Accès identifié

Veuillez patienter ...

Bigot, Paul (20 octobre 1870 - 8 juin 1942)

Identification
NOM
Bigot, Paul
AUTRE NOM
Bigot, Paul Marie Arsène (nom provenant de la source d'archives)
Sexe masculin
Nationalité France
Naissance 20 octobre 1870
Orbec  
Père : Bigot, Arsène Léonor (marchand de nouveautés) ; Frère : Bigot, Raymond (1872-1953), peintre et graveur sur bois
Décès 8 juin 1942
Paris  
Coordonnées
Activité
PROFESSION-ACTIVITES
architecte   professeur  
Architecte, professeur, chef d'atelier à l'École nationale supérieure des beaux-arts.
historien.ne de l'art   enseignant   conservateur   chef d'atelier  
Conservateur et architecte en chef du Grand Palais, architecte en chef du ministère des Affaires étrangères, membre titulaire de l'Académie des beaux-arts (section d'architecture), vice-président pour 1941.
Lieu de travail Ecole nationale supérieure des beaux-arts (Paris) ; Grand Palais (Paris)
Commentaire biographique Interne à Rouen chez les Frères de la Doctrine Chrétienne, remarqué par sa belle écriture, Paul Bigot est placé à 16 ans, comme copiste chez un architecte parisien ; selon son confrère Paul Lemaresquier, sa vocation d'architecte serait née à l'occasion des travaux de l'Exposition universelle de 1889 et du spectacle de la construction de la tour Eiffel ; 1889-1900 : études à l'École des beaux-arts à Paris dans l'atelier de Jacques André puis de Victor Laloux ; pour se faire la main, Paul Bigot prend part à toute une série de concours où il est vite remarqué ; une première candidature au Prix de Rome en 1896 se solde par une deuxième place ; 1900 : 1er Grand Prix de Rome, le sujet de l'année est « Un établissement d'eaux thermales et casino » ; ses condisciples architectes pensionnaires à la Villa Médicis sont Jules-Léon Chifflot, Tony Garnier, Henry Prost et Léon Jaussely ; il noue aussi des relations avec les sculpteurs Henri Bouchard et Paul Landowski avec qui il collaborera une fois de retour en France ; 1904-1911 : conception et réalisation de la première maquette de Rome antique présentée à l'exposition archéologique de Rome célébrant le jubilée de la monarchie et de l'unité italiennes en 1911 au futur musée des Thermes ; l'étude du Circus Maximus, sujet d'Envoi de dernière année choisi par Paul Bigot, l'entraîne en fait à reconstituer son environnement : l'idée de la maquette de Rome est ébauchée ; vivant de bourses successives, Paul Bigot prolonge son séjour au-delà des quatre ans concédés ; il fréquente l'École française de Rome, installée au Palais Farnèse, et tisse des liens avec ses membres historiens, archéologues et latinistes, comme Jérôme Carcopino ou André Piganiol ; il dépouille là l'essentiel de la littérature archéologique qui lui permet d'élaborer sa maquette. Il en tire aussi la matière de plusieurs articles scientifiques ; 1912 : retour définitif en France ; 1913 : présentation de sa maquette au Salon des Artistes français où l'architecte obtient la Médaille d'honneur ; sa transformation en bronze est interrompue par la guerre ; 1914-1918 : Paul Bigot, non mobilisable immédiatement, s'engage dans l'aviation où il sera observateur ; nombre de ses confrères, l'architecte participe à la reconstruction des villes du Nord et de l'Est ravagées par la Grande Guerre ; c'est le cas à Saint-Quentin (Aisne) où il construit la gare, restructure le quartier environnant et participe à la restauration du musée Lécuyer, puis à Blérancourt ; il est aussi sollicité pour des monuments aux morts, comme à Caen et à Saint Quentin, où collaborent ses amis sculpteurs Henri Bouchard et Paul Landowski ; ceux-ci seront par la suite associés à presque tous ses projets monumentaux ; il exécute une copie de sa maquette à destination du Musée de Pennsylvanie ; la reprise de la réplique en bronze par la maison Christofle traîne en longueur ; 1921-1932 : Paul Bigot remporte le concours pour la construction de l'Institut d'Art, Rue Michelet à Paris, qu'il réalise entre 1923 et 1932 ; la maquette de Rome antique, remaniée dans son atelier du Grand Palais, est destinée à être exposée au dernier étage de l'Institut pour servir à l'enseignement de l'architecture et de l'urbanisme romain ; l'exemplaire inachevé en bronze est stocké en 1932 dans les caves du même bâtiment ; entre temps il poursuit une carrière d'architecte en chef du Grand Palais (dont il est aussi le Conservateur) et du Ministère des Affaires étrangères ; 1925: Nommé professeur à l'École nationale supérieure des beaux-arts dans l'atelier Lambert, il lui succède et devient chef d'atelier en 1929 ; 1930: Avec Henri Bouchard, il crée le monument commémoratif de la victoire de la Marne (1914) à Mondement ; la construction du menhir de béton dure huit ans ; 1931 : Élu, le 28 novembre, membre titulaire de l'Académie des Beaux-Arts (section d'architecture), au fauteuil d'Henri Deglane, lui-même ancien Prix de Rome ; 1931-1932 : Il gagne avec Henri Bouchard et Paul Landowski le concours ouvert par la ville de Paris pour l'aménagement de l'axe de la Défense depuis l'Étoile ; le projet, une allée triomphale ponctuée de statues colossales, inclut l'aménagement d'un autel de la Paix au Mont Valérien ; seule la reconstruction du pont de Neuilly sera effective ; 1933-1938 : plusieurs concours et projets, dont ceux de l'emplacement de l'exposition universelle, du musée d'Art moderne, du mausolée du Maréchal Lyautey, l'agrandissement du ministère des Affaires étrangères, le monument à Aristide Briand, celui des mères françaises ; 1937 : il crée pour la durée de l'Exposition internationale de Paris une porte d'honneur, place de la Concorde, tandis que sa maquette est exposée à Chaillot ; elle n'a cessé d'être mise à jour soit à l'occasion de voyages en Italie, soit à la suite de lectures ; 1940 : professeur honoraire, il continue à concevoir des projets monumentaux (parlement d'Ankara ; mausolée d'Atatürk) et à travailler à sa maquette ; 1942 : mort à son domicile parisien le 8 juin ; ses élèves et exécuteurs testamentaires, Henri Bernard et Paul Grillo trouvent dans son atelier la matière de deux maquettes.
Relations : Paul Bigot est l'élève de Jacques André et Victor Laloux ; ses condisciples architectes pensionnaires à la Villa Médicis sont Jules-Léon Chifflot, Tony Garnier, Henry Prost et Léon Jaussely ; il noue aussi des relations avec les sculpteurs Henri Bouchard et Paul Landowski avec qui il collaborera une fois de retour en France ; Henri Bernard et Paul Grillo sont ses élèves

