Aller au contenu principal

Grandmaison, Louis de

Statut
Publiée
Contributeur
blanglois
Dernière modification
16/08/2022 19:07 (il y a 6 mois)
Type de personne
Type de personne : 
Noms
Nom : 
Grandmaison
Prénom : 
Louis de
Sexe : 
Nationalité : 
Nom : 
Loizeau de Grandmaison
Prénom : 
Louis Joseph Armand de
Qualificatif : 
Naissance et mort
Date de naissance : 
18 août 1864
Lieu de naissance : 
Commentaire Naissance : 
Mère : Thiou, Marie-Aurélie (source : AD Indre-et-Loire, 6NUM8/261/228, acte n° 530)
Père : Loizeau de Grandmaison, Pierre Charles Armand (archiviste du département d’Indre-et-Loire) (source : AD Indre-et-Loire, 6NUM8/261/228, acte n° 530)
Conjointe : Assier, Marie Louise Eugénie (sans profession) ; mariage le 8 juin 1894 à Tours, contrat devant Maître Champion à Tours le 7 juin 1894 (source : AD Indre-et-Loire, 6NUM8/261/322, acte n° 216)
Enfants : quatre filles (source : Collon, Georges. « Louis de Grandmaison ». Bibliothèque de l’École des chartes. tome 102, 1941, p. 368)
Date de mort : 
31 août 1940
Lieu de mort : 
Commentaire Mort : 
« Alors, le 31 août 1940, en pleine connaissance, il voulut recevoir les derniers sacrements, dont il suivit les prières sur son paroissien avec un calme admirable. Il fit ses adieux aux siens, un par un : à son épouse dévouée, à ses quatre filles, à ses onze petits-enfants – dont six orphelins qu’il avait recueillis… puis il se tut, n’ayant plus rien à dire : il était prêt. » (source : Collon, Georges. « Louis de Grandmaison ». Bibliothèque de l’École des chartes. tome 102, 1941, p. 368-369)
Adresses
Type d'adresse : 
Date de l'adresse : 
1887
Adresse : 
212 rue Saint-Antoine
Code postal : 
75004
Ville : 
Commentaire Ville : 
(source : Bibliothèque nationale de France, dossier de carrière de Louis de Grandmaison)
Type d'adresse : 
Date de l'adresse : 
1888
Adresse : 
51 rue de Verneuil
Code postal : 
75007
Ville : 
Commentaire Ville : 
(source : Bibliothèque de l’École des chartes. tome XLIX, 1888, p. 9)
Type d'adresse : 
Date de l'adresse : 
1894
Adresse : 
33 rue de Verneuil
Code postal : 
75007
Ville : 
Commentaire Ville : 
(source : AD Indre-et-Loire, 6NUM8/261/322, acte n° 216)
Professions / activités
Type de profession / activité : 
Date d'activité : 
1887 - 31 août 1940
Commentaire Professions / activités : 
« Sous-bibliothécaire au Cabinet des Manuscrits de la Bibliothèque nationale, il [Louis Loizeau de Grandmaison] était retourné presque aussitôt en Touraine, avait été nommé archiviste d’Indre-et-Loire, dont il était inspecteur depuis le 27 novembre 1903, et, tant par ses travaux que par sa propre personnalité, il s’était fait, dans ce département, une place considérable, dans les œuvres sociales comme dans les Sociétés scientifiques » (source : Aubert, Marcel. « Assemblée générale ordinaire des membres de la Société française d’archéologie tenue le 7 juin 1941 à Paris ». Bulletin monumental. tome C, 1941, p. 155)
« il avait recueilli, tout au long de son existence, nombre de renseignements qui auraient permis de rajeunir, et peut-être de refonde, le Dictionnaire d’Indre-et-Loire de Carré de Busserolle, les Artistes tourangeaux du docteur E. Giraudet, voire ces Documents inédits pour servir à l’histoire des arts en Touraine, où son père avait déjà mis tant d’érudition. Ces notes, Louis de Grandmaison ne les gardait pas jalousement dans ses cartons et tous ceux qui se sont occupés d’histoire tourangelle, depuis un demi-siècle, ont pu apprécier la libéralité de cet homme de cœur. » (source : Guignard, Jacques. « Bibliographie des travaux scientifiques de Louis de Grandmaison ». Bulletin de la Société archéologique de Touraine. tome XXVIII, 1941, p. 149)
Type de profession / activité : 
Lieu institution : 
Date d'activité : 
1 mars 1887 - 1894
Commentaire Professions / activités : 
« 26 janvier 1887 – stagiaire au département des imprimés de la Bibliothèque nationale » (source : Bibliothèque de l’École des chartes. tome XLIX, 1888, p. 9)
« Le 1er mars 1887, Louis de Grandmaison entrait en Département des Imprimés de la Bibliothèque nationale comme attaché au bureau du catalogue ; mais, dès le 27 janvier 1888, il devenait stagiaire au Département des Manuscrits et bientôt sous-bibliothécaire (1891-1894). De son passage en notre dépôt nous reste l’Inventaire des fonds de Ch.-M. Le Tellier et de dom Poirier à la Bibliothèque nationale, paru de 1894 à 1896. » (source : Collon, Georges. « Louis de Grandmaison ». Bibliothèque de l’École des chartes. tome 102, 1941, p. 366)
« Par arrêté du même jour [25 juillet 1889], notre confrère M. Louis Loizeau de Grandmaison, stagiaire au département des imprimés, a été nommé stagiaire au département des manuscrits. » (source : Bibliothèque de l’École des chartes. tome L, 1889, p. 493)
