Aller au contenu principal

Description d'un pont suspendu de 198 mètres d'ouverture et de 39m, 70 de hauteur au-dessus des basses mers, construit sur la Vilaine, à La Roche-Bernard, route de Nantes à Brest, par P. Leblanc, ingé [...]

Statut
Publiée
Contributeur
Quantin, Stéphanie
Dernière modification
01/12/2021 14:57 (il y a environ 1 an)
Titres
Type de titre : 
Titre : 
Description d'un pont suspendu de 198 mètres d'ouverture et de 39m, 70 de hauteur au-dessus des basses mers, construit sur la Vilaine, à La Roche-Bernard, route de Nantes à Brest, par P. Leblanc, ingénieur en chef des Ponts et Chaussées.
Localisations
Commentaire Lieu de conservation : 
annexe
Type de Cote / numéro : 
Cote / numéro : 
4° Le 69
Type de Cote / numéro : 
Cote / numéro : 
gd f° Le 19
Commentaires descriptifs
Commentaire descriptif : 
Texte : XV (faux-titre, titre, "table des chapitres", préface) - 191 p., tabl. ; Atlas : [2] p. (titre), 12 pl. gr. dont 11 pl. num. 1-12 (pièces 8 et 9 sur la même pl.).
Dimensions
Format : 
Largeur : 
23
Longueur : 
30
Unité de mesure : 
Commentaire Dimensions : 
grand in-folio oblong
Représentations
Indexation RAMEAU : 
Créations / exécutions
Personne liée à l'oeuvre : 
Leblanc, Pierre, auteur
Personne liée à l'oeuvre : 
Carilian-Goeury et Vor Dalmont
Rôle : 
Lieu de création : 
Commentaire Lieu de création : 
Paris
Type de date : 
Date de création : 
1841
Contenus Ouvrage
Note sur l'édition : 
Edition en deux volumes : texte et atlas. Atlas : 39,5 x 76 cm.
Note sur le contenu : 
[1] pl. gr. avec signature "A. de Beaumont del." et avec mention "A. Rouargue lith. et imp. chez Kaeppelin et Cie, 15 Quai Voltaire."
Pl. gr. num. 1-12 avec signature "Dessiné par Morice, Cond.r des P.ts et Ch.ées" et avec mention "Gravé par Adam."
Langue : 
Sources en ligne
Date de consultation : 
11/07/2017
Url document source : 
Date de consultation : 
11/07/2017
Url document source : 
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Commentaire interne
J'ai toujours cru que c'était un devoir pour tout ingénieur ou constructeur chargé d'exécuter un travail important, de faire connaître à tous ses confrères les difficultés qu'il a rencontrées, les moyens dont il s'est servi pour les vaincre, les vices que l'expérience a pu lui faire remarquer dans les procédés employés avant lui, les perfectionnements en fin qu'il a pu avoir le bonheur d'y apporter. Chaque grande construction doit faire faire un pas à l'art; mais pour cela il faut que son histoire en soit écrite avec fidélité (Préface, p. X).
Vérifié avec l'ouvrage. MEL02_2011_CNAM_VN