Aller au contenu principal

titre classeur: "licences d'exportation"Il s'agit d'une liste, établie après la fin de la guerre et [...]

Statut
Publiée
Contributeur
wlehmann
Dernière modification
02/12/2021 05:22 (il y a environ 1 an)
Type de document
Description
titre classeur: "licences d'exportation"

Il s'agit d'une liste, établie après la fin de la guerre et utilisée par le Commission de récupération artistique comme outil de travail, des demandes de licences d'exportation déposées auprès de différents bureaux de douane à Paris, dans la plupart des cas la Douane centrale. La liste commence en juillet 1941, probablement après l'introduction d'une loi du 23 juin 1941, obtenue par le gouvernement français, qui prévoyait que toutes les œuvres d'art avant être exportées de France devaient être déclarées aux autorités françaises et présentées pour contrôle sur des photographies afin d'obtenir des licences d'exportation. Cependant, le gouvernement militaire ayant exigé des autorités françaises qu'elles délivrent des licences d'exportation dans tous les cas, la procédure est purement formelle. La liste est loin d'être exhaustive et ne couvre qu'une fraction des achats effectués par certains acheteurs, dont on sait qu'ils ont souvent effectué des achats importants.

On peut déterminer que...
... le demandeur et le transitaire sont parfois la même personne (comme c'est souvent le cas avec Hildebrand Gurlitt)
...demandeur et destinaire sont dans certains cas probablement de la même famille (par exemple Max Guenther = demandeur + transitaire > Mme Emma Guenther = destinaire)
...dans les trois catégories (demandeur/transitaire/destinaire), le même nom peut apparaître avec une adresse parisienne et une adresse allemande (par exemple Grote Hasembalg)
Localisations
Cote / numéro : 
209SUP/389 P24
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) / Technische Universität (Berlin) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)