Aller au contenu principal

Saint Paul guérissant un possédé

Statut
Publiée
Contributeur
system
Dernière modification
25/10/2023 16:34 (il y a 9 mois)
Type d'oeuvre
Titres
Titre : 
Saint Paul guérissant un possédé
Commentaires généraux
Commentaire général : 
Selon Alain Mérot (1994), il s'agirait d'une copie d'après l'original exposé en 1994 à la galerie Colnaghi à Londres. L'original est repassé en vente à Sotheby's, Londres, le 9 décembre 2009, lot n° 37.
Localisations
Commentaire Lieu de conservation : 
Le tableau est conservé dans une collection particulière.
Type de Cote / numéro : 
Cote / numéro : 
14289
Type de Cote / numéro : 
Cote / numéro : 
380
Commentaire Cote / numéro : 
Numéro du catalogue de vente de 1845
Matérialité
Matériau : 
Technique : 
Dimensions
Hauteur : 
1,56
Largeur : 
1,26
Unité de mesure : 
Créations / exécutions
Personne liée à l'oeuvre : 
Personne liée à l'oeuvre : 
Type de date : 
Date de création : 
Historiques de collection
Collection : 
Morceau de réception à la Communauté des Maîtres peintres et sculpteurs de Paris ; mentionné dans la coll. Boynes le 15 mars 1785 ; entre au dépôt de la rue de Beaune le 9 mars 1785 en provenance de l'émigré Bélizard ; signalé dans la coll. Bonaparte dès 1804 à Rome ; estimé à 20 scudi dans l'inventaire après décès du cardinal Fesch ; ventes de Lucien Bonaparte en 1816 à Londres ; ventes de Lucien Bonaparte du 25 décembre 1822-10 janvier 1823 ; coll. du cardinal Fesch ; sa vente, Rome, 1845.
Evénement : 
Description du catalogue de vente de 1845 :

Saint Paul vient d'être amené en présence de Sergius Paulus. Le proconsul de Chypre, assis sur son tribunal, ordonne à l'apôtre des Gentils de confirmer par des actes la vérité de sa doctrine. Paul, plein de confiance dans celui qu'il annonce aux nations, étend aussitôt les mains sur des malades qu'on vient de lui amener. C'est un jeune enfant couché dans un berceau et dont la mère chercher à apaiser les cris ; c'est un possédé chargé de fers, que le démon agite violemment, comme on peut en juger à l'expression convulsive de son visage ; puis un pauvre aveugle et un boiteux ; tous attendent avec anxiété l'effet des paroles du confesseur de Jésus-Christ. Un licteur debout sur les marches du tribunal, et, derrière Paul, trois soldats dont deux portent les enseignes romaines, sont encore présens à cette scène.
Bien que nous n'ayons à parler ici que d'une simple copie, disons cependant que c'est une de ces copies qui donnent encore une parfaite idée du maître.
Evénement : 
Description du catalogue de 1841 :

Très bonne copie d'après Le Sueur.
Bibliographies / archives
Référence : 
fol. 426. n° 14289. Quadro in tela alto piedi cinque, e un quarto, largo piedi quattro, e un quarto rappresentante il Miracolo di S. Paolo copia di Scuola Francese Scudi Venti 20
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) / Ville d'Ajaccio - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)