Aller au contenu principal
Statut
Publiée
Contributeur
gfirmin
Dernière modification
25/10/2023 16:34 (il y a 6 mois)
Type d'oeuvre
Titres
Titre : 
La Sainte Face
Commentaires généraux
Commentaire général : 

Longtemps considéré comme une œuvre du XVe siècle, ce petit panneau est en réalité une contrefaçon peinte au XIXe siècle sur un panneau ancien de sorte à en masquer la fausseté.

Localisations
Lieu de conservation : 
Type de Cote / numéro : 
Cote / numéro : 
RF 786
Matérialité
Matériau : 
Technique : 
Dimensions
Hauteur : 
0,39
Largeur : 
0,28
Unité de mesure : 
Commentaire Dimensions : 

dimensions sans cadre

Inscriptions
Type d'inscription : 
Transcription : 

Pater, Filius, Jhesus Christus Rex eterne glorie

Langue : 
Emplacement : 
dans le nimbe
Commentaire Inscriptions : 

inscription ajoutée au XIXe siècle

Type d'inscription : 
Transcription : 

Vente Collection de M. le Baron de Triqueti 4 mai 1886 / Ecole primitive d'Italie / 11-Sainte Face / Le nimbe et les inscriptions sont dorées. Bois. Haut., 38 cent ; larg. 28 cent.

Langue : 
Emplacement : 
au revers
Représentations
Légende : 
La Sainte Face
Créations / exécutions
Personne liée à l'oeuvre : 
Rôle : 
Type de date : 
Date de création : 
Commentaire Créations / exécutions : 

La Sainte Face est peinte dans un style de la fin du XVe siècle. L'examen radiographique du panneau en 1992 a révélé de nombreux repeints, notamment au niveau de la couronne d'épines. L'inscription dans le nimbe ainsi que divers éléments décoratifs ont très probablement été ajoutés au XIXe siècle. Cet examen a également confirmé que, sous les repeints du XIXe siècle, il existe une première peinture du XVIe siècle représentant une Vierge de piété embrassant le corps de son fils mort, dont le modèle dérive de Gerard David (œuvre conservée dans une collection particulière - présentée lors de l'exposition de 1902 Les primitifs flamands à Bruges sous le numéro 218). L'ensemble de ces éléments indiquent qu'il s'agit d'une contrefaçon exécutée au XIXe siècle - dans le goût méridional du XVe siècle. Le fait que le faussaire ait réalisé sa peinture sur un panneau ancien est une pratique courante qui permet de conférer à l'œuvre un aspect plus archaïque (communication écrite de Didier Martens, août 2022).

Personne liée à l'oeuvre : 

école méridionale indéterminée

Type de date : 
Date de création : 
Type de date : 
Date de création : 
Commentaires historiques
Commentaire historique : 

Ancienne collection du Baron de Triqueti (1803-1874) ; passé en vente en 1886 ; collection Max Vautier ; don au musée du Louvre par ce dernier en 1893.

Historiques de collection
Nom du propriétaire : 
Statut de la propriété : 
Date Propriété : 
1893
Sources en ligne
Date de consultation : 
23/03/2022
Référence de notice : 
000PE022935
Date de consultation : 
15/08/2023
Source
Institut national d'histoire de l'art (France) / Musée du Louvre (Paris)
Licence
Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Rédacteur
Elsa Espin