Aller au contenu principal

Meyer-Lévy, Claude

Statut
Publiée
Contributeur
Dziewolski, Sandrine
Dernière modification
02/12/2021 18:48 (il y a plus de 2 ans)
Type de personne
Type de personne : 
Noms
Nom : 
Meyer-Lévy
Prénom : 
Claude
Sexe : 
Nom : 
Meyer
Prénom : 
Claude
Naissance et mort
Date de naissance : 
4 juin 1908
Lieu de naissance : 
Commentaire Naissance : 
Père : Meyer, Paul Maxime [Paul M. Lévy, ou Paul Meyer-Lévy (1883-1981)]
Date de mort : 
8 mars 2008
Lieu de mort : 
Biographie
Commentaire biographique : 
Biographie rédigée par Marie-Laure Crosnier Leconte :

Matricule de l’Ecole des Beaux-Arts : 8628. Claude Paul Meyer [Claude Meyer-Lévy], né à Paris 16è le 4 juin 1908, fils de Paul Maxime Meyer [Paul M. Lévy, ou Paul Meyer-Lévy (1883-1981)] architecte à Paris, et de Sophie Weill, élève de son père (à l'atelier le 27 janvier 1927), de Gustave Umbdenstock et Paul Tournon, a tenté l'admission en février et juin 1925, février et juin 1926, admis en 2è classe le 16 mars 1927, obtient un total de 27 valeurs dont 1 3è Médaille en perspective, accessit au Prix de reconnaissance des architectes américains le 10 décembre 1929 (Une grande salle d’auditions musicales), 1è classe le 15 juillet 1930, obtient un total de 17 valeurs, diplômé le 15 novembre 1933 (155è promotion, Un petit manoir dans les Ardennes, note 3), 1er Prix Chenavard ex æquo (Cités utopiques) et dernière mention le 1er avril 1935 (architecte à Paris 7è [entre 1935 et 1967, associé à son père, domicile en 1973], Paris 15è [en 1973], et Nîmes, Gard [entre 2002 et 2008]; expose au Salon des artistes français à Paris en 1935, Cités utopiques, Médaille de bronze; lauréat du concours d'urbanisme de Belgrade (Yougoslavie) en 1936; porte de Passy et pavillon du Yachting à voile pour l'Exposition internationale des arts et techniques de Paris en 1937, avec Georges Massé et Pierre Bigot; Médaille d'or à l'Exposition internationale de Paris en 1937; Pavillon de la France à l'Exposition de San Francisco en 1938; collèges et lycées à Saint-Dié et Pointe-à-Pitre, hôpitaux de Saint-Dié et de Pointe-à-Pitre; radio de Fort-de-France, Sécurité Sociale et Dispensaire de Fort-de-France; synagogue de Saint-Dié en 1963; HLM de Paris Belleville (Paris 20e), Siège social de la BRED à Paris Bercy; mobilisé en 1939, s'engage dans les Forces Françaises Libres en 1943; officier de liaison auprès de l'armée américaine en 1944-45, présent à la libération de Strasbourg en novembre 1944, démobilisé à New York le 11 octobre 1945; nommé en 1946 architecte en chef adjoint au M.R.U. pour la reconstruction de Saint-Dié; puis architecte en chef des Bâtiments civils et Palais nationaux; logements 19, rue Paul-Albert à Paris 17è en 1950; 1er Prix au concours pour la Synagogue de la Paix à Strasbourg (Bas-Rhin) en 1951-52, exécution en 1954-58; membre titulaire de l'Association des élèves et anciens élèves de l'École nationale et supérieure des Beaux-arts ou Grande Masse de l'École des Beaux-arts en 1930, membre de la S.A.D.G. en 1934, figure encore dans l'annuaire 1973; membre de la Société des artistes français; membre correspondant national de l’Académie d’architecture en 1986, reçu membre titulaire le 7 octobre 1993 au fauteuil de Jacques Sarrabezolles (1923-1992), membre honoraire en 1998; Croix de guerre 39-45; marié à Colette Lévy (1910-1981), deux enfants, dont Ariane Meyer-Lévy artiste peintre; mort à Nîmes le 8 mars 2008; Archives nationales de France, AJ/52/1270, dossier d’élève; Jean Daltroff, "Claude Meyer-Lévy, architecte", Archives juives, vol. 44, N° 1, 2011, p. 140-142; ministère de la Culture, base Mémoire; AKLONLINE)
Concours
Concours : 
Date de jugement : 
1 avril 1935
Commentaire Concours / jugement : 
Classement : 1er Prix
Parcours
Date d'entrée / sortie dans l'école : 
16 mars 1927 - 1 avril 1935
Sujet concours admission : 
Une salle de ventes aux enchères
Sujet du diplôme : 
Un petit Manoir (dans les Ardennes)
Date du diplôme : 
15 novembre 1933
Matricule : 
8628
N° de promotion : 
155
Date de passage en première classe : 
15 juillet 1930
Commentaire Parcours : 
La première date de présence (la seule parfois) est celle du concours d'admission et la seconde date celle de la dernière mention de présence de l'élève à l'Ecole.
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Commentaire interne
(architecte à Paris 7è [entre 1951 et 1962, associé à son père, domicile en 1973], puis Paris 15è [en 1973]; membre de la S.A.D.G. en 1934, figure encore dans l'annuaire 1973; Croix de guerre 39-45)