Biographie rédigée par Marie-Laure Crosnier Leconte :

Matricule de l'Ecole des Beaux-Arts : 4108. Paul Marie Arsène Bigot, né à Orbec-en-Auge (Calvados) le 20 octobre 1870, fils d'Arsène Léonor Bigot 28 ans marchand de nouveautés, et de Marie Rosalie Célinie Brézot 22 ans, et frère du peintre et graveur sur bois Raymond Bigot (1872-1953), élève à l'École des arts décoratifs en 1887-1888, élève de E. Conchon architecte à Paris (à l'atelier le 4 mars 1889) puis de Louis Jules André (à l'atelier le 30 avril 1889) et Victor Laloux, admis en 2è classe le 6 avril 1889, obtient un total de 18 ½ valeurs, 1è classe le 5 mars 1891, obtient un total de 34 valeurs dont 1 Seconde Médaille au Concours Godeboeuf le 29 décembre 1892, 1 Première Médaille en projet rendu le 8 juin 1893, 1 Seconde Médaille au Concours Rougevin le 22 février 1894, et 1 2è Médaille en modelage le 31 juillet 1894, admis 6è au 2è essai du Concours de Rome le 15 mars 1893, Prix de reconnaissance des architectes américains le 21 décembre 1893 (Une bibliothèque populaire, avec bains et restaurant), Prix de la Société centrale des architectes en 1894, 3è logiste au Concours de Rome le 16 mars 1895, 8è logiste le 14 mars 1896 et 1er Second Grand Prix le 3 août 1896 (Une Ecole Supérieure de Marine), 1er logiste le 12 mars 1898, 7è logiste le 18 mars 1899, expose au T-Square Club de Philadelphie en 1898-1899, Photographs of Grand Prix de Rome Competition Drawings, A Palace for the Entertainment of a Conclave of Monarchs [Un Palais pour les Hôtes de la France, en 1900], 1898 (reproduit p. 74-75), 1er Prix Chenavard le 14 avril 1899 (Un calvaire), 1er logiste au Concours de Rome le 17 mars 1900, Grand Prix de Rome et diplômé le 4 août 1900 (53è promotion, Un Etablissement d'eau thermale et Casino), pensionnaire à l'Académie de France, Villa Médicis à Rome du 30 décembre 1900 à 1911, réalise pour son envoi de 4è année le plan-relief de la Rome antique au 1/400e en 1908, Prix Debrousse de l'Institut de France en 1913 pour ses fouilles du Circus Maximus (architecte à Paris [au Grand-Palais en 1919], Paris 8è [entre 1928 et 1931], Paris 16è [après 1931], et Paris 7è [entre 1936 et 1942]; architecte en chef des Bâtiments civils et palais nationaux; architecte des Affaires étrangères à partir de 1913; expose au Salon des artistes français à Paris en 1900, Un calvaire, Médaille de 2è classe, 1913, Relief de Rome antique, reconstitution de la ville au IVe siècle après J.-C., Médaille d'honneur, 1919, Monument de la victoire dans les plaines de la Marne; Monument aux Américains, 1921, Pour le Pic de Diane (Sainte-Hélène); Concours de la chapelle de Dormans, 1922, La Victoire (statue monumentale pour les plaines de la Marne), 1923, Institut d'art et d'archéologie (Fondation Arconati-Visconti; Ville de Saint-Quentin: ensemble du quartier de la gare; Projet de phare à la mémoire des marins de la Grande Guerre; Nécropole de Verdun; La villa Médicis, la nuit, et 1924, Nouvelle station thermale de Saint-Nectaire; Institut d'art et d'archéologie (détail), à l'Exposition internationale de Lyon en 1914, Rome antique, IVe siècle après J.-C. (Plan et photographies du Relief destiné à la Sorbonne), au musée du Jeu de Paume en 1916, à l'Exposition internationale des arts décoratifs en 1925, Grand Prix; devant le succès remporté par son plan-relief au Salon de 1913, Prix Estrade-Delcros de l'Académie en 1914, obtient les crédits nécessaires à la transformation en bronze par un vote unanime du Parlement; mobilisé de 1914 à 1916, reprend et perfectionne son travail pour son édition en métal, qui ne sera que partiellement réalisée par Christofle en 1932; engagé à partir de 1919 comme urbaniste, dessine le plan d'extension et d'embellissement de Saint-Quentin (Aisne) en 1919-1927, construit le musée Antoine Lécuyer en 1927; expose au Salon des projets de monuments commémoratifs de la Victoire, Prix Duc en 1922 pour son Monument de la Victoire, destiné aux plaines de la Marne, reçoit commande de l'État du monument de la première Victoire de la Marne à ériger à Mondement en 1930, avec une sculpture de Henri Bouchard, construction achevée en 1951; autre monuments du souvenir à Caen en 1924-1927, Aristide-Briand au ministère des Affaires étrangères; se rend à Rome en 1934 pour mettre à jour son relief en fonction des fouilles entreprises par Benito Mussolini; expose son relief à l'Exposition internationale de 1937, Grand Prix; lauréat du concours pour l'Institut d'art et d'archéologie à