Aller au contenu principal
Statut
Publiée
Contributeur
Frémaux, Céline
Dernière modification
03/04/2023 13:39 (il y a 11 mois)
Type de personne
Type de personne : 
Noms
Nom : 
Blondel
Prénom : 
Paul
Sexe : 
Naissance et mort
Date de naissance : 
8 janvier 1847
Lieu de naissance : 
Commentaire Naissance : 
Belleville
Date de mort : 
18 avril 1897
Lieu de mort : 
Biographie
Commentaire biographique : 
Biographie rédigée par Marie-Laure Crosnier Leconte :

Matricule de l'Ecole des Beaux-Arts : 2239. Paul Blondel, né à Paris-Belleville [106, rue de Paris] (Paris 19è-20è) le 8 janvier 1847, fils de Nicolas Marc Blondel 42 ans employé, et de Marie Ambelline Magnon de Lalande 35 ans, élève d'Honoré Daumet, admis en 2è classe le 1er décembre 1864, obtient un total de 24 valeurs dont 2 Médailles en construction en pierre le 18 avril 1865 et construction en bois le 19 juin 1865, 1è classe le 9 mai 1867, obtient un total de 30 valeurs dont 10 Médailles (2 Premières Médailles en projets rendus les 3 février 1868 et 2 décembre 1869, 5 Secondes Médailles en esquisses les 10 août et 7 décembre 1871, 8 février, 4 avril et 6 juin 1872, 2 Secondes Médailles en projets rendus les 7 décembre 1871 et 4 avril 1872) Prix Deschaumes de l’Académie des Beaux-Arts en 1868, Première Médaille et 1er Prix Rougevin le 23 février 1869, certificat de capacité en 1869, Grande Médaille d'émulation et Prix Abel Blouet le 5 août 1872, Prix Achille Leclère de l’Académie des Beaux-Arts le 29 mars 1873, 2è logiste au Concours de Rome le 13 mars 1875 et 2è Second Grand Prix le 31 juillet 1875 (Un palais de justice pour Paris), dessine avec Daumet le théâtre antique d'Orange pour la Commission des Monuments historiques en 1876, 4è logiste le 18 mars 1876 et 1er Grand Prix de Rome le 5 août 1876 (Un palais des Beaux-Arts), Prix Veuve Leprince de l'Académie des Beaux-Arts en 1876, pensionnaire à l'Académie de France, Villa Médicis à Rome du 30 janvier 1877 au 31 décembre 1880, voyage en Grèce en 1879 et 1881, fouille sur le site de l'Acropole d'Athènes, puis à Délos, envoi de dernière année, restauration du temple de la Fortune à Palestrina, rencontre à Rome Frédéric Engel-Dollfus, industriel et philanthrope alsacien, qui lui confie des travaux à Mulhouse, Prix Jary de l’Académie des Beaux-Arts en 1881, revient en Grèce en 1881-1882 pour aider Amédée Hauvette à Délos, au sanctuaire des dieux étrangers, diplômé de droit le 1er janvier 1888 (architecte à Paris 6è [entre 1883 et 1897]; architecte des Bâtiments civils, auditeur au Conseil général des Bâtiments civils, inspecteur des Bâtiments civils et palais nationaux en 1881, architecte en chef, Hôtel de l'Alma, Garde-Meuble, Dépôt des marbres, Observatoire du parc Saint-Maur; primé au concours pour la reconstruction de l'Opéra Comique en 1893; nommé architecte de la Cour de Cassation en 1890, achève la Grand'Chambre en 1892 après la révocation d'Ernest Coquart, architecte du Palais du Louvre et des Tuileries en 1894 après le décès d'Edmond Guillaume, prépare la transformation de la Salle des États en salle de musée quand il meurt; construit à Mulhouse pour Engel-Dollfus un dispensaire (auj. disparu), un gymnase médical, un diaconat, une bibliothèque populaire, deux hôtels particuliers, dont la Villa Engel, complète la cité ouvrière commencée par Émile Muller en 1853; dispensaire Furtado-Heine à Paris en 1883 pour Mme Furtado-Heine; école professionnelle pour aveugles en 1884, crèche en 1886, dans le quartier Plaisance à Paris 14è arr., cité Lombart à Paris, ainsi que l'hôtel Lombart avenue d'Italie à Paris en 1886; Caisse d'épargne de Mayenne; château du prince Murat à Chambly; trois monuments en collaboration avec le sculpteur Ernest Guilbert: monuments à Christophe Colomb à Santo-Domingo en 1884, à Étienne Dolet place Maubert, Paris, en 1889 avec Ernest Charles Guilbert (né en 1848) statuaire, et à Raimond Deslandes, cimetière de Montmartre, en 1892, monument à Ernest Meissonier sur le dessin de l'architecte Edmond Guillaume avec le statuaire Antonin Mercié (1845-1916) dans les jardins du Louvre, en 1895; achèvement de la synagogue de Versailles, commencée par Alfred Aldrophe (1834-1895), en 1886; expose au Salon des artistes français à Paris en 1880, Peintures de Pompéi; Tombeau de Sforza, à Rome, Médaille de 3è classe, 1881, Restauration du temple de la Concorde, Forum, Rome, dix châssis, appartient à M. E. Dolfus (Alsace); Restauration d'un casin antique dans la Villa Adrienne, à