Aller au contenu principal

Blacas d'Aulps, Pierre-Louis-Jean-Casimir

Statut
Publiée
Contributeur
Manceau
Dernière modification
25/02/2022 08:33 (il y a 7 mois)
Type de personne
Noms
Nom : 
Blacas d'Aulps
Prénom : 
Pierre-Louis-Jean-Casimir
Titre : 
duc de
Sexe : 
Nationalité : 
Naissance et mort
Date de naissance : 
10 janvier 1771
Lieu de naissance : 
Date de mort : 
17 novembre 1839
Lieu de mort : 
Professions / activités
Commentaire Professions / activités : 
Le Duc de Blacas achète à la vente Durand (1836) et à la vente Magnoncour (1839) par l'intermédiaire de Théodore Pétillat. Sa collection est vendue dans sa totalité au British Museum à Paris en 1866, suit à la mort de son fils.
Biographie
Commentaire biographique : 
Sous-lieutenant au Noailles-Dragons
Maréchal de camp (1814)
Ministre de la Maison du Roi (1814)
Grand-maître de la garde-robe (1809)
Intendant général des bâtiments de la Couronne
Pair de France (1815)
Ambassadeur à Naples
Membre de l’Académie des Inscriptions et Belles-lettres
Membre de l’Académie des beaux-arts
Chevalier du Saint-Esprit (1820)
Chevalier de la Légion d’honneur (1821)
Officier de la Légion d’honneur (1823)

Pierre-Louis-Jean-Casimir duc de Blacas est issu d’une famille noble. Le 17 aout 1815, il est nommé pair de France et obtient le titre de Comte de Blacas d’Aulps. Celui de duc lui est attribué le 30 avril 1821 par Louis XVIII.
En 1817, Il est à Rome pour plusieurs années et fréquente les chantiers de fouilles ainsi que les musées. Il est de retour à Paris en 1828 aux côtés de Théodor Panofka. Durant de nombreuses années, le duc réunit des objets et parvient à se former une importante collection comportant des antiquités grecques et romaines (vases, gemmes, argents, ors, bronzes, inscriptions, marbres et peintures romaines, monnaies). Une grande partie de la collection est constituée d’antiques mais il collectionne aussi les œuvres modernes (tableaux, gemmes).
Les objets sont achetés pour la plupart au cours de ses voyages (Italie, Russie et Angleterre). Les acquisitions importantes ont lieu entre 1815 et 1830, alors que le duc est ambassadeur à Rome puis à Naples, véritables plaques tournantes du marché des antiquités. Ses correspondances témoignent de manières assez récurrentes de son esprit de collectionneur et démontrent qu’il est en contact avec les experts, marchands et savants de son temps. A Florence, il est en contact avec François-Xavier Fabre qui lui sert d’intermédiaire et conseiller entre 1815 et 1822. A Rome, c’est Gherardo De Rossi qui occupe ce rôle et à Naples, Théodor Panofka à qui Blacas confie la rédaction du catalogue de sa collection. Les bonnes relations qu’il entretient avec la famille royale de Naples lui permettent d’exporter à la fois les objets issus de ses fouilles mais également ses achats.
En 1866, à la mort de son fils, la collection est vendue à Paris au British Museum, représenté par Charles Newton. Ce dernier, appuyé par son gouvernement, parvient à devancer les experts du musée du Louvre, au grand désarroi des Français qui assistent au départ de l’une des dernières grandes collections françaises du XIXe siècle.
Les archives privées de la famille Blacas sont aujourd'hui conservées au château d'Ussé en Indre-et-Loire.
Evénements
Type d'événement : 
Lieu de l'événement : 
Lien événement institutionnel : 
1817-1828
Type d'événement : 
Lieu de l'événement : 
Lien événement institutionnel : 
Entre 1815 et 1822
Type d'événement : 
Lieu de l'événement : 
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Commentaire interne
Fiche à établir
Anciennement Répertoire des historiens d'art