Paris en 1921, exécution en 1925-1932 (Prix Jean Jacques Berger de l’Institut de France en 1930), Prix Jean Jacques Berger de l'Institut en 1930; Prix au concours d'idées organisé par la Préfecture de la Seine pour l'aménagement de la Voie triomphale qui va de la Place de l'Étoile au Rond-Point de la Défense en 1931, avec les sculpteurs Henri Bouchard et Paul Landowski; réalise une des portes de l'Exposition internationale de 1937 sur la place de la Concorde, Grand Prix; participe au concours pour le Parlement d'Ankara, Turquie, en 1937 et au concours pour le mausolée de Mustapha Kemal Atatürk à Ankara en 1941; reconstruction du Pont de Neuilly en 1932-1940 avec l'ingénieur Louis Alexandre Lévy; commence à enseigner à l'École des beaux-arts en 1923, professeur chef d'atelier d'architecture par arrêté du ministre de l'Instruction publique en date du 19 décembre 1925 (en remplacement de Marcel Lambert démissionnaire) à 1942, ancien atelier de Marcel Lambert [atelier Paccard], 3 élèves Grands Prix de Rome en 1933, 1936 et 1938; publications en archéologie, dont Rome antique au IVe siècle après J.-C, 1942; membre de l'Association amicale des anciens élèves de l'atelier Laloux [membre du comité en 1932], de la S.A.D.G. du 21 janvier 1901 à 1942, de la Société centrale des architectes en 1920, et de la Société des artistes français en 1912, plusieurs fois membre du jury du Salon; chevalier de la Légion d'honneur (décret du 11 janvier 1913, ministère de l'Instruction publique), officier (décret du 19 mai 1926, ministère du Commerce, promotion de l’Exposition des Arts décoratifs et industriels modernes, J.O. du 22 mai 1926); Prix Duc de l’Académie des Beaux-Arts en 1922 (Monument de la Victoire, destiné aux plaines de la Marne); Grande Médaille d'argent de la Société centrale des architectes, Prix Dejean, en 1932; élu membre titulaire de l'Académie des Beaux-Arts, section d'architecture, le 28 novembre 1931 au fauteuil de Henri Deglane, vice-président pour 1941; mort à Paris le 8 juin 1942; son relief de la Rome antique, légué à ses élèves Henry Bernard et Paul Grillo, est aujourd’hui à l'Institut d'art et d'archéologie, Henri Bernard en a fait deux copies, à la Faculté des lettres de Caen, et au musée du Cinquantenaire à Bruxelles; un Prix portant son nom est décerné par l'Académie des Beaux-Arts dans les années 1950-1960 aux élèves de l’École des beaux-arts suite à un concours; Archives nationales de France, AJ/52/388, dossier d’élève, et 19800035/1375/58899, dossier Légion d'honneur; fonds au Centre d'archives d'architecture du XXe siècle, 268 IFA; http://archiwebture.citechaillot.fr; fonds à l’Académie d’Architecture, Paris : 850 pièces; Delaire, 1907; Vollmer; Claudine de Vaulchier in AKL; Claudine de Vaulchier, Académie d'architecture : collections, vol. 2, 1890-1970, Paris, Académie d'Architecture, 1997; Le Second siècle de l'Institut de France, 1895-1995, Paris, 1999)
FORMATION
formation - scolarité à l'École des beaux-arts -
Dates de présence : 6 avril 1889
Sujet concours admission : 1° Un Casino 2° Tête de cariatide de la Villa Albani, dessin 3° Feuille ornementale antique, modelage
Sujet du diplôme : Un Etablissement d'eau thermale et Casino - Date du diplôme : 4 août 1900
Matricule : 4108 - N° de promotion : 53
Date de passage en première classe : 5 mars 1891
La première date de présence (la seule parfois) est celle du concours d'admission et la seconde date celle de la dernière mention de présence de l'élève à l'Ecole. Présenté par : Conchon, Ernest Eugène
CONCOURS
concours - Prix Godeboeuf - - Date de jugement : 29 décembre 1892
Classement : 2ème Médaille
concours - Prix Rougevin - - Date de jugement : 22 février 1894
Classement : 2ème Médaille
concours - Prix de Rome - - Date de jugement : 1893
Classement : 2ème essai
concours - Prix de reconnaissance des Architectes américains - - Date de jugement : 21 décembre 1893
Classement : Prix
concours - Prix de la Société centrale des architectes - - Date de jugement : 1894
Classement : Prix
concours - Prix Chenavard - - Date de jugement : 14 avril 1899
Classement : 1er Prix
concours - Prix de Rome - - Date de jugement : 1900
Classement : Grand Prix
ATELIER
atelier - atelier d'André, Jules - (1856 - 1890)
Date de présence : 30 avril 1889
atelier - atelier de Laloux, Victor - (1890 - 1937)
THEMES D'ETUDE
Période étudiée : Antiquité   - Aire géographique étudiée : Italie   ; Rome  
Sujet d'étude précis : Histoire de l'architecture et de l'urbanisme romains antiques

