Aller au contenu principal

Jeanne, fille de Philippe de Commynes, épouse de René de Brosse, dit de Bretagne, comte de Penthièvre (+ en 1514)

Statut
Publiée
Contributeur
bdechanc
Dernière modification
25/10/2023 16:53 (il y a 8 mois)
Type d'oeuvre
Titres
Titre : 
Jeanne, fille de Philippe de Commynes, épouse de René de Brosse, dit de Bretagne, comte de Penthièvre (+ en 1514)
Localisations
Commentaire Lieu de conservation : 
Localisation historique MMF : salle du XVe siècle (Biet et Brès ; AMMF, t. III, p. 294)
Type de Cote / numéro : 
Cote / numéro : 
LP 2665
Commentaire Cote / numéro : 
cat. 1897, n°127 ; cat. 1922, n°317
Type de Cote / numéro : 
Cote / numéro : 
18
Commentaire Cote / numéro : 
Notice succincte, 1793
Commentaires descriptifs
Commentaire descriptif : 
Fonction : funéraire.
Jeanne de Penthièvre repose la tête sur un coussin orné de glands, les mains jointes sur la poitrine.
États
Etat de conservation : 
Commentaire Etat de conservation : 
Altérations dues à un long séjour en extérieur : modelé du visage ruiné, gerçures et crevasses (front, avant-bras).
Matérialité
Matériau : 
Technique : 
Dimensions
Hauteur : 
0,37
Largeur : 
1,8
Profondeur : 
0,67
Unité de mesure : 
Représentations
Légende : 
Jeanne de Commynes, épouse de Philippe de Penthièvre ; gisante
Créations / exécutions
Commentaire Rôle : 
Attributions : Courajod, 1884, p. 262-263 : id. ;
Courajod, 1894, n° 93, p. 32 : anonyme ;
Courajod, Journal de Lenoir, t. III, p. 259-266 (anonyme, peut-être de Martin Cloistre) ; cat. 1897, n° 127 : anonyme ;
cat. 1922, n° 317 . école française XVIe siècle, attribué à Martin Cloître ; Beaulieu, 1978, n° 128, p. 86 : id. ;
Gaborit, 1998 : anonyme, France, Ier quart du XVIe siècle.
Date de création : 
Historiques de collection
Collection : 
Paris, église des Grands-Augustins, chapelle de Commynes (dite aussi d'Argenton) ; entrée au dépôt des Petits Augustins en 1791-1792 (AMMF, t. II, p. 28-29 ; Journal de Lenoir, I, p. 3). Gisant inséré dans un monument factice en l'honneur des Commines dans la salle du XVe siècle. Attribué au Musée royal par décision ministérielle du 3 avril 1817 et indiquée comme ayant été remise à Bernard Lange, chef de l'atelier de marbrerie du Louvre, le 21 mai 1818 (AMMF, III, p. 294). Mais, selon Courajod, elle fut portée dans la Basilique de Saint-Denis, jusqu'en 1845 (Journal de Lenoir, III, p. 260-262). Attribuée au roi par le ministre des travaux publics, par décret du 6 septembre 1845. Entrée au musée de Versailles, le 8 septembre 1845. Attestée dans les magasins du musée du Louvre, 1848-1853. Après 1853, évacuée au dépôt de l'île aux Cygnes, 1853. Portée de nouveau au musée de Versailles en 1869. Entrée au Louvre avant 1884 (Journal de Lenoir, III, p. 260-262).
Bibliographies / archives
Type de référence : 
Commentaire Bibliographies / archives : 
t. II, p. 28-29 ;
t. III, p. 294.
Type de référence : 
Commentaire Bibliographies / archives : 
t. I, p. 2, n° 15
t. II, p. 26 n° 93 (oeuvre inscrite sur l'inventaire des magasins du musée du Louvre en 1818) ; p. 64-71 (sur l'ensemble du tombeau et son histoire) plus particulièrement p. 67 et p. 70 ; p. 237, n° 18 (notice succincte)
T. III, p. 259-266.
Sources en ligne
Référence de notice : 
NUM 8 F 1527 (2)
Date de consultation : 
13/03/2013
Référence de notice : 
M5037011008
Date de consultation : 
28/05/2019
Référence de notice : 
RF 5280.56, Recto
Date de consultation : 
29/01/2014
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) / Musée du Louvre (Paris) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Commentaire interne
Base MMFLenoir, ID_Element : EL_496
Rédacteur
Béatrice de Chancel-Bardelot