Aller au contenu principal
Statut
Publiée
Contributeur
talend@mail.com
Dernière modification
25/10/2023 16:48 (il y a 4 mois)
Type d'oeuvre
Titres
Titre : 
Stèle funéraire
Localisations
Type de Cote / numéro : 
Cote / numéro : 
RES-MS-70100-MUR-GF-11_P88_OBJET_1
Type de Cote / numéro : 
Cote / numéro : 
3812
Commentaires descriptifs
Commentaire descriptif : 

Seule la partie supérieure de la stèle est conservée : elle formait un cadre rectangulaire surmonté d'un fronton. Un jeune homme (ou un garçon) se tient de face, imberbe, une chlamyde attachée à l'épaule. Il tient dans sa main gauche un oiseau devant son visage qui semble prendre son envol. Une sauterelle est sculptée sur le fronton. Des concrétions brunes provenant du milieu d'enfouissement sont encore visibles sur les faces avant et arrière.

Commentaire descriptif : 

Cette stèle, d'un format très réduit (sans doute une quizaine de centimètres de hauteur à l'origine), avait sans doute une destination funéraire, accompagnant le defunt dans la tombe ou marquant son emplacement dans la nécropole. Muret avait interprété de personnage comme Apollon portant un corbeau ; il est plus probable qu'il s'agisse du jeune défunt. Les enfants sont souvent accompagnés, dans les représentations funéraires, d'animaux de compagnie, chats, chiens, oiseaux ... (comme par exemple sur la stèle d'Hérakleidès, https://collections.louvre.fr/ark:/53355/cl010279108 ). La sauterelle est plus atypique. Sur la stèle d'Alxénor de Naxos, datée du 5e siècle av. J.-C., l'homme tend une sauterelle à son chien (Athènes, musée national archéologique, 39). C'est peut-être le lien suggéré entre l'oiseau et l'insecte figuré comme sa proie.

Bibliographie : S. G. Lymperopoulos, Attische Grabreliefs der Kaiserzeit, Hambourg, 1985.

Auteur : Cécile Colonna

Matérialité
Matériau : 
Technique : 
Dimensions
Hauteur : 
8,8
Largeur : 
11
Profondeur : 
2,5
Unité de mesure : 
Créations / exécutions
Type de date : 
Date de création : 
Période de création : 
Commentaires historiques
Commentaire historique : 

Collection Jean-Baptiste Muret, vendue après sa mort par son fils Ernest à Arnold Morel Fatio, qui la donne au musée en 1867.

Historiques de collection
Nom du propriétaire : 
Nom du propriétaire : 
Sources en ligne
Date de consultation : 
12/05/2022
Source
Institut national d'histoire de l'art (France)
Licence
Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Base de données
Rédacteur
Euan Wall