Aller au contenu principal

[1891, sculpture, rapport Institut procès-verbal]Procès-verbal du rapport sur les envois de sculptur [...]

Statut
Publiée
Contributeur
system
Dernière modification
02/12/2021 10:47 (il y a plus de 2 ans)
Type de document
Description
[1891, sculpture, rapport Institut procès-verbal]
Procès-verbal du rapport sur les envois de sculpture de 1891
TYPE : rapport de l'Institut de France - officiel
AUTEUR : Mercié, Antonin
PAGE DE TITRE : Séance du 21 novembre 1891. M. J. Thomas, au nom de M. Mercié, qui s'est excusé par lettre, de ne pas pouvoir assister à la séance, donne lecture du rapport de la section de sculpture sur les envois de MM. Les pensionnaires sculpteurs. Ce rapport est ainsi conçu :
LIEU DE REDACTION : Paris
DATE : 21/11/1891
COMMENTAIRE : le rapport sur les envois de sculpture de 1891 conservé dans les archives de l'Académie de France à Rome (carton 130, sans foliotage) est identique à la version du procès-verbal de l'Institut.
Descriptions
Transcription : 
[p.241] Monsieur Capellaro, 4e année / Un épisode du déluge (groupe en marbre et plâtre) / Le groupe en marbre de M. Capellaro n'étant pas terminé, nous ne nous occuperons que du plâtre. Le sujet est très bien choisi pour faire ressortir les belles qualités de la sculpture ; la masse est bonne ; cependant il existe des duretés dans le torse et dans les jambes de la figure de l'homme ; en général, le dessin manque de souplesse et de variété ; ces défauts pourront, il est vrai, disparaître, grâce à une étude nouvelle et plus approfondie, dans l'exécution définitive. / L'Académie rappelle que le règlement ne demande qu'une figure et qu'en faisant un groupe le pensionnaire s'est mis dans le cas de ne pouvoir terminer son oeuvre. M. Boutry, 3e année / La Fontaine de Jouvence (esquisse plâtre) / M. Boutry devait pour sa 3e année une figure ronde-bosse de sa composition. Cette figure a dû rester, selon l'usage, à Rome pour l'exécution du marbre que le pensionnaire enverra l'an prochain. Le bas-relief intitulé " Fontaine de Jouvence " est d'une composition ingénieuse avec des épisodes bien trouvés. Tout en louant cette oeuvre, l'Académie regrette que le genre bas-relief adopté dans la composition se rapproche par trop de la peinture, et que l'exagération des plans fasse songer à certains ouvrages de la décadence. M. Convers, 2e année / La Cigale / L'Académie regrette que reprenant un sujet qui a été si souvent traité en peinture et en sculpture, M. Convers n'ait pas su le rajeunir. L'Académie toutefois loue l'étude de cette figure [p.242] et la délicatesse avec laquelle elle est exécutée. M. Convers n'ayant pas pu terminer son esquisse a obtenu de M. le Directeur l'autorisation de ne l'envoyer que l'an prochain pour y apporter d'ici là tous ses soins. M. Desvergnes, 1ère année / Sainte Cécile (bas-relief plâtre) / Son bas-relief avait été primitivement intitulé " Musique sacrée ". Nous préférions de beaucoup ce titre qui semblait mieux approprié à son oeuvre que celui de Sainte Cécile. Sa composition est d'un joli sentiment, d'une bonne entente des plans, cependant un peu de monotonie dans l'effet général. L'Académie regrette que cet ouvrage n'ait pas été exécuté dans les dimensions de grandeur naturelle ; il y eut assurément beaucoup gagné. M. Desvergnes, retenu par la maladie de sa mère, n'a pu achever sa copie en marbre. Ce rapport est adopté.
Localisations
Cote / numéro : 
Académie des beaux-arts, 2 E 18, p. 240-242
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Commentaire interne
Base Envois de Rome FMP, fichier Documents.fp7, notice : £Rapport envois, procès-verbal, 1891, sculpture£ Notice créée le 23/10/2002. Notice modifiée le : 15/01/2018. Rédacteur : Laurent Noet.
Rédacteur
Laurent Noet