Tivoli, sept châssis, appartient à M. E. Dolfus (Alsace), Médaille de 1è classe, hors concours, 1882, Frise du temple de Vespasien, à Rome, 1883, Fontaine de Trévi, à Rome; Projet de construction d'une caserne de pompiers sur le terrain situé à l'angle du boulevard Diderot et de la rue de Chaligny, en coll. avec Camille Viée, quatre châssis, 1884, Temple de Cori (Italie), façade, plan et détail, deux châssis, 1885, Temple de Minerve, à Assise, un cadre, 1886, Erechteion, Acropole d'Athènes, état actuel, 1887, Atrium à Pompéi, et 1888, Intérieur du Panthéon, à Rome, et 1889, Maison de la Chasse, à Pompéi, aquarelle, à l'Exposition nationale en 1883, Restauration du temple de la Concorde, à Rome, deux châssis et huit cadres, à l'Exposition universelle à Paris en 1889, Temple de la Concorde, Restauration, dix châssis; Bourse de commerce, dessins (Exposition spéciale de la Ville de Paris); Dispensaire Furtado-Heine à Paris, Médaille d'argent, et 1900 (à titre posthume), Hôtel de M. Andrieux; hôtel de M. Octave Gallice; Hôtel de M. de Buimont, à Reims; expert près le Tribunal de 1è Instance de la Seine en 1892; professeur chef d'atelier libre d'architecture à l'École des beaux-arts de 1883 à 1897, membre du jury de l'École des beaux-Arts; membre temporaire du Conseil général des Bâtiments civils; membre de la Société centrale des architectes le 3 novembre 1884, de la S.A.D.G. le 16 février 1888, de la Caisse de Défense mutuelle des Architectes, de l'Association Taylor en 1885, sociétaire perpétuel, et de la Société des artistes français; chevalier de l'Ordre de Charles III d'Espagne [avant 1874], officier d'Académie en 1881, chevalier de la Légion d'Honneur (décret du 5 avril 1892, ministère des Travaux publics, en qualité d'architecte des Bâtiments civils, au lendemain de l'inauguration de la Grand'Chambre de la Cour de cassation); Grande Médaille d'argent de l'architecture privée de la Société centrale des architectes, Fondation Le Soufaché, en 1891; mort chez lui à Paris 6è le dimanche 18 avril 1897, obsèques en l'église Saint-Sulpice le mercredi 21 avril 1897, inhumation au cimetière Montparnasse; Archives nationales de France, AJ/52/356, dossier d’élève, contient son faire-part de décès, et LH/260/13, dossier Légion d'honneur, contient son extrait d'acte de naissance; notice nécrologique dans L'Architecture, 24 avril 1897, p. 137-138, et 1er mai 1897, p. 145-146; annonce de décès dans La Construction moderne, 24 avril 1897, p. 360, notice nécrologique par Charles Lucas dans La Construction moderne, 1er mai 1897, p. 371-372; Delaire, 1907; Marie-Laure Crosnier Leconte in AKL, 1995; Marie-Christine Hellmann, "Les Architectes de l'École française d'Athènes", Bulletin de correspondance hellénique, vol. 120, livraison 1, 1996, p. 191-222, en ligne sur Persée)
Concours
Concours : 
Date de jugement : 
23 février 1869
Commentaire Concours / jugement : 
Classement : 1er Prix
Date de jugement : 
5 août 1872
Concours : 
Date de jugement : 
5 août 1872
Parcours
Date d'entrée / sortie dans l'école : 
1 décembre 1864 - 5 août 1876
Sujet concours admission : 
? [le titre du programme ne figure ni dans les programmes, ni dans les P.V.]
Matricule : 
2239
Date de passage en première classe : 
9 mai 1867
Commentaire Parcours : 
Certificat de capacité : 1869
Liens entre personnes
Type de lien horizontal : 
Commentaire Type de lien horizontal : 

Charles Camille Blondel est le fils et l'élève de Paul Blondel.

Bibliographies / archives
Commentaire Bibliographies / archives : 
Contenu du dossier personnel : Le dossier d'élève comprend : Achat d'un projet de Palais de justice pour Paris (2 GP de 1875) pour 1200 F (2 février 1876) ; Demande de restitution de la Restauration du temple de la Fortune à la bibliothèque de l'école (24 novembre 1887) ; Feuille de valeurs (13 jugements du 18 avril 1865 au 9 mai 1867, date du passage en 1ère classe) ; feuille de 1ère classe (ne mentionne pas le certificat de capacité) ; Faire-part de décès.
Sources en ligne
Référence de notice : 
LH/260/13
Date de consultation : 
09/12/2016
Organisme : 
Référence de notice : 
DOI : 10.3406/bch.1996.4594
Date de consultation : 
13/04/2017
Commentaire Sources en ligne : 
Marie-Christine Hellmann, "Les Architectes de l'École française d'Athènes", Bulletin de correspondance hellénique, vol. 120, livraison 1, 1996, p. 191-222.
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Commentaire interne
Dossier élève verifié ; vocabulaire rejeté : Belleville