Aller au contenu principal

Prou, Maurice

Statut
Publiée
Contributeur
lmarquai
Dernière modification
16/11/2021 08:35 (il y a 11 jours)
Type de personne
Noms
Nom : 
Prou
Prénom : 
Maurice
Sexe : 
Nationalité : 
Nom : 
Prou
Prénom : 
Jean Maurice
Qualificatif : 
Naissance et mort
Date de naissance : 
28 décembre 1861
Lieu de naissance : 
Commentaire Naissance : 
Mère : Tambour, Edmée Marie Alix (sans profession) (source : AD Yonne, 2E 387/119, acte n° 240)
Père : Prou, Maurice Laurent Louis (notaire) (source : AD Yonne, 2E 387/119, acte n° 240)
Conjointe : Potier, Léontine Marie Marguerite, Paris 16/03/1867 (sans profession) ; mariage à Paris le 16/04/1888 ; contrat devant Me Recordon, notaire à Sens le 07/04/1888 (source : AP, V4E 6217, acte n° 392)
Date de mort : 
4 octobre 1930
Lieu de mort : 
Adresses
Type d'adresse : 
Date de l'adresse : 
1861
Adresse : 
43 rue Royale
Code postal : 
89100
Ville : 
Commentaire Ville : 
(source : AD Yonne, 2E 387/119, acte n° 240)
Type d'adresse : 
Date de l'adresse : 
1884 - 1885
Adresse : 
67 place Farnèse
Code postal : 
I-00186
Ville : 
Commentaire Ville : 
(source : Hamelin, Bertrand. « Une expérience de l’École française de Rome : Maurice Prou ». In Gras, Michel et Poncet, Olivier. Construire l’institution. L’École française de Rome, 1873-1895. Rome : Publications de l’École française de Rome, 2013)
Type d'adresse : 
Date de l'adresse : 
1888
Adresse : 
41 rue des Martyrs
Code postal : 
75009
Ville : 
Commentaire Ville : 
(source : AP, V4E 6217, acte n° 392)
Professions / activités
Type de profession / activité : 
Date d'activité : 
1885 - 1930
Commentaire Professions / activités : 
« Maurice Prou aura pénétré profondément toutes les branches des sciences historiques concernant le moyen âge. Paléographe, diplomatiste, numismate, historien du droit et des institutions, archéologue, dans toutes ces disciplines il s’est montré un maître. Son œuvre érudite, diverse, est cependant bien coordonnée ; partout elle a marqué de grands progrès. Elle survivra comme le souvenir, de son action bienfaisante en tant que professeur et directeur. On sait avec quel absolu désintéressement il prodiguait ses conseils à ses élèves ainsi qu’aux érudits de Paris, de province ou de l’étranger. » (source : Dussaud, René. « Eloge funèbre de M. Maurice Prou, membre de l’Académie ». Comptes rendus des séances de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres. vol. 4, 1930, p. 296)
Type de profession / activité : 
Lieu institution : 
Date d'activité : 
1885 - 1899
Commentaire Professions / activités : 
« Précisément à ce moment une vacance s’était produite au Cabinet des médailles de la Bibliothèque nationale. On lui offrit d’y être appelé. […] Pour tout concilier, il fut décidé que Prou serait nommé membre de l’École française de Rome, mais que sa mission ne serait pas renouvelée après un an de séjour et qu’il entrerait à son retour au Cabinet des médailles : solution très honorable et qui lui ôtait dès lors toute inquiétude pour son avenir. » (source : Cagnat, René. « Notice sur la vie et les travaux de M. Maurice Prou ». Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres. vol. 4, 1932, p. 404-417)
« En 1899, il quitta le Cabinet des médailles pour succéder à Giry dans la chaire de diplomatique à l’École des Chartes. » (source : Dussaud, René. « Éloge funèbre de M. Maurice Prou, membre de l'Académie ». Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres. vol. 4, 1930, p. 293-296)
Type de profession / activité : 
Lieu institution : 
Date d'activité : 
1893
Commentaire Professions / activités : 
Maurice Prou codirige la revue Le Moyen Âge avec Albert Marignan et Maurice Wilmotte à partir de 1893.
« Jusqu'ici, dans notre direction, l'archéologie et la philologie étaient seules représentées et reléguaient bien souvent au second plan la partie historique. Pour y remédier, nous nous sommes adjoint un de nos amis, dont tous nos lecteurs connaissent la valeur : M. Maurice Prou. Il n'est pas du reste un inconnu pour eux, car le Moyen Âge a toujours eu en lui un de ses collaborateurs les plus dévoués. Grâce à sa compétence historique, nous pourrons désormais donner à l'histoire générale, ainsi qu'à l'histoire du droit et à celle des institutions, tous les développements qu'elles comportent. » (source : « A nos lecteurs ». Le Moyen Âge. 5ème année, 1892, [n. p.])
« Pendant de longues années il assuma la direction de la revue Le Moyen Âge. » (source : Pirenne, Henri. « Maurice Prou (1861-1930) ». Revue belge de Philologie et d'Histoire. vol. 3, 1930, p. 1253-1255)
Prix et distinctions
Prix / distinction : 
Biographie
Commentaire biographique : 
Formation :
élève au collège d’Auxerre ; élève au lycée de Sens ; élève du lycée Sainte-Barbe ; élève de l’École des Chartes (1880) ; doctorat à l’École des Chartes (1884) ; membre de l’École française de Rome (1884-1885). « Après de fortes études au collège d’Auxerre, d’abord, puis au lycée de Sens et finalement à Sainte-Barbe, il se présenta à l’École des Chartes en 1880. C’était l’époque où y enseignaient avec quel éclat, vous le savez, nos confrères Léon Gautier, Paul Meyer, Master-Latrie, Robert de Lasteyrie ; à ces cours et pour compléter son éducation scientifique, Prou se proposait d’ajouter ceux que donnaient à l’École des Hautes Études, Monod, Giry, Thévenin. » (source : Cagnat, René. « Notice sur la vie et les travaux de M. Maurice Prou ». Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres. vol. 4, 1932, p. 404-417)

