Aller au contenu principal
Statut
Publiée
Contributeur
Quillot, Anne
Dernière modification
02/12/2021 09:41 (il y a 10 mois)
Type de personne
Noms
Nom : 
Liogier
Prénom : 
Jean
Sexe : 
Nom : 
Liogier
Prénom : 
Jean Marie
Naissance et mort
Date de naissance : 
14 juillet 1894
Lieu de naissance : 
Biographie
Commentaire biographique : 
Biographie rédigée par Marie-Laure Crosnier Leconte :

Matricule de l’Ecole des Beaux-Arts : 7031. Jean Marie Liogier, né à Saint-Étienne (Loire) le 14 juillet 1894, fils de Pierre Liogier 28 ans passementier, et de Françoise Ogier 27 ans passementière, élève de Tony Garnier à l’École régionale d'architecture de Lyon, admis en 2è classe le 16 mars 1914, obtient un total de 23 ½ valeurs dont 3 3è Médailles en modelage, législation du bâtiment, et physique et chimie, autorisé à se faire inscrire à Paris par arrêté ministériel du 9 décembre 1921, élève de Gaston Redon et Albert Tournaire à Paris, 1è classe le 9 décembre 1921, obtient un total de 10 valeurs dont 1 1è Seconde Médaille en histoire de l'architecture et 1 2è Médaille en modelage, diplômé le 4 juin 1924 (127è promotion, Un "hôtel (Une petite hôtellerie) dans la Montagne") (architecte à Vichy, Allier [entre 1931 et 1949]; membre de la S.A.D.G. en 1925, figure encore dans l'annuaire 1935, démissionnaire en 1938; Archives nationales de France, AJ/52/590, dossier d’élève)
Parcours
Date d'entrée / sortie dans l'école : 
16 mars 1914
Sujet concours admission : 
Le Pavillon central d'un château<br>La Chevalerie. Ses Origines ; ses Règles ; ses Mœurs
Sujet du diplôme : 
Un "hôtel (Une petite hôtellerie) dans la Montagne"
Matricule : 
7031
N° de promotion : 
127
Date de passage en première classe : 
27 décembre 1921
Commentaire Parcours : 
La première date de présence (la seule parfois) est celle du concours d'admission et la seconde date celle de la dernière mention de présence de l'élève à l'Ecole.
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Commentaire interne
autorisé à se faire inscrire à Paris par arrêté ministériel du 9 décembre 1921