Aller au contenu principal

Le Jugement de Suzanne par Daniel

Statut
Publiée
Contributeur
bdechanc
Dernière modification
25/10/2023 16:59 (il y a 6 mois)
Type d'oeuvre
Titres
Titre : 
Le Jugement de Suzanne par Daniel
Localisations
Commentaire Lieu de conservation : 
en collection
Type de Cote / numéro : 
Cote / numéro : 
MI 30
Type de Cote / numéro : 
Cote / numéro : 
RF 39
Commentaires descriptifs
Commentaire descriptif : 
Fonction : architecturale, religieuse.
Matérialité
Matériau : 
Technique : 
Commentaire Matérialité : 
pierre de la Meuse taillée
Dimensions
Hauteur : 
0,414
Largeur : 
0,439
Profondeur : 
0,04
Unité de mesure : 
Créations / exécutions
Personne liée à l'oeuvre : 
Commentaire Rôle : 
Identifications, attributions, provenances : Cat. 1855, 1856 et 1873, n° 90 : Le jugement de Suzanne par Richier ; Cat. 1897, n° 270 : Le jugement de Daniel, attribué à Jean Richier ; Cat. 1922, n° 463 : id. ; Beaulieu, 1978, n° 33, pp. 32-33 : Le jugement de Daniel, Lorraine ; Sylvia Pressouyre, Nicolas Cordier, recherches sur la sculpture à Rome autour de 1600, 1984, vol. I, fig. 10 ; vol. II, p. 163 : attribué à Jean Richier ; Exp. Ligier-Richier et la sculpture en Lorraine au XVIe siècle, 1985, n° 75 : id. ; Gaborit, 1998 : Anonyme, Lorraine.
Date de création : 
Historiques de collection
Collection : 
Paris, musée des Monuments français à partir d'une date comprise entre 1803 et 1806. Acquis par Alexandre Lenoir de Grivaux [(ou Grivaud, considéré depuis Courajod comme étant sans doute l'archéologue Claude-Madeleine Grivaud de la Vincelle, l'auteur des Antiquités grecques et romaines paru en 1807, trésorier de la Chambre des Pairs (ou du Sénat)], le 2 vendémiaire an XIII (24 septembre 1804), intitulé L''Innocence de Suzanne ou La Justification de Suzanne (AMMF, t. III, p. 87). Porté sur la liste de 1816 (AMMF, t. III, p. 172-173 ; par Jean Richer). Attribué au Louvre par décision royale de 1817. Porté sur l'inventaire des magasins du Louvre, en 1818, mais resté à l'Ecole des Beaux-Arts ( Journal de Lenoir, t. II, p. 26, "par J. Rigier (sic)"). Réclamé le 23 juin 1818 par les musées royaux. Attribué au musée du Louvre, par lettre du 6 juillet 1818 (Journal de Lenoir, t. II, p. 81). Indiqué, en 1824, sur une liste de "monuments demandés par le Musée royal et non compris dans les états de distribution" (par Jean Rigier) (AMMF, t. III, p. 312). Entré au Louvre en 1855. Réinventorié RF 39. L'attribution traditionnelle à Jean Richier (actif depuis 1593-1625) est difficile à soutenir, mais des pièces comparables ont été produites dans l'entourage de Richier.
Bibliographies / archives
Type de référence : 
Commentaire Bibliographies / archives : 
Lenoir, 1809, considérations générales sur les arts du dessin, p. 58 : attribution à Jean Regier (= ? Ligier Richier ? ) artiste lorrain.
Type de référence : 
Commentaire Bibliographies / archives : 
T. III, p. 87 ; t. III, p. 172-173, liste de 1816 : attribué à Jean Richer ; t. III, p. 312
Type de référence : 
Commentaire Bibliographies / archives : 
T. II, p. 26 n° 122 (oeuvres portées sur l'inventaire des magasins du Louvre en 1818) ; t. II, p. 81 : attribué au Louvre en 1818.
Sources en ligne
Date de consultation : 
27/07/2021
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) / Musée du Louvre (Paris) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Commentaire interne
Base MMFLenoir, ID_Element : EL_480
Rédacteur
Béatrice de Chancel-Bardelot