Opinions et actes politiques :
droite catholique. « B. Joly cite Félix Grat, Roger Grand – devenus des parlementaires conservateurs, ces deux historiens, dont le premier fut Farnésien, sont des correspondants assidus de leur maître – et Maurice Prou comme figures de la droite à l’École des chartes. […] L’aspect le plus marquant du séjour est pour le fervent catholique Prou la découverte de la Rome chrétienne. » (source : Hamelin, Bertrand. « Une expérience de l’École française de Rome : Maurice Prou ». In Gras, Michel et Poncet, Olivier. Construire l’institution. L’École française de Rome, 1873-1895. Rome : Publications de l’École française de Rome, 2013)

Prix et distinctions :
Prix du baron de Courcel (1898) pour La Gaule mérovingienne (source : http://www.academie-francaise.fr/node/16313)
Chevalier de la Légion d’honneur (1903) (source : AN, 19800035/545/62350)
Officier de la Légion d’honneur (1921) (source : AN, 19800035/545/62350)
Commandeur de l’Ordre de Léopold (source : Pirenne, Henri. « Maurice Prou (1861-1930) ». Revue belge de Philologie et d'Histoire. vol. 3, 1930, p. 1253-1255)
Thèmes d'étude
Aire géographique étudiée : 
Secteur fondamental d'étude : 
Ensembles / rapports
Type de lien horizontal : 
Commentaire Type de lien horizontal : 
Edmond Le Blant et Maurice Prou sont amis. « Néanmoins, cette difficulté n’a pas affecté les relations de Maurice Prou avec Edmond Le Blant, qui, cible de l’historien au début de son séjour romain, est devenu à Paris un ami qui, notamment, ‘lui légua, en présage de l’avenir, son épée d’académicien’. Maurice Prou est en relation suivie avec le couple Le Blant, l’épouse du directeur ayant pris en affection ce jeune chartiste orphelin de mère. » (source : Hamelin, Bertrand. « Une expérience de l’École française de Rome : Maurice Prou ». In Gras, Michel et Poncet, Olivier. Construire l’institution. L’École française de Rome, 1873-1895. Rome : Publications de l’École française de Rome, 2013)
Type de lien horizontal : 
Commentaire Type de lien horizontal : 
Ernest Babelon soutient le recrutement de Maurice Prou à la Bibliothèque nationale. « Il est recruté comme attaché au Cabinet des médailles de la Bibliothèque nationale, à l’initiative d’Ernest Babelon. » (source : Hamelin, Bertrand. « Une expérience de l’École française de Rome : Maurice Prou ». In Gras, Michel et Poncet, Olivier. Construire l’institution. L’École française de Rome, 1873-1895. Rome : Publications de l’École française de Rome, 2013)
Type de lien horizontal : 
Commentaire Type de lien horizontal : 
Anatole Chabouillet est témoin de mariage de Maurice Prou. (source : AP, V4E 6217, acte n°392)
Bibliographies / archives
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Rédacteur
Claire Dupin de Beyssat ; Myriam Chevallier