Aller au contenu principal

L'architecture et art de bien bastir du seigneur Leon Baptiste Albert, gentilhomme florentin, divisée en dix livres, traduicts de latin en françois, par deffunct Jan Martin, parisien, nagueres secreta [...]

Statut
Publiée
Contributeur
Pagazani, Xavier
Dernière modification
02/12/2021 15:07 (il y a 6 mois)
Type d'oeuvre
Titres
Type de titre : 
Titre : 
<i>L'architecture et art de bien bastir du seigneur Leon Baptiste Albert, gentilhomme florentin, divisée en dix livres, traduicts de latin en françois, par deffunct Jan Martin, parisien, nagueres secretaire du reverendissime cardinal de Lenoncourt.
Commentaires généraux
Commentaire général : 
Exemplaire(s) existant dans d'autre(s) bibliothèque(s) : Paris, Binha : 4° Rés. 189 ; Tours, CESR : Fonds ancien, SR/2B ; Paris, BnF Tolbiac : RES-V-340, RES-V-341, RES-V-719.
Localisations
Type de Cote / numéro : 
Cote / numéro : 
4 Res 314
Type de Cote / numéro : 
Cote / numéro : 
69081
Commentaires descriptifs
Commentaire descriptif : 
[VIII] f., 228 (i.e. 231) f. (sign. ã8, a-f6, g8, h-z6, A-D6, E6+1, F6, G8, H2, H-N6, O8 ; g5 signé par erreur g4), [98] ill. gravées sur bois (dont 59 ds le txt, 1 portrait, 33 en pl.-p. et 1 en dble-p.)
Dimensions
Format : 
Largeur : 
21,9
Longueur : 
31,7
Unité de mesure : 
Créations / exécutions
Personne liée à l'oeuvre : 
Rôle : 
Personne liée à l'oeuvre : 
Rôle : 
Personne liée à l'oeuvre : 
Rôle : 
Historiques de collection
Evénement : 
La page de titre comporte un ex-libris manuscrit à l'encre brune, graphie XVIe siècle : 'H.S.', un ex-libris manuscrit en bas de la page 'HIEROSME VIZEZ MENVZIER:1578' et une mention manuscrite 'don G. Gaillard', ainsi que le tampon de la Bibliothèque d'Art Jacques Doucet. Notre exemplaire a appartenu à Jérôme Vizez (ou Vizé), menuisier, dont la carrière est documentée entre 1567 et 1586 à Pau et à Paris (MICHEL ; EVANS ; PRICE). L'ouvrage est entré à la Bibliothèque d'Art et d'Archéologie Jacques Doucet par donation en 1968 de la bibliothèque du Professeur d'histoire de l'art Georges Gaillard. Il est enregistré le 20 décembre 1968.
Contenus Ouvrage
Numéro d'édition : 
[Première édition française (édition princeps : Florence, 1485]
Note sur l'édition : 
Il s'agit de la première édition en français du De re aedificatoria d'Alberti (Florence, 1485), mais non de la première édition en France puisque l'ouvrage était paru à Paris en 1512 en latin, non illustré (Geoffroy Tory). La présente édition est publiée après la mort de son traducteur, Jean Martin, qui fut aussi le traducteur de Serlio (Livres I-II : Paris, 1545 et Livre V : Paris, 1547) et de Vitruve (Paris, 1547).
La plupart des planches sont des copies des illustrations de la traduction italienne d'Alberti par Cosimo Bartoli (Florence, Lorenzo Torrentino, 1550). Selon Fowler et Millard, les gravures sur bois qui ne copient pas les planches de Bartoli proviennent des premières éditions du livre III de Serlio (Venise, 1544), ainsi que des éditions de Vitruve par Cesariano (Côme, 1521) et des Annotationes de Philandrier (Rome, 1544). Leoni les utilisera pour son édition en plusieurs langues. Le catalogue du RIBA compte 93 planches illustrées et Millard 94 (parmi lesquelles la double-page).
