Aller au contenu principal

Jean de Felin

Statut
Publiée
Contributeur
jsoria
Dernière modification
02/12/2021 01:49 (il y a plus de 2 ans)
Type de personne
Type de personne : 
Noms
Nom : 
Jean de Felin
Sexe : 
Nom : 
Lorraine
Prénom : 
de
Qualificatif : 
Naissance et mort
Commentaire Naissance : 
Ce patronyme est inconnu à Paris avant la mention de Didier et Jean de Felin.
Professions / activités
Type de profession / activité : 
Lieu institution : 
Date d'activité : 
1488 - 1521
Commentaire Professions / activités : 
Apparaît pour la première fois en 1488 comme sous-traitant de Guillaume Hardy, maçon pour la taille des ogives des chapelles en construction le long de la nef de l'église Saint-Paul. Après une éclipse de 12 ans dans sa carrière, on le retrouve sur les lus importants chantiers parisiens des années 1500-1510.
Avril 1500 : consulté pour la reconstruction du pont Notre-Dame.
Juin 1500 : il est l'un des cinq "prinipaux maçons et tailleurs e pierre" de ce chantier, avec 14 maçons et tailleurs sous ses ordres.
Août 1500 : fait un rapport sur l'assiette de la première pile.
Novembre 1502, janvier 1503, mai 1507 : nouveaux rapports sur la construction du pont dont il semble superviser la construction.
Janvier 1501 : conclut un marché pour la construction du chœur de l'église des Filles-Dieu, avec pour pleige son frère Didier.
1501 : remplace son frère décédé comme maître des œuvres de maçonnerie de la ville et devient tuteur de ses enfants.
Janvier 1502 : passe un marché pou la construction d'une grande croix dans le cimetière de Saint-Antoine-des-Champs.
1503 : supervise au titre de maître des œuvres de la ville de Paris les travaux de la porte Saint-Honoré, conduits par Jean Moireau. Coordonne travaux de pavage des rues.
Avril 1509 : aux côté de Juilen Menart et Jean de Raviers, maçons et tailleurs de pierre, il passe marché avec les marguilliers de Saint-Jacques-de-la-Boucherie pour la construction du nouveau clocher de l'église.
1509 : appelé par la ville d’Angers pour donner un avis sur les ponts de la ville.
février 1517 : passe marché devant deux notaires parisiens pour la reconstruction du chevet de l'église Saint-Aspais de Melun, en présence de Vinvent Gelée, Jean Moireau et Didier Chastellet, charpentier.
Entre 1500 et 1519 : effectue de nombreux toisés et expertises et prisées.
Biographie
Commentaire biographique : 
En 1508 il est qualifié de "voyer du prévôt des marchands et des échevins de la ville de Paris".
1510 : témoins de l'établissement d'un devis de travaux à faire à l'église Saint-Denis-de-la-Chartre.
Juin 1512 : prend à bail de l amunicipalité un terrain situé derrière les jardins des hôtels de Savoisy et de Tancarville pour l'exercice du tir à l'arbalète. Il y fait bâtir une maison avant de transporter le bail, en novembre 1516 à Morelet de Museau, trésorier des guerres, moyennant 300 l.t.
Novembre 1519 : attaqué en justice pour de prétendue malfaçons dans ce chantier, objet d'expertises de bacheliers en 1520-1521.
Marié à Denise Vernier, Jean de Felin a eu au moins deux filles : Claude mariée en 1517 à Jean Maheu, notaire, et Germaine, mariée avant 1521 à Adrien Brusle, marchand, bourgeois de Paris.Michel de Felin, bachelier en lois en 1521, notaire au châtelet de 1527 à 1554 est son fils ou son neveu.
Liens entre personnes
Type de lien horizontal : 
Commentaire Type de lien horizontal : 

Didier et Jean de Felin sont frères.

Bibliographies / archives
Commentaire Bibliographies / archives : 
notice 149
Commentaire Bibliographies / archives : 
p. 30-32, 35, 40, 71-72, 76, 127.
Commentaire Bibliographies / archives : 
p. 131.
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)