai du Concours de Rome le 28 avril 1849, 1è classe le 5 octobre 1849, obtient 2 Secondes Médailles en projet rendu et en esquisse, 3è logiste au Concours de Rome le 3 mai 1851, 2è logiste le 8 mai 1852, 3è logiste le 7 mai 1853, mention honorable au Concours de Rome le 17 septembre 1853 (Musée pour une Capitale), 4è logiste le 6 mai 1854, 1er logiste au Concours de Rome le 28 avril 1855, 2e accessit à la Grande Médaille d'émulation le 1er septembre 1855 avec 16 valeurs en architecture, Grand Prix de Rome le 15 septembre 1855 (Conservatoire de Musique et de Déclamation), Prix Veuve Leprince de l'Académie des Beaux-arts en 1855, pensionnaire à l'Académie de France, Villa Médicis à Rome du 21 janvier 1856 au 31 décembre 1860, séjourne à Athènes (Grèce) en 1858 avec Émile Vaudremer, constitue avec ses amis pensionnaires de la Villa Médicis, constitue le club des Cald'arrosti, envoi de 4è année relevés et restauration d'une partie de la villa Hadriana à Tivoli, envoyé par Napoléon III en mission en Macédoine en 1861-62, en collaboration avec Léon Heuzey, conservateur des antiquités orientales au Louvre pour rechercher les traces de la campagne de Jules César à Pharsale, relève des tombes macédoniennes et une partie du palais royale d'Aigai, dessine les deux volumes du rapport de fouilles, passe en tout sept ans en voyages et en études, diplômé de droit le 1er janvier 1888 (architecte à Paris 6è; auditeur au Conseil général des Bâtiments civils en 1862-63 et 1865-66; architecte de la Ville de Paris, entre au service d'architecture de la Ville de Paris en 1862, inspecteur des travaux sous les ordres d'Émile Gilbert; puis inspecteur de Charles Questel (1807-1888) sur ses chantiers de l'asile Sainte-Anne et de la prison des Madelonnettes, en épouse la fille aînée, Pauline, dont la cadette épousera Paul Gion (1838-1904) architecte à Paris; adjoint de Louis Duc aux travaux du Palais de justice de Paris en 1867 en remplacement de Théodore Dommey (1801-1872), reste seul attaché comme architecte en chef aux travaux de la Cour d'appel à la mort de Duc en 1879, auteur de la Chambre des Appels civils, travaille près de 45 ans au Palais de Justice; attaché à la Commission des Monuments historiques en 1878, architecte en chef du département de la Seine, architecte en chef des Bâtiments civils et palais nationaux, nommé inspecteur général en 1890 en remplacement de Louis Jules André décédé; actif à Bruxelles, Belgique, fournit au roi Léopold II de nombreux dessins pour les agrandissements du Palais royal de Bruxelles et du Château royal de Laeken, puis lui présente Charles Girault vers 1900; pensionnat des Dames de Sion à Paris, chapelle Ecce Homo au couvent des Dames de Sion à Jérusalem en 1863, pensionnat des Dames de Sion à Tunis en 1863; auteurs des installations pontificales à l'Exposition universelle à Paris en 1867; restaure le théâtre d'Orange, le temple d'Auguste et la basilique Saint-Pierre de Vienne (Isère); restauration du château de Chantilly (Oise), pour le duc d'Aumale, de 1875 à 1882 (Prix Jean Raynaud de l'Institut de France en mars 1882); architecte du Sacré-Coeur de Paris après la mort d'Abadie, de 1884 à 1886; rénovation du Palais de Justice de Grenoble [mobilier de la salle d'audience du tribunal de grande instance, dessiné entre 1890 et 1897, et classé Monument historique en 1995], et du Palais des facultés de Grenoble en 1885-87; puis chargé de l'achèvement du château de Saint-Germain-en-Laye en 1890; intime du roi Léopold II de Belgique, nommé son architecte conseil en 1895 à la suite d'Alphonse Balat (1818-1895), travaille vers la fin de sa vie au palais royal de Bruxelles, au château de Laeken et dans son domaine du Sud de la France, transmet cette responsabilité à son élève Charles Girault; expose au Salon des artistes français à Paris en 1863, Vue du Parthénon; Vue géométrale d'une partie de l'acropole d'Athènes, et particulièrement du théâtre d'Hérode, à Athènes; Étude sur les peintures antiques de Pompéï, trois dessins, 1880, Acropole d'Athènes, vue du théâtre d'Hérode-Atheus, 1881, Propylées de l'acropole d'Athènes, perspective, 1882, Nouvelles tribunes des courses, à Chantilly (Oise), 1883, Bords de l'Hyssus, peinture antique de Pompéi, vingt-deux aquarelles, 1884, Vue de l'église de Toscanella, Italie, charpente de la cathédrale de Messine, décoration restaurée, et 1891, Saint-Étienne de Vienne, Autriche, aquarelle, à l'Exposition nationale en 1883, Nouvelles tribunes du champ de courses, à Chantilly, Oise (Salon de 1882); Château de Chantilly, plan, photographies, perspectives, deux cadres, et à l'Exposition universelle à Paris en 1867, Restauration de la villa Tiburtine, huit dessins (Envois des prix de Rome, 1860), Médaille de 3è classe, 1878, Le théâtre d'Orange, état actuel, six châssis, Médaille de 2è classe, à l'Exposition générale des beaux-arts à Bruxelles en 1881, Propylées de l'Acropole d'Athènes, Munich en 1883, Paris en 1889, Nouvelles tribunes du champ de courses, à Chantilly (Oise) (Exposition nationale 1883); Château de Chantilly, plan, photographies, perspectives et chapelle, trois cadres; Partie nouvelle du Palais de Justice, Cour d'appel, dessins et photographies (Exposition spéciale de la Ville de Paris); Palais