Aller au contenu principal

Calvet, Esprit Claude François

Statut
Publiée
Contributeur
Joy, Sylvaine
Dernière modification
16/11/2022 15:00 (il y a 3 mois)
Type de personne
Type de personne : 
Noms
Nom : 
Calvet
Prénom : 
Esprit Claude François
Sexe : 
Nationalité : 
Naissance et mort
Date de naissance : 
24 novembre 1728
Lieu de naissance : 
Date de mort : 
1810
Lieu de mort : 
Professions / activités
Date d'activité : 
1766 - 1810
Commentaire Professions / activités : 
Académie des inscriptions et belles-lettres, correspondant
Biographie
Commentaire biographique : 
Né à Avignon en 1728, reçu docteur en médecine en 1745, sa carrière, de médecin et de professeur de médecine, se déroulera presque exclusivement dans sa ville natale, hormis un séjour à Paris, dans les années 1750. Il occupe ses loisirs à l'étude et à la constitution de riches collections (manuscrits, médailles, histoire naturelle, etc.) qu'il lègue à la ville, dans un fameux testament de 1810, avec les moyens immobiliers d'en assurer la pérennité, au travers d'une fondation.
C'est toujours cette Fondation Calvet qui en assume la charge.
Calvet a peu de loisirs philosophiques. Il cumule la direction de deux hôpitaux et enseigne aussi à Avignon. Membre ou correspondant de plusieurs académies, il aime l'égyptologie, le grec. Collecteur de données, compilateur, collectionneur, numismate, ethnographe (pièces amérindiennes), auteur d'un recueil d'épigraphie comme d'écrits sur les verres ou les bronzes. Il traque l'objet singulier, rare; mais, de fait, il s'intéresse plus aux connaissances à en tirer qu'à leur aspect esthétique. Pour sa méthode de travail, Calvet bénéficie de l'influence de Caylus et d'ailleurs il succède à Gérouan comme rabatteur pour l'illustre amateur : Il lui propose notamment des objets susceptibles d'être gravés et lui fait visiter certains sites.
À partir de 1760, Calvet se tient au courant de toute découverte. Il possède son propre réseau de correspondants local et régional (293 personnes en tout et 3700 lettres : étudié par Camille Pietri). Il a pris soin de faire relier les lettres de ses correspondants et a recopié en double ses oeuvres manuscrites. (cf O. Cavalier, 9 sept. 2006).
Ensembles / rapports
Type de lien horizontal : 
Commentaire Type de lien horizontal : 

Séguier, Calvet et Saint-Simon Sandricourt sont amis.

Type de lien horizontal : 
Commentaire Type de lien horizontal : 

Séguier, Calvet et Saint-Simon Sandricourt sont amis.

Bibliographies / archives
Sources en ligne
Référence de notice : 
070695652
Date de consultation : 
11/01/2018
Url document source : 
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Commentaire interne
Notice validée le : 27/05/2008
Notice validée par : Weil-Curiel (provient du Répertoire des Historiens d'art)
Publié dans le volume 1 du Dictionnaire des historiens d'art
Dictionnaire biographique d'archéologie, Gran-Aymerich Eve, p