Liens
Documentation
DOCUMENTS ASSOCIES
Image(s) Bigot , Paul (1870-10-20 - 1942-06-08) - dossier personnel [AN_AJ52_388_0227 à AN_AJ52_388_0254]
BIBLIOGRAPHIE
bibliographie sur : Prévost, Michel, Roman d'Amat, Jean-Charles. Dictionnaire de biographie française. Bergeron-Bournon, t. VI. Paris : Letouzey et Ané, 1954. - col. 448-449
bibliographie sur : Leclant, Jean, dir. Le second siècle de l'Institut de France 1895-1995 : recueil biographique et bibliographique des membres, associés étrangers, correspondants français et étrangers des cinq académies. [Paris] : [Institut de France], 1999. - t. 1 (A-K), p. 131-132
ARCHIVES
Mentions d'archives Archives nationales [AJ/52/388]
Précisions sur archives 1) Institut français d'architecture
Fonds Bigot, 268/AA/ : plus de 800 documents contenant des pièces personnelles, des travaux d'études de l'Atelier Laloux, des épreuves de concours, des Envois de Rome, des dossiers sur la maquette de Rome, ses principales réalisations et projets jusqu'à sa mort ; correspondance avec certains de ses élèves (H. Bernard, P. Grillo), documents relatifs aux publications et copie du testament. Cf. Archives d'Architectes : état des fonds, XIXè – XXè s., Paris, Direction des Archives de France, 1996, p. 155.