des Facultés, à Grenoble, Grand Prix, et 1900, Palais de Justice, Saint-Louis en 1904, Château de Chantilly, plan et perspective; vice-président de la Commission des Monuments historiques, membre du Conseil d'architecture de la Ville de Paris, vice-président du Conseil d'architecture de la Ville de Paris, vice-président du conseil d'hygiène de Paris; inspecteur général des Bâtiments civils; expert près les tribunaux; professeur chef d'atelier d'architecture à l'École des Beaux-Arts de 1861 à 1895, président du jury d'architecture, pose sa candidature à un des postes de professeur chef d'atelier officiel de l'École le 15 novembre 1879, membre du jury de l'École des beaux-arts; membre du jury au concours pour le musée des antiquités égyptiennes du Caire en 1895; plusieurs publications, dont: Mission archéologique de Macédoine, en coll. avec Léon Heuzey, Paris, 1876, et Le Château de Saint-Germain-en-Laye, en coll. avec son fils le médiéviste Georges Daumet (1870-1918), Paris, 1905; membre de la Réunion amicale des anciens élèves de l'atelier Questel-Pascal; membre de la Société centrale des architectes en 1874, président en 1891-93, censeur en 1900-02 et en 1910-11, président pendant sept ans du Comité permanent des Congrès internationaux, président de la Caisse de défense mutuelle des architectes [en 1892]; membre de la S.A.D.G. le 14 février 1888, de l'Association Taylor en 1866, sociétaire perpétuel, et de la Société des artistes français en 1883, vice-président, trésorier et président, président du Cercle des maçons et tailleurs de pierre, membre de la Réunion amicale des anciens élèves de l'atelier Questel-Pascal; chevalier de la Légion d'honneur (décret du 14 août 1865), chevalier de l'Ordre de Pie IX en 1868, officier d'Académie en 1881 (pour le palais des Facultés de Grenoble), officier de la Légion d'honneur (décret du 4 janvier 1892, ministère des Travaux publics), commandeur (décret du 14 décembre 1900, ministère de l'Instruction publique et des beaux-arts), décorations étrangères; Prix Jean Reynaud de l'Institut en 1882 pour le château de Chantilly; élu membre titulaire de l'Académie des Beaux-Arts le 18 juillet 1885 au fauteuil de Théodore Ballu (1817-1885), président pour 1894, secrétaire perpétuel intérimaire; membre d'honneur de la Société académique d'architecture de Lyon en 1890, membre associé de l'Académie royale de Belgique, Honorary Corresponding Member of the R.I.B.A. en 1886, membre de l'Institut archéologique de Rome, membre de l'Académie des Beaux-arts de San Fernando de Madrid, membre associé de l'Académie des sciences, lettres et Beaux-arts de Belgique, membre d'honneur du Syndicat des Sociétés allemandes d'architecture, Architekturverein zu Berlin, Royal Gold Medal of the R.I.B.A. en 1908; mort chez lui à Paris 6è le 12 décembre 1911 à la suite d'un refroidissement contracté en prenant part au jugement du concours des façades destinées à encadrer l'École militaire au Champ-de-Mars, obsèques en l'église Saint-Sulpice le vendredi 15 décembre 1911, inhumation au cimetière Montparnasse; legs à l'Académie des Beaux-arts destiné à offrir une rente aux anciens pensionnaires architectes de la Villa Médicis; Archives nationales de France, AJ/52/361, dossier d'élève, et LH/667/85, dossier Légion d'honneur; Institut de France, Ms 1412: dessins et aquarelles des relevés de Daumet en Macédoine; "Les Maîtres de l'architecture française, Honoré Daumet", La Construction moderne, 8 juin 1895, p. 421-424, avec un portrait photographique en p. 422; Réunion amicale des anciens élèves de l'atelier Questel-Pascal, annuaire 1900; Delaire; notice nécrologique dans La Construction moderne, 24 décembre 1911, p. 155-156; notice nécrologique dans L'Architecture, 16 décembre 1911, p. 409, et par Charles Girault dans L'Architecture, 30 décembre 1911, p. 425-426, accompagnée d'un portrait photographique en p. 425; Henry Roujon, Notice sur la vie et les travaux de M. Honoré Daumet (1826-1911), Paris, F. Didot, Imp. de l'Institut de France, 1912, 24 p.; Charles Girault, "Honoré Daumet (1826-1911), sa vie et ses œuvres", L'Architecture, 14 février 1914, p. 49-55, ill., pl.; notice nécrologique par Léon Jaussely dans le Bulletin de la SADG, 3 février 1912, p. 53-59; notice nécrologique par Hector d'Espouy dans L'Architecte, 1912, p. 17-21; DBF; Katherine Fischer Taylor in DA, 1996; Werner Szambien in AKL; Dugast et Parizet; Musée d'Orsay, documentation)
Concours
Concours : 
Date de jugement : 
3 mai 1851
Commentaire Concours / jugement : 
Classement : logiste
Concours : 
Date de jugement : 
8 mai 1852
Commentaire Concours / jugement : 
Classement : logiste
Concours : 
Date de jugement : 
7 mai 1853
Commentaire Concours / jugement : 
Classement : logiste
Parcours
Date d'entrée / sortie dans l'école : 
11 décembre 1846 - 15 septembre 1855
Sujet concours admission : 
Une chapelle pour un hospice d'orphelins
Matricule : 
1412
Date de passage en première classe : 
5 octobre 1849
Commentaire Parcours : 
La première date de présence (la seule parfois) est celle du concours d'admission et la seconde date celle de la dernière mention de présence de l'élève à l'Ecole.
Ensembles / rapports
Type de lien horizontal : 
Commentaire Type de lien horizontal : 

