Aller au contenu principal

Statues et reliefs provenant du monument à la gloire du jeune roi Louis XIV élevé sur le pont au Change à Paris

Statut
Publiée
Contributeur
bdechanc
Dernière modification
25/10/2023 18:01 (il y a 8 mois)
Type d'oeuvre
Titres
Titre : 
Statues et reliefs provenant du monument à la gloire du jeune roi Louis XIV élevé sur le pont au Change à Paris
Localisations
Commentaire Lieu de conservation : 
Localisation historique MMF : Salle d'introduction (cat. 1815; Biet et Brès; Réville et Lavallée), "restauré" vers 1806.
Type de Cote / numéro : 
Cote / numéro : 
474
Commentaire Cote / numéro : 
cat. 1806, p. 38 et 206 ; cat. 1810, p. LV et 257 ; cat. 1815, p. 141 ; cat. 1816, p. 129-130 ; auparavant, éléments présentés sous différents n°.
Commentaires descriptifs
Commentaire descriptif : 
Monument original : monument en forme de tabernacle monumental, placé sur un pan coupé à l'angle de deux rues. Le soubassement formait l'entrée d'une boutique, prise dans un arc surbaissé. Un grand bas-relief en pierre, représentant quatre captifs enchaînés sur fond de trophées antiques, occupait le dessus du cintre. De part et d'autres, des pilastres à bossages composaient le premier ordre dorique. Au-dessus, dans une arcade cantonnée de pilastres ioniques, s'inscrivaient quatre figures monumentales de bronze : au centre, sur un haut piédestal, Louis XIV enfant; au-dessus de lui planait une Renommée (disparue) ; à la droite du jeune roi, Louis XIII en armure ; à sa gauche, Anne d'Autriche. Au sommet du monument, un dernier étage, corinthien où deux anges couchés sur les rampants du fronton inférieur présentaient les armes du Roi.
Au Musée des Monuments français : Lenoir récupère les trois figures royales de bronze, ainsi que le bas-relief de pierre, présentés contre un mur de la salle d'introduction, selon les dispositions du monument original.
Eléments qui subsistent toujours aujourd'hui au Musée du Louvre.
Restaurations
Etat de Restauration : 
Commentaire Etat de Restauration : 
Restauration sur les dessins de Lenoir vers 1806.
Matérialité
Matériau : 
Technique : 
Commentaire Matérialité : 
bas-relief en pierre de liais ; figures en bronze.
Inscriptions
Type d'inscription : 
Transcription : 
Ce pont a été commencé
Le 19 de septembre 1639, du glorieux
Règne de Louis le Juste,
Et achevé le 20 d'octobre 1647,
Régnant Louis XIV,
Sous l'heureuse régence de la reine
Anne d'Autriche, sa mère
Langue : 
Emplacement : 
sur le piédestal de la statue de Louis XIV
Commentaire Inscriptions : 
Inscription disparue lors de la destruction du monument.
Type d'inscription : 
Transcription : 
Par ordre de Pierre Seguier, chancelier de France, Claude de Mesmes, comte d'Avaux ; Michel Particelle, seigneur d'Emery, surintendant des finances ; Jean Auberry ; André Lefévre, sieur d'Ormesson ; Dominique Séguier, évêque de Meaux, prêtre, aumônier du roi ; Jacques Tubeuf, intendant des finances, président des comptes ; Daniel de Préjezac, conseiller ordinaire de Sa Majesté, en ses conseils d'etat ; Olivier Lefèvre d'Ormesson, aussi conseiller de Sa Majesté en sesdits conseils, maître des requêtes ordinaires de son hôtel ; et François Lefèvre, seigneur de Mormant ; Claude Ridel, conseiller du roi en ses conseils, président trésorier-général de France, à Paris, commissaire député pour la direction de ces ouvrages, construits aux dépens des propriétaires incommutables des maisons dudit pont, suivant les arrêts dudit conseil, lettres-patentes, et édits vérifiés en parlement
Langue : 
Emplacement : 
Sur une table de marbre noir dans le soubassement du monument
Commentaire Inscriptions : 
inscription disparue lors du démantèlement du monument
Créations / exécutions
Personne liée à l'oeuvre : 
Date de création : 
1647
Historiques de collection
Collection : 
