Aller au contenu principal

La Vierge et l'Enfant

Statut
Publiée
Contributeur
system
Dernière modification
25/10/2023 17:58 (il y a 9 mois)
Type d'oeuvre
Titres
Titre : 
La Vierge et l'Enfant
Localisations
Lieu de conservation : 
Type de Cote / numéro : 
Cote / numéro : 
P 123
Type de Cote / numéro : 
Cote / numéro : 
3448
Matérialité
Matériau : 
Technique : 
Dimensions
Hauteur : 
1,072
Largeur : 
0,823
Unité de mesure : 
Commentaire Dimensions : 
Dimensions de récolement.
Hauteur : 
1,07
Largeur : 
0,81
Unité de mesure : 
Commentaire Dimensions : 
Dimensions issues de l'inventaire après décès Fesch, 1839.
Créations / exécutions
Personne liée à l'oeuvre : 
Personne liée à l'oeuvre : 
Rôle : 
Historiques de collection
Collection : 
Coll. du cardinal Fesch ; estimé à 250 scudi dans l'inventaire après décès du cardinal Fesch ; sa vente, 1845, Rome ; acheté par Artaria pour le quatrième marquis de Hertford.
Evénement : 
Description du catalogue de 1845 :

Assise et représentée jusque'à mi-jambes, l'heureuse Marie penchée vers l'enfant Jésus le regarde avec une indéfinissable expression de tendresse. Par un de ces élans de ravissement, si communs aux mères, elle porte la main droite à sa poitrine et de l'autre elle soutient doucement son divin Fils couché sur ses genoux qui élève vers elle son petit bras caressant. Dans cette attitude, la tête de la Vierge se trouve presque de profil, tandis que son corps est à peine tourné. L'enfant Jésus est nu, ainsi que les peintres ont coutume de la représenter ; son corps se détache sur un linge blanc qui s'harmonise mieux avec le ton des chairs que ne l'eussent fait, sans cette interposition, les couleurs brillantes et vigoureuses du vêtement de Marie.
Ce précieux tableau, d'une exécution remarquablement belle, doit avoir été peint par Van Dyck peu de temps après son retour d'Italie, alors qu'il apportait le plus de soin à tous ses ouvrages. La touche en est suave et ferme tout à la fois, le coloris d'une finesse et d'une harmonie dignes du Titien.
La même composition est gravée par Henri Snyers, mais avec un fond de paysage, ce qui prouve que l'auteur en fut assez satisfait pour la peindre deux fois.
Evénement : 
Description du catalogue de 1841 :

Demi-figure de grande proportion ; admirablement rendue par Wan Dyck.
Bibliographies / archives
Commentaire Bibliographies / archives : 
p.140.
Référence : 
fol. 234. n° 3448. Quadro in tela alto piedi tre, e un sesto, largo piedi due, e tre quarti rappresentante la Madonna con Bambino di Wandick Scudi Duecento Cinquanta 250
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) / Ville d'Ajaccio - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)