Henri Saladin est l'élève de Pierre-Honoré Daumet. « Saladin était un brillant élève de l'École des Beaux-arts, très estimé de ses camarades et de son maître M. Daumet. » (source : Cagnat, René. « 15 janvier 1924. Séance de la Commission de l'Afrique du Nord ». Bulletin archéologique du Comité des travaux historiques et scientifiques. 1924, p. XXIX.).

Type de lien horizontal : 
Commentaire Type de lien horizontal : 

Honoré Daumet est le gendre de Charles Questel.

Bibliographies / archives
Type de référence : 
Commentaire Bibliographies / archives : 
p. 203-204
Commentaire Bibliographies / archives : 
Contenu du dossier personnel : Le dossier d'élève contient : 1 lettre de candidature de Daumet au poste de chef d'atelier (15 novembre 1879) ; 1 feuille de valeurs (incomplète, voir suivantes) ; 1 feuille de valeurs (10 jugements entre février 1847 et octobre 1849, 20 valeurs) ; 1 feuille de valeurs de 1ere classe (9 jugements entre le 8 mars 1850 et le 15 septembre 1855).
Sources en ligne
Référence de notice : 
LH/667/85
Date de consultation : 
16/12/2016
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Commentaire interne
Champs Répertoire des historiens d’art déplacés suite à mise en ligne de février 2011 :

Commentaire biographique : élève de l'Ecole des arts décoratifs ; Grand Prix de Rome en 1855, il est pensionnaire à l'Académie de France à Rome de 1855 à 1860, période pendant laquelle il effectue un séjour en Grèce ; membre de la mission d'exploration de la Thrace et de la Macédoine de L.Heuzey (1860) ; diplômé de droit le 1er janvier 1888 ; réalise la restauration du château de Chantilly.

Dico Élèves architectes :
- Dossier élève vérifié
pas d'informations sur sa famille, sur Questel, sur ses professeurs et qu'il est diplômé de droit.

Biblio livre archi français :
- tous les ouvrages de cet architecte ont été vérifiés.

Hist Art :
- Fiche à établir