Aller au contenu principal

Carreau de céramique en forme d'étoile à 8 branches à décor figuré avec animaux, végétaux et inscriptions

Statut
Publiée
Contributeur
elodie.pomet@louvre.fr
Dernière modification
25/10/2023 18:07 (il y a 9 mois)
Commentaire Type d'œuvre

Carreau de revêtement architectural

Titres
Titre : 
Carreau de céramique en forme d'étoile à 8 branches à décor figuré avec animaux, végétaux et inscriptions
Localisations
Type de Cote / numéro : 
Cote / numéro : 
OA 6319/5
Commentaires descriptifs
Commentaire descriptif : 

Champ central : deux quadrupèdes (ours) passant sur fond de tiges fleuries et de vermicules. Avec une grande expressivité, l'animal au pelage de pastilles et de pointillés tourne la tête vers l'arrière tandis que le second le regarde du coin de l'oeil. Dans la pointe inférieure de l'étoile une mare à poisson. Les éléments végétaux sont animées de motifs en spirale et de pastilles.

Bordure : écriture lustrée sur fond blanc.

Revers : mention à l'encre en persan.

États
Etat de conservation : 
Matérialité
Technique : 
Commentaire Matérialité : 

oxyde de cuivre, oxyde d'argent

Dimensions
Largeur : 
20
Longueur : 
20
Unité de mesure : 
Inscriptions
Type d'inscription : 
Commentaire Inscriptions : 

une ligne, sur le pourtour de la bordure

Type d'inscription : 
Transcription : 

كنون خورد بايد مى خوشگوار / كه مى بوى مشك آيد از جويبار

هوا پر خروش و زمين پر ز جوش / شده قسبه و دشت لاله فروش

همه بوستان زير برگ گلست / همه كوه پر لاله و سنبلست‏

بپاليز بلبل بنالد همى / گل از ناله او ببالد همى‏

ز لاله فریب و ز نرگس عتاب / ز سنبل نهیب و ز گل ناز و تاب

Traduction : 

Voici venu le temps de boire le vin délicieux ! / Les flots de vin embaument tel le musc / L'air est plein de tumulte, et la terre bouillonne / Plaines et hameaux sont devenus des marchands de tulipes / Le jardin est couvert des feuilles des roses / les montagnes remplies de tulipes et jacinthes /Le rossignol dans son nid se lamente / et la rose s'enorgueillit de ses plaintes / Ce pauvre amant n'a vu des tulipes que la ruse ; des narcisses, la menace / Des jacinthes (..) et les roses lui font les difficiles


Commentaire Inscriptions : 

Extrait du Shahnameh de Ferdowsi : Histoire de Goshtasp et des Sept Travaux d'Esfandiyâr

lu par Maryam Kolbadinejad, 2014

Autre lecture chez Bahrami (Recherche sur les carreaux, p.107)

Traduction d'après Bahrami (p. 107) et Jules Mohl (T. IV p.561)

Commentaire Inscriptions : 

Translittération : kunūn ẖūrd bāyad may-yi ẖūšguvār / ka may-būyi mušk āyad az ǧūybār / havā pur ẖurūš ū zamin pur zi ǧūš / šuda qasba ū dašt lāla furūš / hama-yi būstān zīr-i barg-i gul-ast / hama kūh pur-i lāla ū sunbul-ast / bi-pālīz (B: bi-bālīd) bulbul binālad hamī / gul az nāla-yi ū bibālad hami / zi lāla farīb ū zi nargis ʿitāb / zi sunbul [nahīb] (B: nahāb) ū zi gul nāz ū tāb

Créations / exécutions
Lieu de création : 
Commentaire Créations / exécutions : 

Ateliers de Kāshān (attribué à)

Type de date : 
Date de création : 
1266 / 1267 -

Hégire : 665 (mentionné dans l'inscription)

Commentaire Période de création : 

Ce carreau appartient à un groupe dont les pièces mentionnent des dates allant de Dhu’l Hijja 664 H. à Ramadan 665 H. / septembre 1266 à mai 1267

Historiques de collection
Découvertes
Lieu de découverte : 
Commentaire Lieu de découverte : 

Emamzadeh Jafar, Damghan (attribué à)

Commentaire Découvertes : 

Groupe associé à l'emamzadeh Jafar de Damghan, monument funéraire sur lequel ces carreaux auraient été remployés selon un témoignage écrit dans les années 1880 offrant une description sommaire.


D'après MELIKIAN-CHIRVANI, 1991 (pp.77-82), proviendrait de Takht-e Suleyman.

Sources en ligne
Source
Institut national d'histoire de l'art (France) / Sèvres, cité de la Céramique / Musée du Louvre
Licence
Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Base de données
Rédacteur
Elodie Pomet / Delphine Miroudot