Aller au contenu principal
Statut
Publiée
Contributeur
Fiori, Ruth
Dernière modification
25/02/2022 08:41 (il y a environ 2 ans)
Type de personne
Type de personne : 
Noms
Nom : 
Richard
Prénom : 
Joachim
Sexe : 
Nom : 
Richard
Prénom : 
Casimir Joachim
Naissance et mort
Date de naissance : 
12 décembre 1869
Lieu de naissance : 
Commentaire Naissance : 
Saint-Julien d'Empare
Date de mort : 
22 juin 1960
Lieu de mort : 
Biographie
Commentaire biographique : 
Biographie rédigée par Marie-Laure Crosnier Leconte :

Matricule de l'Ecole des Beaux-Arts : 4158. Casimir Joachim Richard, né à Saint-Julien d'Empare [auj. Capdenac-Gare] (Aveyron) le 12 décembre 1869, fils de Casimir Richard 38 ans chef d'équipe domicilié à la gare de Capdenac, et de Claire Duront 30 ans, élève de Georges Guicestre (à l'atelier le 3 mars et le 6 juillet 1889), puis de Louis Jules André (à l'atelier le 11 octobre 1889) et Victor Laloux, admis en 2è classe le 2 août 1889, subventionné par le département de la Corrèze, obtient un total de 21 ½ valeurs, 1è classe le 5 mai 1893, obtient 2 1è mentions en histoire de l'architecture et projet rendu pour un total de 2 valeurs les 2 novembre et 14 décembre 1893 (architecte et urbaniste à Paris 15è [entre 1895 et 1906], et Paris 16è, dans l'immeuble qu'il s'est construit pour lui-même en 1907; suit les cours d'Anatole de Baudot; dessinateur chez Henri Audiger architecte à Paris à partir de 1892, puis son associé de 1894 à 1908, puis associé à son gendre Georges Roehrich (1891-1957) de 1919 à 1931, puis à son fils Georges de 1932 à 1948; architecte conseil de la Société des grands hôtels parisiens, architecte des journaux Le Matin et Le Petit Journal, architecte de l'agence Havas, de la compagnie d'assurances La Concorde; nombreuses constructions particulières, hôtels, villas, maisons de rapport; plusieurs immeubles et hôtels particuliers à Paris 16è arr., dont un hôtel particulier rue Boileau en 1907 (décors en grès flammé de style arabisant par Gentil et Bourdet [auj. ambassade d'Algérie]); architecte adjoint du Comité des Expositions coloniales en France et à l'étranger, pavillon de Madagascar à l'Exposition coloniale de Marseille en 1922, pavillon de la Réunion à l'Exposition internationale à Paris en 1937; Galeries Lafayette à Caen en 1955, avec Georges Richard et Pierre Daubin; expose au 8è Salon de la Société française des Urbanistes en 1942, Centre scolaire d'éducation physique Est Porte de Clignancourt, en coll. avec Jacquinot; actif à Bucarest (Roumanie), en Algérie [hôtel Aletti à Alger en 1928-1930, en coll. avec Auguste Bluysen (1868-1952), villa Mallebay à Aïn Taya en 1930, garage Panhard-Levassor boulevard Saint-Saëns (Mohammed V) en 1934, avec Hennebique], Égypte, Israël, Maroc, Turquie [lotissement San Stefano en Turquie en 1914]; expert près le Tribunal civil de la Seine; membre fondateur de la Société des architectes modernes en 1923, membre de la Société des artistes français; inscrit à l'Ordre des architectes en 1943; chevalier de la Légion d'honneur (décret du 27 mai 1914, ministère du Commerce), officier (décret du 12 août 1923, ministère des Colonies, au titre de l'Exposition coloniale de Marseille), officier d'académie en 1903, officier de l'Instruction publique en 1922, commandeur d'une décoration étrangère; condamné en 1954 à une amende de 60 000 francs pour infraction à la législation sur les loyers, amnistié suite au paiement de son amende, prend sa retraite vers 1954; mort chez lui à Paris 16è le 22 juin 1960; Archives nationales de France, AJ/52/398, dossier d’élève et 19800035/0329/44341, dossier Légion d'honneur; fonds au Centre d'archives d'architecture du XXe siècle, 081 IFA; http://archiwebture.citechaillot.fr; Delaire, 1907; Dugast et Parizet; Bénédicte Colas-Bouix, Joachim Richard et la construction en béton armé, 1900-1914, mémoire de DEA, Paris IV-Sorbonne, sous la dir. de Bruno Foucart, 1990; Alger, paysage urbain et architecture, 1800-2000, Paris, 2003; Alger : Ville & architecture 1830-1940, par Claudine Piaton, Juliette Hueber, Boussad Aiche et Thierry Lochard, avec les contributions de Malik Chebahi et Nabila Cherif, Arles, Éditions Honoré Clair-Alger, Éditions Barzakh, 2016, p. 180-81, 341; Franck Delorme, "Le Flux et le reflux des archives de l'architecture balnéaire", Colonnes, archives d'architecture du XXe siècle, n° 32, décembre 2016, p. 26-30)
Parcours
Date d'entrée / sortie dans l'école : 
2 août 1889 - 14 décembre 1893
Sujet concours admission : 
1° Un pavillon de bains 2° Dessin d'après le Vase Médicis 3° Modelage d'après une feuille ornementale antique
Matricule : 
4158
Date de passage en première classe : 
5 mai 1893
Commentaire Parcours : 
La première date de présence (la seule parfois) est celle du concours d'admission et la seconde date celle de la dernière mention de présence de l'élève à l'Ecole.
Ateliers
Date de présence : 
3 mars 1889
Date de présence : 
11 octobre 1889
Sources en ligne
Référence de notice : 
19800035/329/44341
Date de consultation : 
20/01/2017
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Commentaire interne
Vocabulaire rejeté : Saint-Julien-d'Empare