2) Institut de France
Archives de l'Académie des Beaux Arts : comptes rendus des séances sur les Prix de Rome (registres 1H9 et 1H12), ; échanges de correspondance (5E67 et 69) ; Rapport sur l' Envoi du Cirque Maxime (5E72) ; Procès verbaux de l'Académie des Beaux Arts : 2E20, 21, 22 (1902-1907) ;Archives de l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres, Fondation Piot 2J1 (mémoire sur les fouilles du Cirque Maxime ; demandes de subsides).

3) École nationale des beaux-arts
Envoi du Cirque Maxime daté de 1905 (5 dessins) (n° inv. 33975).

4) Musée Bouchard
Correspondance et photographies relatives aux différents projets et réalisations où fut associés le sculpteur Henri Bouchard (monuments au morts de Saint-Quentin, de Caen ; mémorial de la victoire de la marne ; monument à Aristide Briand, à Albert Ier ; monument des mères françaises ; projet d'aménagement de la Défense) ; souvenirs d'H. Bouchard sur Paul Bigot.

5) Maison Christofle
Correspondance relative à la fonte en bronze d'une partie de la maquette de Rome antique de 1923 à 1932.

6) Archives nationales
Série F : F17 17268 : demandes de subsides, 1906 ; 1908 ; ordres de mission en Italie en 1934 et rapports.

7) Villa Médicis, Rome et Ecole française de Rome
Archives de l'Académie de France à Rome, Correspondance des Directeurs, Rapports sur les Envois, 1902-1904 et activité de Bigot (1906): cartons 135-136 ; carton 168.
Cahier de caricatures montrant P. Bigot et T. Garnier.
Correspondance entre le Ministère de l'Enseignement supérieur et Mgr Duchesne, Directeur de l'Ecole française de Rome, à propos des demandes de subvention formées par P. Bigot (1906).

8) Musée d'Orbec
Photographies de la maquette et dessins de certains des projets de P. Bigot , figurant aussi dans le fonds de l'IFA.

