Aller au contenu principal
Statut
Publiée
Contributeur
system
Dernière modification
25/10/2023 16:38 (il y a 9 mois)
Type d'oeuvre
Titres
Titre : 
Le Déluge
Localisations
Lieu de conservation : 
Commentaire Lieu de conservation : 
Le tableau est conservé dans une collection particulière.
Type de Cote / numéro : 
Cote / numéro : 
12903
Type de Cote / numéro : 
Cote / numéro : 
50
Commentaire Cote / numéro : 
Numéro du catalogue de vente de 1845
Matérialité
Matériau : 
Technique : 
Dimensions
Hauteur : 
0,68
Largeur : 
0,37
Unité de mesure : 
Créations / exécutions
Personne liée à l'oeuvre : 
Rôle : 
Personne liée à l'oeuvre : 
Rôle : 
Personne liée à l'oeuvre : 
Rôle : 
Historiques de collection
Collection : 
Coll. du cardinal Fesch ; estimé à 100 scudi dans l'inventaire après-décès du cardinal Fesch ; sa vente, Rome, 1845 ; acheté par le prince de Canino ; coll. du comte Xavier Branicki.
Evénement : 
Description du catalogue de 1845 :

Le ciel est presqu'entièrement obscurci, ses cataractes sont ouvertes, les sources du grand abîme sont rompues, déjà l'immensité des eaux couvre une partie de la surface de la terre, déjà le grand événement est sur le point d'être accompli. Les villes ont disparu, on n'aperçoit plus que le faite de quelques édifices ; le peu d'hommes échappés jusqu'alors à la catastrophe, cherchant un refuge sur les plus hautes montagnes, offrent le triste tableau des dernières scènes de l'ancien monde, dont il ne restera bientôt aucune trace. Mais, l'espérance qui n'abandonne jamais l'homme, le pousse, jusqu'au dernier moment, à lutter avec énergie contre la certitude même de la mort. C'est en vain que ceux-ci parviennent au sommet des arbres, en vain que cette femme sur un éléphant reçoit une cassette précieuse que lui présente son mari, en vain aussi que cet homme courageux arrache aux flots cette jeune fille qui a le bonheur d'atteindre une rive escarpée ; les eaux croissent à chaque instant, elles leur disputent déjà ce dernier asile ; et, tous ceux qui portent vers ce lieu des regards avides, y tendent des bras suppliants, ce père et cette mère qui fuient avec le fruit de leur tendresse, ce cavalier prêt à être submergé et ceux-là qui se soutiennent encore sur les eaux, comment ne s'aperçoivent-ils pas de l'inutilité de leurs efforts ? Ah ! si quelque chose était capable d'éteindre en eux une dernière et trompeuse lueur d'espérance, ne serait-ce pas la vue de ce corps inanimé que les flots vengeurs jettent sur le rivage !... L'arche sainte qui renferme les germes des races futures, vogue en paix sous la protection d'un Dieu de miséricorde.
Evénement : 
Description du catalogue de 1841 :

Petites figures, d'un auteur flamand.
Bibliographies / archives
Référence : 
fol. 390. n° 12903. Quadro in tavola alto piedi due, e un terzo, largo piedi tre, e un quarto rappresentante il Diluvio di Scuola Fiamminga Scudi Cento 100
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) / Ville d'Ajaccio - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)