Aller au contenu principal

Bal masqué à Rome

Statut
Publiée
Contributeur
system
Dernière modification
02/12/2021 10:07 (il y a 8 mois)
Type d'oeuvre
Titres
Titre : 
Bal masqué à Rome
Titre : 
Scènes de carnaval
Commentaires généraux
Commentaire général : 
Le second titre figure dans le catalogue de vente de 1845.
Localisations
Type de Cote / numéro : 
Cote / numéro : 
3303
Type de Cote / numéro : 
Cote / numéro : 
127
Commentaire Cote / numéro : 
Numéro du catalogue de vente de 1845
Type de Cote / numéro : 
Cote / numéro : 
193
Commentaire Cote / numéro : 
Numéro du catalogue de vente de 1841
Matérialité
Matériau : 
Technique : 
Dimensions
Hauteur : 
0,74
Largeur : 
1,07
Unité de mesure : 
Créations / exécutions
Personne liée à l'oeuvre : 
Rôle : 
Type de date : 
Date de création : 
Historiques de collection
Collection : 
Estimé à 150 scudi dans l'inventaire après décès du cardinal Fesch
Evénement : 
Description du catalogue de 1845 :

L'auteur a choisi divers points de Rome ancienne et moderne pour en composer le lieu de la scène. D'un côté, on croit reconnaître les restes du temple de la Concorde avec la roche Tarpéienne, et de l'autre, comme dernier plan, le point Saint-Ange, le mausolée d'Adrien, le dôme de Saint-Pierre et les belles montagnes qui avoisinent Rome.
A peu de distance du temple de la Concorde, un saltimbanque a déployé son enseigne et établi un théâtre en toile, devant lequel sa femme est majestueusement assise auprès d'une table chargée d'orviétans ; Polichinelle montre sa tête à travers la toile. Debout et une fiole à la main, le charlatan provoque, à l'aide des contorsions d'un second bouffon, l'attention de la multitude qui se ressemble devant ses tréteaux. Tandis qu'il fixe la curiosité de la foule, des masques sous divers coutumes gambadent, déclament ou s'intriguent : ici, c'est un ancien guerrier romain à cheval, là, un bachelier grotesque monté sur un âne, puis un galant marquis, enfin des orientaux et toutes sortes de personnages dont les déguisements et les costumes contrastent singulièrement entr'eux. Une statue d'Hercule étouffant Athée s'élève sur un piédestal à gauche de la composition ; là encore, on remarque deux personnages travestis en homme de guerre.
Evénement : 
Description du catalogue de 1841 :

Il sert de fonds à une mascarade peinte par Lingelbuck. La composition est pleine de verve et l'exécution parfaite.
Bibliographies / archives
Référence : 
fol. 219-219 v. n° 3305. Quadro in tela alto piedi due, e mezzo, largo piedi tre, e un sesto rappresentante una Mascherata di Lingelbuck Scudi Cento Cinquanta 150
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) / Ville d'Ajaccio - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)