Aller au contenu principal

Sallez, André

Statut
Publiée
Contributeur
Quillot, Anne
Dernière modification
25/02/2022 08:33 (il y a environ 2 ans)
Type de personne
Type de personne : 
Noms
Nom : 
Sallez
Prénom : 
André
Sexe : 
Nom : 
Sallez
Prénom : 
André Marius Alfred
Naissance et mort
Date de naissance : 
10 novembre 1903
Lieu de naissance : 
Date de mort : 
11 mai 1976
Lieu de mort : 
Biographie
Commentaire biographique : 
Biographie rédigée par Marie-Laure Crosnier Leconte :

Matricule de l’Ecole des Beaux-Arts : 7607. André Marius Alfred Sallez, né à Paris 6è le 10 novembre 1903, fils de Adolphe Brice Sallez, et de Antoinette Valentine Michel, élève de Georges Gromort et Roger Henri Expert, admis en 2è classe le 15 mars 1921 (avec 352,5 points), 3è Médailles en stéréotomie le 14 avril 1922, géométrie descriptive le 27 octobre 1922, construction le 17 juillet 1923, et perspective le 26 octobre 1923, service militaire en 1923-1925, dessinateur chez Paul Huillard (1875-1966) architecte à Pars de juin 1925 à novembre 1930, 1è classe le 2 mars 1926, admis au 2è essai du Concours de Rome les 9 mars 1927 et 5 mars 1930, mention au Prix Achille Leclère de l’Académie des beaux-arts le 16 mars 1929, diplômé le 12 novembre 1930 (146è promotion, Une villa à Trebeurden (Côtes du Nord), note 2,5), dessinateur au service d'architecture de la Compagnie d'assurances Le Phénix en 1931, 3è Prix Edmond Paulin le 13 janvier 1931, 1è Seconde Médaille et 2è Prix à titre français au Concours de reconnaissance des anciens élèves américains de l'atelier Laloux le 19 mai 1931 (Un Château d’eau), Première Médaille et 1er Prix Rougevin réservé en 1931 au Concours Rougevin et Eustache le 2 février 1932, mention au Prix Chaudesaigues le 29 octobre 1932, Grande Médaille d’argent de la S.A.D.G. 1932-1933, diplômé de l'enseignement supérieur pour l'Histoire, la construction et la Conservation des Monuments historiques de la France (École de Chaillot) (architecte à Paris 12è [en 1935 et 1936], Paris 5è [entre 1937 et 1942]; mobilisé le 26 août 1939, fait prisonnier à la Pommeraie (Vendée) le 20 juin 1940, en congé de captivité le 30 août 1940, démobilisé à Paris le 27 mars 1947; à Paris 15è [entre 1949 et 1952], et Paris 16è [entre 1953 et 1973]; architecte en chef des Monuments historiques le 17 février 1939 (concours de 1938), chargé de la Savoie, de la Drôme, de l’Ain et de la Saône-et-Loire entre 1942 et 1948, adjoint à l'Inspection générale en 1953, travaille essentiellement à la restauration des monuments détruits de la Somme et du Pas-de-Calais entre 1946 et 1956, puis à Paris, s’occupe principalement de l’École militaire et de l’aménagement des abords de Saint-Germain-des-Prés; assure le déplacement de la façade classe MH du théâtre d'Amiens en 1950; retraité en 1958, mais reste chargé de mission pour la Somme, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne, une partie de Paris et la cathédrale d’Amiens; architecte des Bâtiments civils et Palais nationaux; restaure à titre privé l'hôtel d'Acary-de-la-Rivière à Montreuil-sur-Mer (Pas-de-Calais) en 1952; responsable de la Conservation des Monuments historiques de Paris en 1957; chargé de conférences à l'École des Métiers de la maçonnerie, de la taille de pierre et du béton armé en 1952; publications: nombreux articles sur les monuments historiques dans Technique et architecture; membre de l'Association des élèves et anciens élèves de l'École nationale et supérieure des beaux-arts ou Grande Masse de l'École des beaux-arts [en 1929]; membre de la S.A.D.G. en 1932, figure encore dans l'annuaire 1973, de la Société française des urbanistes, de la Société française d'archéologie, de la Compagnie des architectes en chef des Monuments historiques; Grande Médaille d'argent de la Société centrale des architectes, Fondation Veuve Corroyer, étude sur les monuments français, en 1952; officier d'Académie en juillet 1949, chevalier de la Légion d'honneur (décret du 22 octobre 1952, ministère de l'Éducation nationale, en qualité d'architecte en chef des Monuments historiques), officier des Palmes académiques le 1er février 1960, chevalier des Arts et des Lettres le 20 décembre 1960, officier de la Légion d'honneur (décret du 24 avril 1963, ministère des Affaires culturelles, en qualité d'architecte en chef adjoint à l'Inspection générale des Monuments historiques, pour 39 ans de services civils et militaires); marié à Paris 9è le 3 juillet 1934 avec Simone Louise Levinson, père de Alain et Daniel Sallez [Daniel Sallez (né à Paris en 1937), élève de Leconte, admis à l'École des beaux-arts le 6 juillet 1962 ?]; mort à Villette, Yvelines, le 11 mai 1976, service civil au cimetière de Montrouge à Paris 14è le samedi 15 mai 1976, inhumation dans le caveau de famille; Archives nationales de France, AJ/52/1278, dossier d’élève, et 19800035/1356/57024, dossier Légion d'honneur, contient son faire-part de décès; AKLONLINE)
Concours
Concours : 
Date de jugement : 
13 janvier 1931
Commentaire Concours / jugement : 
Classement : 3ème prix
Date de jugement : 
19 mai 1931
Commentaire Concours / jugement : 
Classement : 1ère Seconde Médaille et 2ème Prix
Concours : 
Date de jugement : 
février 1932
Commentaire Concours / jugement : 
Classement : 1ère médaille et 1er prix
Parcours
Date d'entrée / sortie dans l'école : 
15 mars 1921 - 29 octobre 1932
Sujet concours admission : 
Une Laiterie<br>Louis XIV protecteur des arts. Quels sont les principaux artistes de son temps ? Comment se manifesta la protection royale ?
Sujet du diplôme : 
Une villa à Trebeurden (Côtes du Nord)
Date du diplôme : 
12 novembre 1930
Matricule : 
7607
N° de promotion : 
146
Date de passage en première classe : 
2 mars 1926
Commentaire Parcours : 
La première date de présence (la seule parfois) est celle du concours d'admission et la seconde date celle de la dernière mention de présence de l'élève à l'Ecole.
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Commentaire interne
1è Médaille et 1er Prix Rougevin 1931 le ? février 1932