Aller au contenu principal

Caristie, Augustin

Statut
Publiée
Contributeur
Le Gendre, Armelle
Dernière modification
07/11/2022 14:23 (il y a 3 mois)
Type de personne
Type de personne : 
Noms
Nom : 
Caristie
Prénom : 
Augustin
Sexe : 
Nationalité : 
Nom : 
Caristie
Prénom : 
Augustin Nicolas
Naissance et mort
Date de naissance : 
6 décembre 1783
Lieu de naissance : 
Commentaire Naissance : 
né le 7 décembre 1781 d'après Laveissière ; Grand-père : Caristie, Michel Ange (1710-1765), architecte d'origine du Piémont ; Père : Caristie, Jacques Nicolas (1747-1817), architecte à Avallon ; Frère : Caristie, Philippe Joseph (1775-1852), architecte ; Beau-frère : Bourgeois, Auguste (1821-1884), architecte à Paris
Date de mort : 
5 décembre 1862
Lieu de mort : 
Professions / activités
Type de profession / activité : 
Commentaire Professions / activités : 
Académie des Beaux-arts de l’Institut de France (Section d'architecture), membre
Biographie
Commentaire biographique : 
Biographie rédigée par Marie-Laure Crosnier Leconte :

Matricule de l'Ecole des Beaux-Arts : 20. Augustin Nicolas Caristie, né à Avallon (Yonne) le 6 décembre 1783, petit-fils de Michel Ange Caristie (1710-1765) architecte d'origine du Piémont, fils de Jacques Nicolas Caristie (1747-1817) architecte à Avallon, et de Julienne Boullenot (née vers 1755), frère de Philippe Joseph Caristie (1775-1852) architecte, et de Marie Olympe Caristie (née vers 1778) mariée à Auguste Bourgeois (1821-1884) architecte à Paris, travaille d'abord avec son père à Lyon, conducteur de travaux du pont de l'archevêché et du quai de la Baleine à Lyon en 1804-1807, élève d'Antoine Laurent Thomas Vaudoyer et Charles Percier, admis le 1er janvier 1808, son dossier d'élève manque, obtient de nombreuses récompenses (1 2è Prix en projet rendu le 29 avril 1808, 5 Prix en projets rendus les 31 mai 1809, 30 janvier 1810, 28 mai 1811, 30 décembre 1811 et 29 avril 1812, 1 Prix en esquisse le 27 mars 1811, 1 mention honorable en projet rendu le 29 février 1812, 1 3è Prix en projet rendu le 28 décembre 1812), sous-inspecteur des travaux du Ministère des Finances en 1811-1813, 5è logiste au Concours de Rome le 18 mai 1811, 1er accessit au Prix départemental le 31 décembre 1811 (avec 12 Médailles), 5è logiste au Concours de Rome le 23 mai 1812, Prix départemental le 31 décembre 1812 (avec 17 Médailles), 1er logiste au Concours de Rome le 22 mai 1813 et 1er Grand Prix de Rome le 18 septembre 1813 (Un hôtel de Ville pour une Capitale), pensionnaire à l'Académie de France, Villa Médicis à Rome de décembre 1813 au 31 décembre 1817, voyage en Italie en 1817 avec Antoine Marie Chenavard (1787-1883), reste jusqu'en 1820 en Italie et en Sicile, dont deux ans à Naples, projet de restauration du temple de Jupiter Stator à Rome, du temple de Sérapis à Pouzzole, du forum et de la Voie sacrée à Pompéi (architecte à Paris 7è [entre 1832 et 1841]; inspecteur à divers travaux, dont ceux de la Bourse; architecte des Greniers de réserve et du Presbytère de la Madeleine en 1827-1829, inspecteur général et membre du Conseil des Bâtiments civils le 27 février 1827, se consacre alors presque entièrement à ces fonctions, vice-président du Conseil du 27 avril 1846 à sa mort; architecte des Monuments historiques en 1837, restauration de l'arc de triomphe d'Orange en 1824-1829, déblaiement du théâtre antique d'Orange en 1840-1849, restauration du théâtre d'Arles, du château d'Anet en 1842 avec son beau-frère Auguste Bourgeois (1821-1884); mausolée aux victimes de l’insurrection vendéenne de l’an IV de Quiberon à la Chartreuse d’Auray en 1824-1829, chapelle d'Orange en 1823-1829 en mémoire de la même expédition de l'An IV, hôtel de la préfecture du département de la Nièvre à Nevers, prison et caserne de gendarmerie à Reims en 1839, palais de justice de Reims en 1841-1845, hôtel de Chastellux à Paris, travaux aux châteaux de Chastellux, Sauvigny, Époisses et Vitteaux en Bourgogne; expose au Salon des artistes français à Paris en 1822, Plan et coupe d'une partie du Forum romain et des monumens sur la voie sacrée (Ils indiquent les fouilles faites dans cette partie