Aller au contenu principal
Statut
Publiée
Contributeur
Quillot, Anne
Dernière modification
02/12/2021 18:08 (il y a 10 mois)
Type de personne
Noms
Nom : 
Trouvelot
Prénom : 
Jean
Sexe : 
Nom : 
Trouvelot
Prénom : 
Jean Marie
Naissance et mort
Date de naissance : 
3 juillet 1897
Lieu de naissance : 
Commentaire Naissance : 
Père : Trouvelot, Félix (ingénieur des Ponts et chaussées)
Date de mort : 
1985
Biographie
Commentaire biographique : 
Biographie rédigée par Marie-Laure Crosnier Leconte :

Matricule de l’Ecole des Beaux-Arts : 7107. Jean Marie Trouvelot, né à Soissons (Aisne) le 3 juillet 1897, fils de Félix Trouvelot 41 ans ingénieur des Ponts et chaussées, et de Lucie Marguerite Debadier 26 ans, élève de Marcel Vilain professeur suppléant d'architecture à l'École régionale des Beaux-arts d'Angers (lettre signée de son professeur, architecte départemental de la Vendée, en date du 18 mai 1917, attestant qu'il y suit les cours depuis 5 ans), subventionné par le département du Maine-et-Loire entre 1918 et 1921, puis élève de Jean Louis Pascal, Alfred Recoura et Eugène Duquesne, admis en 2è classe le 7 juillet 1917, obtient un total de 29 valeurs dont 4 3è Médailles en exercices d'histoire de l'architecture, stéréotomie, perspective et législation du bâtiment, admis au 2è essai du Concours de Rome le 25 juin 1919, 1è classe le 22 juillet 1919, obtient un total de 19 ½ valeurs dont 3 1è Secondes Médailles en histoire de l'architecture et esquisses, Prix Paul Delaon le 27 avril 1920, Prix Edmond Labarre ex aequo le 18 janvier 1921, admis au 2è essai les 9 mars 1921 et 8 mars 1922, Grande Médaille d’argent de la Société centrale des architectes, fondation Bouwens Van der Boijen, en 1921, diplômé le 21 février 1922 (119è promotion, Une Salle des Fêtes), 1è mention au Concours Rougevin et dernière mention le 12 février 1924, suit les cours de Paul Boeswillwald sur l'histoire de l'architecture au Moyen Âge (architecte à Paris 5è; architecte en chef des Monuments historiques au concours de 1922, chargé du château de Vincennes de 1942 à 1948, de la rotonde de La Villette à Paris 19è de 1948 à 1971, adjoint à l'Inspection générale en 1936, inspecteur général en 1962; chargé de l'Aisne, de l'Eure-et-Loir (en 1926), du musée de Cluny à Paris, de l'Yonne (en 1940); reconstruction du château de Blérancourt (Aisne) entre 1924 et 1938, pour l'Américaine Anne Morgan; restaurations de l'église Notre-Dame de Lerval (Aisne) v. 1938, du château et de l'église de la Madeleine à Châteaudun; entreprend en 1964 des travaux de mise en valeur du Louvre (Cour Carrée et rétablissement des fossés devant la Colonnade); après sa retraite, reste chargé de la Rotonde de La Villette jusqu'en 1971, et du Palais du Louvre et de Vincennes jusqu'en 1980; Basilique du Saint-Sépulcre et église Sainte-Anne à Jérusalem, Israël; chargé par le ministère des Affaires étrangères du déplacement et de la restauration du temple d'Amada en Nubie (Égypte) de 1962 à 1966, suite à la construction du barrage d'Assouan; expose au Salon des artistes français à Paris en 1923, Croquis de voyage, mention honorable, 1924, Croquis de voyage; Pont de la Tournelle; Relevé du Château d'Armentières (Aisne), Médaille de bronze, et 1925, Restauration de l'Église de Guignicourt (Aisne); Croquis de voyage; agréé M.R.U. pour l'Eure-et-Loir après la guerre; professeur à l'École des arts décoratifs de 1930 à 1940, professeur d'architecture pour cours supérieur, chef de l'atelier de composition d'architecture, reste chef d’atelier extérieur à l’École des beaux-arts à la suppression de la section d’architecture de l’ENSAD; publications "Croquis de voyage" dans L'Architecture, et publications archéologiques; membre de la S.A.D.G. en 1923, membre du conseil [avant 1951], figure encore dans l'annuaire 1973; membre de la Société centrale des architectes en 1949, élu par anticipation membre de l'Académie d'architecture au cours de l'Assemblée générale de la Société centrale du 26 mai 1952, censeur en 1970-1972; chevalier de la Légion d'honneur en 1938, officier en 1948, officier d'Académie, commandeur des Palmes académiques, commandeur des Arts et des Lettres, officier du Mérite agricole; nombreuses médailles décernées par la Société centrale des architectes, puis de l’Académie d'architecture: Grande Médaille de vermeil de la Société centrale des architectes, Fondation Veuve Corroyer, étude sur les monuments français, en 1938, Médaille d'archéologie en 1958, Médaille d'honneur de la fondation Guérinot en 1968; mort en 1985; Archives nationales de France, AJ/52/599, dossier d’élève; fonds très lacunaire au Centre d'archives d'architecture du XXe siècle, 353 AA; http://archiwebture.citechaillot.fr; fonds à la Médiathèque du Patrimoine: 60 cartons et 1700 plans; René Lesné et Alexandra Fau, Histoire de l'École nationale supérieure des Arts Décoratifs (1941-2010), Paris, EnsAD-Archibooks, 2011)
Concours
Concours : 
Date de jugement : 
25 juin 1919
Commentaire Concours / jugement : 
Classement : 2ème essai
Concours : 
Date de jugement : 
27 avril 1920
Commentaire Concours / jugement : 
Classement : Prix
Concours : 
Date de jugement : 
18 janvier 1921
Parcours
Date d'entrée / sortie dans l'école : 
7 juillet 1917 - 12 février 1924
Sujet concours admission : 
Un Oratoire. Quelle est, parmi les villes françaises détruites par l'ennemi, celle que vous admiriez le plus. Indiquer les raisons artistiques et historiques de votre préférence
Sujet du diplôme : 
Une Salle des Fêtes
Date du diplôme : 
21 février 1922
Matricule : 
7107
N° de promotion : 
119
Date de passage en première classe : 
22 juillet 1919
Commentaire Parcours : 
La première date de présence (la seule parfois) est celle du concours d'admission et la seconde date celle de la dernière mention de présence de l'élève à l'Ecole.
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Commentaire interne
subventionné par le département du Maine-et-Loire (DA)
Tous les ouvrages de cet architecte ont été traités (BLAF).