Aller au contenu principal

Effigie funéraire de Jacques de Souvré (Paris, 1600-Paris, 1670), chevalier de l'ordre de Malte, grand prieur de France (1667), fils du maréchal de France Gilles de Souvré

Statut
Publiée
Contributeur
bdechanc
Dernière modification
16/08/2022 20:36 (il y a 6 mois)
Type d'oeuvre
Titres
Titre : 
Effigie funéraire de Jacques de Souvré (Paris, 1600-Paris, 1670), chevalier de l'ordre de Malte, grand prieur de France (1667), fils du maréchal de France Gilles de Souvré
Localisations
Commentaire Lieu de conservation : 
Localisation historique MMF : Salle du XVIIe siècle (Biet et Brès ; Réville et Lavallée)
Type de Cote / numéro : 
Cote / numéro : 
LP 550
Commentaire Cote / numéro : 
cat. 1855, n° 196 ; cat. 1873, n° 193 ; cat. 1897, n° 486 ; cat. 1922, n° 899
Type de Cote / numéro : 
Cote / numéro : 
149
Commentaire Cote / numéro : 
Notice succincte, 1793
Commentaires descriptifs
Commentaire descriptif : 
Fonction : funéraire.
"On voit un groupe en marbre blanc, représentant le commandeur à l'article de la mort, et couché près d'un enfant en pleurs, qui le soulève avec peine (expression parfaitement rendue) ; cat. 1810, p. 257
Matérialité
Matériau : 
Technique : 
Dimensions
Hauteur : 
1,06
Largeur : 
1,97
Profondeur : 
0,555
Unité de mesure : 
Représentations
Indexation RAMEAU : 
Créations / exécutions
Personne liée à l'oeuvre : 
Date de création : 
Historiques de collection
Collection : 
Commandé par Jacques de Souvré pour son tombeau dans l'église Saint-Jean-de-Latran à Paris dont il fut prieur jusqu'en 1667 (disposition primitive du monument - où le défunt ne fut pas enterré - connue par une gravure de l'ouvrage de Piganiol de la Force) ; saisie révolutionnaire ; statue de Jacques de Souvré soutenu par un petit génie entrée au dépôt des Petits-Augustins dans les années 1791-1792 (AMMF, t. II, p. 33,34 ; Journal de Lenoir, t. 1, p. 11) ; entré au dépôt des Petits-Augustins le 18 avril 1793 (AMMF, t. II, p. 47 ; démembré et placé au musée des Monuments français en 1795 ; resté à l'École des Beaux-Arts après 1816 ; placé dans les Galeries historiques de Versailles, le 24 mars 1834 ; transmis au Louvre en 1850 [autres fragments du tombeau dispersés : têtes d'atlantes employées au tombeau du chancelier Michel Le Tellier (1603-1685) dans l'église Saint-Gervais à Paris ; gaine des atlantes dans le parc de Versailles ; colonnes déposées au musée du Louvre ; lions porte-armoiries au Laboratoire de Recherche des Monuments Historiques à Champs-sur-Marne].
Bibliographies / archives
Type de référence : 
Commentaire Bibliographies / archives : 
t. II, p. 33-34, document XXX : oeuvres entrées en 1791-1792, enlèvement colonnes et groupe dans l'église ; p. 37 ;
t. III, p. 178, document CCCLXXX, état des monuments à rendre, n° 191
Type de référence : 
Commentaire Bibliographies / archives : 
t. I, p. 11, n° 98 (journal d'A. Lenoir, état n° 1) ;
t. II, p. p. 144 ; p. 256, n° 149 (notice succincte)
Sources en ligne
Référence de notice : 
8- Z LE SENNE- 4822
Date de consultation : 
22/03/2014
Référence de notice : 
RF 5280.111, Recto
Date de consultation : 
31/01/2014
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) / Musée du Louvre (Paris) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Commentaire interne
Base MMFLenoir, ID_Element : EL_220
Rédacteur
Béatrice de Chancel-Bardelot