Aller au contenu principal

Carreau de céramique en forme d'étoile à 8 branches à décor figuré avec personnages et inscriptions

Statut
Publiée
Contributeur
elodie.pomet@louvre.fr
Dernière modification
25/10/2023 17:42 (il y a 9 mois)
Commentaire Type d'œuvre

Carreau de revêtement architectural

Titres
Titre : 
Carreau de céramique en forme d'étoile à 8 branches à décor figuré avec personnages et inscriptions
Localisations
Type de Cote / numéro : 
Cote / numéro : 
OA 6319/9
Commentaires descriptifs
Commentaire descriptif : 

Champ central : deux personnages masculins en conversation dans un jardin, assis de profil, face à face, le visage de trois quarts. Tous les deux, vêtus de tuniques richement décorées d'ocelles et motifs en virgule, portent une coiffe et sont nimbés. Ils ont les cheveux longs, celui de gauche est barbu. Au centre, un cyprès orné d'une silhouette d'échassier sur fond de motifs de remplissage, prend racine dans une mare où nagent deux poissons ; dans la branche supérieure, un oiseau en vol. Le bleu de cobalt souligne les nimbes, les volutes d'une des étoffes, deux tiges florales et ponctuent les ocelles de l'autre étoffe ainsi que l'oiseau en vol ; le cyprès ainsi que le bord de la mare bénéficient d'une large touche de bleu turquoise dilué. Le fond est décoré de petites tiges florales, de pointillés et vermicules.

Bordure : écriture lustrée sur fond blanc ; liserés soulignés au bleu de cobalt

États
Etat de conservation : 
Matérialité
Technique : 
Commentaire Matérialité : 

oxyde de cuivre, oxyde d'argent, oxyde de cobalt

Dimensions
Largeur : 
20
Longueur : 
20
Unité de mesure : 
Inscriptions
Type d'inscription : 
Commentaire Inscriptions : 

une ligne, sur le pourtour de la bordure

Type d'inscription : 
Commentaire Type d'inscription : 

دانی که چراست ای پسندیده من/ پر اشک دو دیده ستم دیده من/می بکشاند ز آرزوی لب تو/ آب از دهن مردمک دیده من

+

دل جای غم توست چنین تنگ که هست/ گل چاکر روی توست به هر رنگ که هست / از آب دو چشم من بگردد هر شب/ جز سنگ دلت هر آسیا سنگ که هست

Traduction : 

Sais-tu, O, toi qui m'as plu, pourquoi / mes deux yeux oppressés sont remplis de larmes / Passionnés du désir de retrouver tes lèvres, mes yeux font sortir de l’eau de la bouche de mes pupilles + Mon cœur, si étroit qu'il soit, semble la résidence du chagrin que tu causes / La rose, quelque couleur qu'elle ait, paraît bien humble devant ton visage / Mes larmes font tourner chaque nuit / la grande pierre qu'est ton cœur sur la meule du moulin


Commentaire Inscriptions : 

M.K. attribue le premier quatrain à Reza od-Din Neyshaburi

Lu par Maryam Kolbadinejad, 2014

Lu par Bahrami, 1937. (Recherches sur les carreaux, p. 97)

Traduction d'après Mehdi Bahrami, 1937


Commentaire Inscriptions : 

Translittération : dānī ka čirā-st ay pasandīda-ya man / pur ašk dū dīda-yi sitamdīda-yi man / mī-bikišānad zi ārizūyi lab-i tū / āb az dahan-i mardumak-i dīda-yi man + dil ǧāī ġam-i tū-st činīn tang ka hast / gul čākir-i rūī tū-st ba har rang ka hast / āz āb-i dū čišm-i man bigardad har šab / ǧuz-i sang-i dilit har āsiā sang ka hast + fī šuhūr sana ḫamsa wa sittīn wa sittamiʾa

Créations / exécutions
Date de création : 
Lieu de création : 
Commentaire Créations / exécutions : 

Ateliers de Kāshān (attribué à)

Type de date : 
Date de création : 
1266 / 1267
Période de création : 
Commentaire Période de création : 

Ce carreau appartient à un groupe dont les pièces mentionnent des dates allant de Dhu’l Hijja 664 H. à Ramadan 665 H. / septembre 1266 à mai 1267

Historiques de collection
Découvertes
Lieu de découverte : 
Commentaire Lieu de découverte : 

Emamzadeh Jafar, Damghan (attribué à)

Commentaire Découvertes : 

Groupe associé à l'emamzadeh Jafar de Damghan, monument funéraire sur lequel ces carreaux auraient été remployés selon un témoignage écrit dans les années 1880 offrant une description sommaire


Sources en ligne
Source
Institut national d'histoire de l'art (France) / Sèvres, cité de la Céramique / Musée du Louvre
Licence
Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Base de données
Rédacteur
Elodie Pomet