Aller au contenu principal

Le Monastère byzantin de Tébessa par Albert Ballu Architecte en chef des Monuments historiques de l'Algérie

Statut
Publiée
Contributeur
Quantin, Stéphanie
Dernière modification
27/06/2022 09:59 (il y a environ 2 ans)
Titres
Type de titre : 
Titre : 
Le Monastère byzantin de Tébessa par Albert Ballu Architecte en chef des Monuments historiques de l'Algérie
Localisations
Commentaire Lieu de conservation : 
annexe
Type de Cote / numéro : 
Cote / numéro : 
Gd f° Ji 21
Commentaires descriptifs
Commentaire descriptif : 
[4] p. (faux titre, titre), de la p. [V] à VI (introduction) - 38 p. - [1] f., 27 fig. num. 1-27, XV pl. n.b. et coul. num. I-XIV (phototypie).
Dimensions
Format : 
Largeur : 
35
Longueur : 
49,5
Unité de mesure : 
Représentations
Indexation RAMEAU : 
Indexation RAMEAU : 
Créations / exécutions
Personne liée à l'oeuvre : 
Rôle : 
Personne liée à l'oeuvre : 
Ernest Leroux
Rôle : 
Lieu de création : 
Commentaire Lieu de création : 
Paris
Type de date : 
Date de création : 
1897
Contenus Ouvrage
Contenu de l'ouvrage : 
Introduction.
Chapitre premier. Aperçu historique.
Chapitre deuxième. Arc de Caracalla. - Temple de Minerve. - Enceinte byzantine.
Chapitre troisième. Origine des basiliques.
Chapitre quatrième. Ruines de la Basilique.
Conclusion.
Table des gravures et des planches contenues dans cet ouvrage.
Notices et articles publiés sur Tébessa (Théveste).
Table des matières. Texte.

Pl. gr. n. b. avec mention "Phototypie Berthaud - Paris."
Pl. gr. coul. avec mentions "Ernest Leroux Editeur, à Paris." et "Imp. Monrocq, à Paris."
Langue : 
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Commentaire interne
Introduction (p. [V]) : "Lorsque, par arrêté du 13 août 1899, M. le Ministre de l'Instruction publique et des Beaux-Arts voulut bien nous désigner pour le poste d'architecte en chef des Monuments historiques de l'Algérie en remplacement de M. Duthoit, il nous parut être de notre devoir, tout en procédant dans la mesure de nos crédits à l'exécution des travaux d'entretien et de conservation des édifices si nombreux et si intéressants confiés à nos soins, d'étudier, au double point de vue de la construction et de l'archéologie, les merveilleuses ruines dont le sol algérien est si richement pourvu. C'est à Tébessa, l'ancienne Théveste des Romains, que se sont dirigés nos premiers efforts."
Vérifié avec l'ouvrage. MEL02_2011_CNAM_VN_enattente