Aller au contenu principal
Statut
Publiée
Contributeur
Frémaux, Céline
Dernière modification
25/02/2022 08:42 (il y a 7 mois)
Type de personne
Noms
Nom : 
Audoul
Prénom : 
Alfred
Sexe : 
Naissance et mort
Date de naissance : 
19 mars 1891
Lieu de naissance : 
Commentaire Naissance : 
Père : Audoul, Michel François (contremaître maçon)
Date de mort : 
31 décembre 1963
Lieu de mort : 
Biographie
Commentaire biographique : 
Biographie rédigée par Marie-Laure Crosnier Leconte :

Matricule de l’Ecole des Beaux-Arts : 6308. Alfred Audoul, né à Lyon 1er (Rhône) le 19 mars 1891, fils de Michel François Audoul contremaître maçon, et de Marie Laporte, élève au lycée Ampère à Lyon, élève de Tony Garnier à l’École régionale d'architecture de Lyon (en juin 1908), a tenté l'admission en juin 1908, admis en 2è classe le 5 janvier 1909, obtient un total de 20 valeurs, Médaille de la Société académique d'architecture de Lyon en 1910, 1è classe le 27 décembre 1912, autorisé à transférer son inscription à l'École nationale des neaux-arts de Paris par décision du sous-secrétaire d'état des Beaux-arts en date du 15 janvier 1913, service militaire en 1913, mobilisé du 10 novembre 1914 au 2 février 1919, élève de Gaston Redon et Albert Tournaire, puis de Victor Laloux et Charles Lemaresquier, obtient un total de 27 ½ valeurs dont 2 1è Secondes Médailles en projet rendu le 3 juin 1919, et au Concours Rougevin le 10 février 1920, Première Médaille et Prix Godeboeuf ex æquo le 21 décembre 1920 (Un magasin de parfumerie), 3è Prix Chenavard ex æquo le 13 mars 1922, Grande Médaille d’argent de la Société centrale des architectes, Fondation Destors, en 1922, 4è Prix Stillmann le 30 juillet 1922, 8è logiste au Concours de Rome le 11 mars 1922, 6è logiste le 17 mars 1923, 2è logiste le 15 mars 1924, 1er Second Grand Prix le 26 juillet 1924 (Un Institut de botanique générale), 3è logiste le 14 mars 1925, 1er Grand Prix et diplômé le 25 juillet 1925 (Une Ecole nationale des arts appliqués), expose au Salon des artistes français à Paris en 1922, Compositions modernes, essais d'ensembles décoratifs, intérieurs et extérieurs, 1925, Un Institut de botanique générale, Médaille de bronze, pensionnaire à l'Académie de France, Villa Médicis à Rome du 1er janvier 1926 au 30 avril 1929, s'y consacre principalement à l'étude de l'art égéen (architecte à Paris 15è [entre 1922 et 1925], à nouveau à Paris à partir de 1931, Paris 8è [entre 1936 et 1942], Paris 15è [entre 1949 et 1963], et Meudon-Bellevue, Hauts-de-Seine [entre 1951 et 1962]; auditeur au Conseil général des Bâtiments civils le 1er janvier 1931, architecte des Bâtiments civils et Palais nationaux le 1er janvier 1933, architecte en chef le 1er janvier 1936, chargé de l'École nationale des Ponts-et-Chaussées, et de l'École nationale des arts décoratifs; décoration et aménagement de la Banque de l'Union Parisienne; collabore à la construction du palais des chemins de fer pour l'Exposition coloniale de 1931, Grand Prix de l'Exposition; palais de l'Aéronautique à l'Exposition internationale des arts et techniques en 1937, Grand Prix; architecte de l'administration des P.T.T., de la radiodiffusion nationale et du ministère de l'Air, travaille à la construction d'hôtels des postes à Rouen (Seine-Maritime) et Antibes, de centraux téléphoniques à Nice-Biscarra et Avron à Paris, de stations émettrices de radio à Allouis (Cher), Marseille (Bouches-du-Rhône), Nice (Alpes-Maritimes) (en 1951) ou les Essarts, orphelinat de la Police à Osmoy (Cher); Maison du Cambodge à la Cité universitaire de Paris en 1950; gare de chemin de fer de Dijon en 1964, en coll. avec Paul Peirani; professeur chef d'atelier d'architecture à l'École des beaux-arts de 1937 à 1951, ancien atelier libre de Victor Laloux, associé à Charles Lemaresquier et Jean Jouvensel; études sur l'art égéen; membre de l'Association amicale des anciens élèves de l'atelier Laloux, et de la S.A.D.G. de 1939 à 1963; Croix du Combattant 1914-1918, Médaille interalliée (d'Orient, de Serbie), officier d'Académie, chevalier de la Légion d'honneur (décret du 21 octobre 1932, ministère des Colonie), officier (décret du 10 juillet 1951, ministère de l'Éducation nationale, en qualité d'architecte en chef des Bâtiments civils et Palais nationaux, plus de 35 ans de pratique professionnelle); mort à Paris le 31 décembre 1963; Archives nationales de France, AJ/52/574, dossier d’élève, et 19800035/416/55678, dossier Légion d'honneur; Monika Spiller in AKL, 1992; Who's Who in France XXè siècle, 1è éd. 2001)
Concours
Concours : 
Date de jugement : 
10 février 1920
Commentaire Concours / jugement : 
Classement : 1ère Seconde Médaille
Concours : 
Date de jugement : 
21 décembre 1920
Commentaire Concours / jugement : 
Classement : 1ère médaille
Concours : 
Date de jugement : 
13 mars 1922
Commentaire Concours / jugement : 
Classement : 3ème prix
Parcours
Date d'entrée / sortie dans l'école : 
5 janvier 1909
Sujet concours admission : 
Un Edifice abritant une source d'eau minérale (dans le parc d'un grand établissement thermal)
Sujet du diplôme : 
Une Ecole nationale des arts appliqués
Date du diplôme : 
25 juillet 1925
Matricule : 
6308
Date de passage en première classe : 
27 décembre 1912
Commentaire Parcours : 
La première date de présence (la seule parfois) est celle du concours d'admission et la seconde date celle de la dernière mention de présence de l'élève à l'Ecole.
Ateliers
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Commentaire interne
1921-1930 ; autorisé à transférer son inscription à l'École Nationale des Beaux-arts de Paris par décision du sous-secrétaire d'état des Beaux-arts en date du 15 janvier 1913