Monument à la gloire du jeune roi Louis XIV élevé sur le Pont au Change, achevé en 1647 et démembré en 1787. Ont subsisté les trois statues en bronze (MR 3230, 3231 et 3232) et le bas-relief en pierre de lais des quatre captifs (ML 87). Les trois statues placées dans les magasins de la Ville de Paris, au faubourg du Roule ; conservées au dépôt de Nesle de la rue de Beaune. Proposées par le peintre Jacques-Louis David pour constituer un monument de débris de statues royales sur le Pont-Neuf, le 8 novembre 1793. Dans "l'Etat des objets d'art relatifs à l'Instruction publique entrés dans le Dépôt provisoire des Monuments établi en la maison nationale des ci-devant Petits-Augustins, depuis le 29 frimaire jusqu'au 9 nivôse de l'an II de la République (19-29 décembre 1793)", Lenoir réclame le sauvetage du monument (attribué à Anguier), se trouvant dans un magasin au Roule (AMMF, t. II, p. 1). S'en inquiète également dans le "projet de catalogue du Dépôt provisoire des Petits-Augustins, présenté par Alexandre Lenoir à la Commission temporaire des Arts, le 19 thermidor an II (16 août 1794) : "il serait intéressant pour les arts de s'informer où sont passés ces chefs-d'oeuvre)" (réalisés par Simon Guillain) (AMMF, t. II, p. 186). (Journal de Lenoir, t. I, p. CV-CXI). Le 18 floréal an IV (7 mai 1796), le "monument exécuté par Guillain", conservé au dépôt de Nesle, rue de Beaune, est demandé par Lenoir pour le musée des monuments français (AMMF, t. I, p. 49). Attribuées au musée des Monuments français par autorisation ministérielle du 17 mai et du 2 octobre 1796. Reçues par Alexandre Lenoir, le 25 mai 1796 (récépissé du 28 décembre 1796) (AMMF, t. II, p. 393). Reçoit seulement les trois statues de bronze. L'administrateur du Musée central des arts propose à Lenoir les Esclaves de Simon Guillain, pour être exposés, le 18 frimaire an X (9 décembre 1801) (AMMF, t. I, p. 265). Lenoir les reçoit, le 12 décembre 1801, de l'Administration du musée central (AMMF, t. III, p. 47). Monument réorganisé aux frais de l'administration du musée (AMMF, t. III, p. 205) et présenté en salle d'introduction, vers 1806 (restauration non effectué dans le cat. 1803, première mention du monument sous un n° dans le cat. 1806). Figure dans l'Etat des tombeaux et des statues des rois et des reines..., compris dans le plan et les projets annexés à l'Ordonnance royale du 24 avril 1816, qui en ordonne la translation dans l'église de Saint-Denis (en marge : retenu pour le Musée du Roi) (AMMF, t. III, p. 162). Porté sur l'Etat des monuments existants au Dépôt des Petits-Augustins de 1816, distraction faite de ceux qui doivent être rendus à l'église royale de Saint-Denis (AMMF, t. III, p. 205-206). Figure dans "l'Etat des Monuments compris dans la liste de ceux destinés à l'église royale de Saint-Denis, et qui n'appartenaient pas à cette église" (AMMF, t. III, p. 246). Destiné à Saint-Denis par décision royale du 24 avril 1818 (AMMF. t. III, p. 300). Réclamé pour le Louvre le 27 mars 1817 et attribué par décision ministérielle du 6 juillet 1818. Remis au Comte de Forbin, le 15 février 1819 (AMMF, t. III, p. 300). Sauf le bas-relief resté aux Beaux-Arts. Léon de Laborde le réclame en 1850 (Journal de Lenoir, t. II, p. 182-183).
Evénement : 
Paris, pont au Change, monument à la gloire du jeune roi Louis XIV
Bibliographies / archives
Type de référence : 
Commentaire Bibliographies / archives : 
t. I, p. 49, document XLVII : 18 floréal an IV (7 mai 1796) : A Lenoir demande le transport aux musée des Monuments français de plusieurs monuments, dont celui du pont au Change ; p. 265, document CCXXXIV
t. II, p. 110 ; p. 186 ; p. 393
t. III, p. 47 ; p. 162 ; p. 205 ; p. 246 ; p. 300
Type de référence : 
Commentaire Bibliographies / archives : 
t. I, p. CV-CXI ; p. 101, n° 798 (journal d'A. Lenoir, état n° 2)
t. II, p. 26, n° 474 (oeuvres portées sur l'inventaire magasins du musée du Louvre en 1818) ; p. 81 ; p. 182-183
Sources en ligne
Référence de notice : 
M5037000060
Date de consultation : 
28/05/2019
Référence de notice : 
RF 5281.4, Recto
Date de consultation : 
13/01/2014
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) / Musée du Louvre (Paris) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Commentaire interne
Base MMFLenoir, ID_Ensemble : EN_23 ; date création : 39622
Rédacteur
Béatrice de Chancel-Bardelot