9) Université de Caen, MRSH
Photographies de la maquette et documents de travail de Bigot relatifs à son élaboration (photographies de fragments du plan de marbre sévérien de Rome ; planches annotées de la Forma Urbis de l'archéologue Rodolfo Lanciani).
Mentions d'archives Bibliothèque de l'Institut national d'histoire de l'art, collections Jacques Doucet [Autographes 005, 15, 3.102]
Mentions d'archives Bibliothèque de l'Institut national d'histoire de l'art, collections Jacques Doucet [Autographes 091, 03, 06]
SOURCE EN LIGNE
Institut national d'histoire de l'art (Paris) https://www.inha.fr [notice du Dictionnaire des historiens d'art en ligne (INHA)] - Document source : https://www.inha.fr/fr/ressources/publications/publications-numeriques/dictionnaire-critique-des-historiens-de-l-art/bigot-paul.html (Consulté le 23 février 2016)
Bibliothèque nationale de France (Paris) http://www.bnf.fr [notice 15007091] - Document source : http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb15007091p/PUBLIC (Consulté le 25 janvier 2011)
Archives nationales (Paris) http://www.culture.gouv.fr/documentation/leonore/leonore.htm [notice 19800035/1375/58899] - Document source : http://www.culture.gouv.fr/LH/LH335/PG/FRDAFAN84_O19800035v2579569.htm (Consulté le 7 décembre 2016)
Gestion documentaire
Source / Licence source : Institut national d'histoire de l'art (France) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Base(s) de données Dictionnaire des élèves architectes de l’École des beaux-arts de Paris (1800-1968) - INHA
Documents d'archives et documents photographiques de la Bibliothèque de l'Institut national d'histoire de l'art - INHA
Référence notice INHA__PERSONNES__80242
Permalien https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/00280242
Permalien images et documents liés AN_AJ52_388_0227.jpg : https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/012571941/doc/175711
AN_AJ52_388_0228.jpg : https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/012571941/doc/175712
AN_AJ52_388_0229.jpg : https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/012571941/doc/175713
AN_AJ52_388_0230.jpg : https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/012571941/doc/175714
AN_AJ52_388_0231.jpg : https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/012571941/doc/175715
AN_AJ52_388_0232.jpg : https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/012571941/doc/175716
AN_AJ52_388_0233.jpg : https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/012571941/doc/175717
AN_AJ52_388_0234.jpg : https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/012571941/doc/175718
AN_AJ52_388_0235.jpg : https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/012571941/doc/175719
AN_AJ52_388_0236.jpg : https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/012571941/doc/175720
AN_AJ52_388_0237.jpg : https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/012571941/doc/175721
AN_AJ52_388_0238.jpg : https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/012571941/doc/175722
AN_AJ52_388_0239.jpg : https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/012571941/doc/175723
AN_AJ52_388_0240.jpg : https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/012571941/doc/175724
AN_AJ52_388_0241.jpg : https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/012571941/doc/175725
AN_AJ52_388_0242.jpg : https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/012571941/doc/175726
AN_AJ52_388_0243.jpg : https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/012571941/doc/175727
AN_AJ52_388_0244.jpg : https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/012571941/doc/175728
AN_AJ52_388_0245.jpg : https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/012571941/doc/175729
AN_AJ52_388_0246.jpg : https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/012571941/doc/175730
AN_AJ52_388_0247.jpg : https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/012571941/doc/175731
AN_AJ52_388_0248.jpg : https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/012571941/doc/175732
AN_AJ52_388_0249.jpg : https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/012571941/doc/175733
AN_AJ52_388_0250.jpg : https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/012571941/doc/175734
AN_AJ52_388_0251.jpg : https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/012571941/doc/175735
AN_AJ52_388_0252.jpg : https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/012571941/doc/175736
AN_AJ52_388_0253.jpg : https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/012571941/doc/175737
AN_AJ52_388_0254.jpg : https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/012571941/doc/175738
Saisi le 08/02/2006 00:00:00
Modifié le 22/07/2020 11:37:33
Voir les notices liées
Evénements biographiques et historiques   
Fonds d'archives   
Rapports et réseaux   

Etat : Publiée (15/03/2011)

Saisi par: Fiori, Ruth (08/02/2006)

Modifié par: system (22/07/2020)