Aller au contenu principal
Statut
Publiée
Contributeur
Fiori, Ruth
Dernière modification
25/02/2022 08:41 (il y a environ 2 ans)
Type de personne
Type de personne : 
Noms
Nom : 
Galinier
Prénom : 
Joseph
Sexe : 
Nom : 
Galinier
Prénom : 
Joseph Jean
Naissance et mort
Date de naissance : 
6 mai 1848
Lieu de naissance : 
Commentaire Naissance : 
Père : Galinier, Jean (charpentier) ; Mère : Rodrigues, Joséphine Marie
Date de mort : 
21 février 1917
Biographie
Commentaire biographique : 
Biographie rédigée par Marie-Laure Crosnier Leconte :

Matricule de l'Ecole des Beaux-Arts : 2626. Joseph Jean Galinier, né à Toulouse (Haute-Garonne) le 6 mai 1848, fils de Joseph Jean Galinier charpentier, et de Joéphine Marie Rodrigues, bachelier ès-lettres, 1er prix de mathématiques au concours entre lycées et collèges, reçu à l'école de Saint-Cyr en 1869, élève de Henry Bach à l'École des arts de Toulouse, élève de Jean Charles Laisné (à l'atelier le 19 mars 1869), admis en 2è classe le 23 avril 1870, obtient un total de 9 valeurs entre le 29 septembre 1871 et le 3 juillet 1873, reste en 2è classe jusqu'en 1874 (architecte à Toulouse; architecte au bureau des grands travaux de la Ville de Toulouse de 1882 à début 1891, architecte en chef de la Ville de Toulouse [entre 1888 et 1895]; architecte en chef des chemins de fer du Midi de 1896 à 1913 au moins; Prix à l'exposition des projets scolaires au Trocadéro; Banque de France à Toulouse vers 1880, lycée et succursale de la Banque de France à Foix en 1875, en coll. avec Jean Charles Laisné, halles centrales à Toulouse (marchés des places des Carmes, Victor-Hugo et Ruguet à Toulouse en 1888-89), faculté des lettres, groupes scolaires, immeuble du journal La Dépêche en 1890, théâtre de Castres en 1902-04, châteaux, mairies, nombreux immeubles d'habitations, tombeaux, constructions particulières; expose au Salon des artistes français à Paris en 1888, Lycée de Dijon, dix châssis; sept cadres: Halle, Mairie, Justice de paix, Salle de réunions, Dépôt du matériel des foires de la ville d'Auterive (Haute-Garonne), Plan, élévations, perspective, coupe, mention honorable; membre du conseil départemental des Bâtiments civils de 1880 à 1905; professeur à l'École des Beaux-arts de Toulouse avant 1891, sous-directeur en 1894, directeur de 1900 à 1908; architecte expert près le Tribunal de 1è instance de Toulouse vers 1894; membre du conseil des bâtiments civils du département; membre de la Caisse de défense mutuelle des architectes français, membre du comité directeur de l'Union syndicale des architectes français en 1890, membre de la Société régionale des architectes du Midi de la France, archiviste en 1892, président, membre de l'Association provinciale des architectes français, vice-président; Grande Médaille d'argent de l'architecture privée de la Société centrale des architectes en 1895; chevalier de la Légion d'honneur en 1906; mort le 21 février 1917; Archives nationales de France, AJ/52/366, dossier d'élève; Delaire; Odile Foucaud in AKL; Musée d'Orsay, documentation)
Parcours
Date d'entrée / sortie dans l'école : 
23 avril 1870 - 3 juillet 1878
Sujet concours admission : 
Un portique sur une Terrasse
Date du diplôme : 
3 juillet 1878
Matricule : 
2626
Commentaire Parcours : 
La première date de présence (la seule parfois) est celle du concours d'admission et la seconde date celle de la dernière mention de présence de l'élève à l'Ecole. Présenté par : Laisné
Ateliers
Date de présence : 
19 mars 1869
Bibliographies / archives
Commentaire Bibliographies / archives : 
Contenu du dossier personnel : Le dossier d'élève contient : 1 extrait des registres des actes de naissance de la commune de Toulouse ; lettre de présentation de Ch. Laisné (19 mars 1869) ; 1 feuille de valeur (5 jugements entre le 29 septembre 1871 et le 3 juillet 1873, 9 valeurs).
Sources en ligne
Référence de notice : 
LH/1059/14
Date de consultation : 
21/12/2016
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Commentaire interne
Dossier élève vérifié
pas d'informations sur ses études avant l'École des beaux-arts.