depuis l'an 1809 jusqu'en 1819, Médaille de 2è classe, 1824, Plan, coupe et élévation d'un monument à la mémoire des victimes de Quiberon; Plan coupe et élévation d'une fontaine; Fontaine monumentale pour la place de Breteuil, 1827, Mausolée et chapelle expiatoire de Quiberon, 1831, Restauration de l'Arc de triomphe d'Orange, Médaille de 1è classe, et 1839, Édifice thermal connu à Pouzzoles sous le nom de temple de Sérapis, Travail développé en quarante dessins, et 1855 (Exposition universelle), Arc de triomphe dit de Marius, à Orange (Vaucluse), six cadres (Archives des Monuments historiques); Le temple de Sérapis, à Pouzzole, quatorze dessins, état actuel et restauration, étude faite en 1820 (Archives de l'Institut. Appartient à l'Etat), Médaille de 1è classe; membre de la Commission des Monuments historiques en 1848, vice-président pendant longtemps; publications sur ses restaurations, dont Plan et coupe d'une partie du Forum romain et des monuments sur la Voie sacrée, Paris, chez l'auteur, 1822; inspecteur général des travaux faits dans les départements de 1843 à 1854; membre du jury d'architecture de l'École des beaux-arts en 1835, professeur chef d'atelier d'architecture de 1840 à 1853; membre du Conseil municipal en 1859; membre de la Société centrale des architectes en 1843; chevalier de la Légion d'honneur (décret du 28 octobre 1829, en qualité d'architecte, auteur du monument de Quiberon), officier (décret du 22 janvier 1852); élu membre titulaire de l'Académie des Beaux-Arts, section d'architecture, le 26 septembre 1840 au fauteuil de Jean Nicolas Huyot (1780-1840), vice-président pour 1851, président pour 1852; membre honoraire du Royal Institute of British Architects en 1842, de l'Académie royale des Beaux-arts de Belgique en 1847, de l'Académie impériale des Beaux-arts de Rio de Janeiro en 1857, de l'Académie royale des Beaux-arts de Copenhague en 1858 et de l'Académie pontificale de Saint-Luc à Rome en 1858; déprimé par la monotonie des chantiers parisiens, se retire souvent à Avallon; mort à Paris le 5 décembre 1862 après une maladie de deux ans, inhumé à Avallon; Archives nationales de France, AJ/52/237, École spéciale d'architecture, enregistrement de MM. Les élèves du 1er janvier 1801 au 1er janvier 1836, AJ/52/95 et 96, procès-verbaux des assemblées des professeurs, et LH/427/85, dossier Légion d'honneur; fonds aux Archives départementales de la Côte-d'Or; Annuaire statistique des artistes français, 1832-1836; notice nécrologique par César Daly dans la Revue générale de l'architecture et des travaux publics, 1863, col. 34-40; Adolphe Lance, 1872; Hubert Lavigne, État civil d'artistes français, billets d'enterrement ou de décès, Paris, J. Baur, librairie de la Société de l'Histoire de l'art français, 1881, p. 57-58; Bauchal, 1887; Delaire, 1907; ThB, V, 1911; Sylvain Laveissière, Dictionnaire des artistes et ouvriers d'art de Bourgogne, Paris, 1980; Claudine Zuzinec in AKL, XVI, 1997; Musée d'Orsay, documentation)
Concours
Concours : 
Date de jugement : 
31 décembre 1811
Concours : 
Date de jugement : 
31 décembre 1812
Concours : 
Date de jugement : 
18 septembre 1813
Commentaire Concours / jugement : 
Classement : Grand Prix
Parcours
Date d'entrée / sortie dans l'école : 
1 janvier 1808 - 18 septembre 1813
Matricule : 
20
Commentaire Parcours : 
La première date de présence (la seule parfois) est celle du concours d'admission et la seconde date celle de la dernière mention de présence de l'élève à l'Ecole.
Thèmes d'étude
Période étudiée : 
Secteur fondamental d'étude : 
Commentaire Thèmes d'étude : 
Architecture ; antiquité gréco-romaine; archéologie gallo-romaine ; antiquités de la ville d'Orange.
Bibliographies / archives
Type de référence : 
Commentaire Bibliographies / archives : 
p. 165
Sources en ligne
Référence de notice : 
LH/427/85
Date de consultation : 
13/12/2016
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Commentaire interne
Notice validée le : 05/01/2007 Notice validée par : Le Gendre, Armelle. Provient du Répertoire des Historiens d'art. Dico Elèves architectes : dossier élève vérifié ; vocabulaire rejeté : Roma