Aller au contenu principal
Statut
Publiée
Contributeur
Quillot, Anne
Dernière modification
02/12/2021 08:56 (il y a environ 1 an)
Type de personne
Type de personne : 
Noms
Nom : 
Christofle
Prénom : 
Marcel
Sexe : 
Naissance et mort
Date de naissance : 
5 mai 1877
Lieu de naissance : 
Commentaire Naissance : 
Père : Christofle, Adolphe Gervais (1843-ap. 1896), agent des Ponts et Chaussées ; Fils : Christofle, Marcel Henry (1902-1979), architecte à Alger
Date de mort : 
25 février 1956
Lieu de mort : 
Biographie
Commentaire biographique : 
Biographie rédigée par Marie-Laure Crosnier Leconte :

Matricule de l’Ecole des Beaux-Arts : 5316. Marcel Christofle, né à Constantine (Algérie) le 5 mai 1877, fils d'Adolphe Gervais Christofle (1843-ap. 1896) agent des Ponts et Chaussées [à Constantine de 1865 à 1872, puis architecte de la Compagnie algérienne de 1872 à 1882, nommé inspecteur des travaux diocésains du Constantinois en 1896], et de Marguerite Victoire Rose Jouane 24 ans, bachelier ès-lettres, élève de Victor Laloux (à l'atelier le 25 octobre 1898, a eu à cette date un accident grave qui le force à quitter Paris), admis en 2è classe le 7 mai 1901, obtient un total de 29 valeurs dont 5 3è Médailles en modelage les 29 mai et 19 décembre 1902 et 26 juin 1903, stéréotomie le 28 juillet 1902, et dessin le 25 novembre 1902, 1è classe le 28 juillet 1904, obtient un total de 18 valeurs dont 2 Secondes Médailles en histoire de l'architecture le 3 novembre 1904, et modelage le 22 novembre 1904, 2 1è Secondes Médailles au Concours Godeboeuf le 27 décembre 1904, et projet rendu le 11 juillet 1905), diplômé le 1er mars 1906 (72è promotion, Une Villa dans un faubourg d’Alger (pour Mustapha-Supérieur)) (architecte à Constantine [en 1900], et Alger à partir de 1906; architecte ordinaire des Bâtiments civils et des Monuments historiques en 1906, architecte du Gouvernement général de l'Algérie en 1906, architecte des mosquées du département d'Alger en 1906, architecte du Service sanitaire maritime, puis du Service des Domaines des Villes de Miliana et Ménerville (Draa Ben-Khedda); succède à Albert Ballu en 1927 comme architecte en chef des Monuments historiques [le premier à résider en Algérie], des Palais nationaux et des Mosquées d'Algérie à partir de 1927; inspecteur des travaux diocésains de Constantine; architecte en chef du Service des Palais nationaux à Alger [en 1936]; restauration du tombeau de la Chrétienne, musée archéologique de Timgad, restauration des palais de la Djenina, d'Été, d'Hiver, du Penon, de l'amirauté d'Alger, docks, Centre de santé, magasins généraux de l'Assistance publique, bâtiment des télécommunications de Belcourt à Alger, en 1928-29 (surélevé par son fils en 1937), immeuble Ferrer à ossature métallique rue de Metz, et de la poste de Sétif en 1932; expose à l'Exposition universelle à Paris en 1900, Quatre planches de dessin, représentant un projet de mosquée avec école arabe pour la commune de X*** en Algérie; Médaille d'argent à l'Exposition régionale de Constantine en 1897, Grand Prix à Sétif en 1910; publication : Essai d'une restitution d'une huilerie romaine, plusieurs rapports sur les travaux archéologiques en Algérie; membre de l'Association amicale des anciens élèves de l'atelier Laloux, membre de la S.A.D.G. le 15 février 1907, figure encore dans l'annuaire 1951, membre de l'Association des élèves et anciens élèves de l'École nationale et supérieure des beaux-arts ou Grande Masse de l'École des beaux-arts [en 1929]; citation à l'ordre de l'armée le 2 mars 1917, Croix de guerre 1914-1918, officier de l'Instruction publique le 2 avril 1921, chevalier de la Légion d'honneur (décret du 27 août 1948, ministère de l'Intérieur, 41 ans de services civils, en qualité d'architecte en chef des Monuments historiques d'Algérie, 44 ans de services civils et militaires), décoration étrangère; marié à Toulouse (Haute-Garonne) le 27 juillet 1901 avec Clémence Antoinette [Antonia] Minaberriet, père de Marcel Henry Christofle (1902-1979) architecte à Alger; mort à Alger le 25 février 1956; Archives nationales de France, AJ/52/402, dossier d’élève, et 19800035/162/20716, dossier Légion d'honneur; Delaire, 1907; Alger, paysage urbain et architecture, 1800-2000, Paris, 2003; Alger : Ville & architecture 1830-1940, par Claudine Piaton, Juliette Hueber, Boussad Aiche et Thierry Lochard, avec les contributions de Malik Chebahi et Nabila Cherif, Arles, Éditions Honoré Clair-Alger, Éditions Barzakh, 2016, p. 335)
Parcours
Date d'entrée / sortie dans l'école : 
7 mai 1901 - 1 mars 1906
Sujet concours admission : 
Un Edicule abritant une oeuvre d'art
Sujet du diplôme : 
Une Villa dans un faubourg d'Alger (pour Mustapha-Ingénieur)
Date du diplôme : 
1 mars 1906
Matricule : 
5316
N° de promotion : 
72
Date de passage en première classe : 
28 juillet 1904
Commentaire Parcours : 
La première date de présence (la seule parfois) est celle du concours d'admission et la seconde date celle de la dernière mention de présence de l'élève à l'Ecole.
Ateliers
Date de présence : 
25 octobre 1898
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Commentaire interne
élève de Laloux (à l'atelier le 25 octobre 1898, a eu à cette date un accident grave)