Note sur l'impression : 
Robert Masselin
Contenu de l'ouvrage : 
f. [i]. Titre à encadrement gravé sur bois de cuirs découpés et rouleaux avec des satyres, des mascarons et des bouillons de feuillages et de fruits.
f. [i] verso. Portrait gravé sur bois de l'auteur dans un cadre ovale (voir Note sur le contenu).
f. [ii]. Dédicace 'Au treschrestien Roy Henry, deuxieme de ce nom.' par 'Denis Savvage'.
ff. [ii] verso-[iv]. Epitaphes 'de Ian Martin, par Pierre de Ronsard [...]', Robert Rivaudeau et G. Dorange.
f. [iv] verso. Dédicace d'Ange Politien (Poliziano) à Laurent de Médicis.
f. [v]. 'Ce que dit Paolo Iouio, quant au propos precedant, en son liure, intitulé Eglogia clarorum virorum.' et 'La valeur de l'Epitaphe d'iceluy Albert, faict par Ian Vital [...]'.
f. [v] verso. Privilège du roi accordé pour 6 ans à Jean Kerver le 8 septembre 1551.
ff. [vi]-[viii]. 'Table des chapitres [...]'.
f. [viii] verso. Elégie en latin à Jean Martin par François Charpillet.
ff. 1-228. 'Preface De Messire Leon Baptiste Albert [...]' et texte des 'Premier (-Dixieme Et Dernier) Livre [...]', avec au colophon : 'Imprimé a Paris par Robert Massellin, pour Iacques Kerver Libraire iuré en l'Vniversité de Paris, demourant rue sainct Iacques, à l'enseigne des deux cochetz & fut acheué d'imprimer le deuxieme iour d'Aoust. 1553.' ; au verso. Emblème gravées sur bois de Jacques Kerver.
Note sur le contenu : 
Le texte est imprimé en caractères romains, les chapitres et les notes marginales sont en italique, avec en-tête courante et attrape-mots.
A la lettrine gravée sur bois en 9 lignes du f. [ii] recto et de la petite lettrine du f. [vi] recto s'ajoutent les bandeaux gravés sur bois en 9 lignes à arabesques noires ou à rinceaux ouvrant la préface d'Alberti et chaque livre (les trois en-têtes répétés). Les lettrines blanches à arabesques noires proviennent de la première édition par Kerver de son Hypnerotomachie de 1546, utilisées également par celui-ci en 1547 pour l'édition de Vitruve par Jean Martin (Paris, 1547).
Les chiffres de Jacques Kerver figurent dans un cartouche ovale couronnant l'encadrement du titre et au colophon (verso du f. 228), placés dans un cartouche tenu par une licorne. Cet emblème apparaît pour la première fois ici (RIBA).
Comme les autres exemplaires de cette édition (par exemple Fowler et RIBA), un folio (une planche en pleine-page représentant une colonne) non numéroté est inséré entre les ff. 166-167 et une double page (une planche représentant les thermes de Dioclétien) foliotée 185 est insérée (montée sur onglet) entre les ff. 184 et 185. Le f. [163], non numéroté, n'a pas d'en-tête.
L'achevé d'imprimer, en date du 2 août 1553 (f. 228), distingue l'imprimeur Robert Masselin du libraire Jacques Kerver.
Note sur l'exemplaire : 
Au verso du fol. 5 (ã5), un quatrain manuscrit du XVIe siècle de Jérôme Vize : « Qui me trouvera s'avize / Me rendre a hyerosme Vize / Menusier qui promptement / Payera le vin tout comptent ».
Langue : 
Reliures
Reliure : 
Reliure XVIIIe siècle en veau brun moucheté à rinceaux en encadrement, dos orné à 6 nerfs, dentelle intérieure, tranche dorée (plat supérieur détaché).
Bibliographies / archives
Commentaire Bibliographies / archives : 
p. 127-135
Sources en ligne
Date de consultation : 
14/06/2017
Commentaire Sources en ligne : 
Exemplaire différent de celui de l'inha
Date de consultation : 
14/06/2017
Commentaire Sources en ligne : 
Exemplaire différent de celui de l'inha
Référence de notice : 
042595010
Date de consultation : 
14/06/2017
Url document source : 
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Commentaire interne
MEL02_2011_XP_EO