Lettre de Louis de Grandmaison à l'administrateur général de la Bibliothèque Nationale datée du 19 mai 1894 : « Nommé archiviste du département d'Indre-et-Loire par arrêté préfectoral du 15 mai dernier et devant entrer en fonctions le 1er juin, j'ai l'honneur de vous prier de vouloir bien me considérer comme démissionnaire à cette dernière date. Les convenances personnelles qui m'amènent à quitter la Bibliothèque Nationale ne m'empêchent pas de regretter cette décision et avant de me séparer de vous je suis heureux de pouvoir vous offrir l'hommage de ma reconnaissance pour la bienveillance que m'avez toujours témoignée. Veuillez aussi transmettre l'expression de ma gratitude et de mes vifs regrets à Monsieur Deprez qui a toujours été pour moi un chef si plein de bontés. » (source : Bibliothèque nationale de France, dossier de carrière de Louis de Grandmaison)
Type de profession / activité : 
Lieu institution : 
Date d'activité : 
1894 - 1905
Commentaire Professions / activités : 
« lorsque Charles de Grandmaison prit sa retraite d’archiviste d’Indre-et-Loire, Louis de Grandmaison lui succéda aussitôt par arrêté du 15 mai 1894, et son mariage célébré la même année le fixa définitivement à Tours. Les archives d’Indre-et-Loire avaient été réorganisées de fond en comble et doublées d’importance par Charles de Grandmaison en quarante-deux ans d’activité. Son fils Louis n’avait qu’à continuer l’œuvre paternelle. Il le fit notamment par la publication des Registres de l’état civil du canton de Tours-nord (1905), qui abondent de curieuses trouvailles, et, dans la série officielle où son père avait déjà publié trois volumes, de l’Inventaire des archives du département d’Indre-et-Loire, série E supplément, paru en 1906. Pourquoi fallut-il que cette même année arrêtat net la mise en valeur de ces archives, si bien commencée ? À cette époque, les suites de la loi de Séparation astreignirent les archivistes à dresser les inventaires de biens du clergé. Alors, de même qu’on avait vu un jour Charles de Grandmaison, catholique fervent, refuser de signer le rapport d’une commission archiépiscopale […], de même on vit Louis de Grandmaison, archiviste modèle, briser sa carrière de fonctionnaire plutôt que d’obéir à un ordre qui le révoltait. » (source : Collon, Georges. « Louis de Grandmaison ». Bibliothèque de l’École des chartes. tome 102, 1941, p. 366)
« archiviste en chef du département d’Indre et Loire » (source : AD Indre-et-Loire, 6NUM8/261/322, acte n° 216)
« démissionnaire » (source : Bibliothèque de l’École des chartes. tome LXVII, 1906, p. 328)
Prix et distinctions
Prix / distinction : 
Biographie
Commentaire biographique : 
Formation :
École des chartes (thèse sur Geoffroy II, comte d’Anjou) (source : Grandmaison, Louis de. « Geoffroy II, dit Martel, comte d’Anjou (14 octobre 1006 ? – 14 novembre 1060) ». Positions des thèses soutenues par les élèves de la promotion de 1887 pour obtenir le diplôme d’archiviste-paléographe. Paris : École des chartes, 1887, p. 49-57)
« Le fils devait en tant de points marcher sur les traces du père (même formation, mêmes fonctions, mêmes recherches personnelles, même noblesse de caractère aussi) que leurs deux carrières donnent une impression de frappante continuité. Après de fortes études au collège Saint-Grégoire de Tours (dont il resta dans la suite l’historiographie) et une licence en droit, Louis de Grandmaison fut admis à notre École le 28 novembre 1883. Son maître Anatole de Montaiglon, qui avait été condisciple de son père, lui prodigua ses conseils. La thèse de Louis de Grandmaison : Vie de Geoffroy Martel, comte d’Anjou, de 1040 à 1060, dont les positions seules ont été imprimées, lui valut le 26 janvier 1887 le diplôme d’archiviste-paléographe et les félicitations ministérielles […] ». (source : Collon, Georges. « Louis de Grandmaison ». Bibliothèque de l’École des chartes. tome 102, 1941, p. 366)

Opinions et actes politiques :
Catholique (conférence à l’Institut catholique 19 rue d’Assac le 9 novembre 1916 : « L’autorité de l’Esprit dans le christianisme ») (source : « Cours et conférences du 9 novembre 1916 ». Le Gaulois. 9 novembre 1916, p. 4).

Prix et distinctions :
nommé Officier de l’Instruction publique par arrêté du 4 avril 1902 (source : Bibliothèque de l’École des chartes. tome LXIII, 1902, p. 472)
Thèmes d'étude
Aire géographique étudiée : 
Secteur fondamental d'étude : 
Technique étudiée : 
Ensembles / rapports
Type de lien horizontal : 
Commentaire Type de lien horizontal : 

Louis de Grandmaison et Henri de La Tour sont collègues à la Bibliothèque nationale et échangent autour de leurs recherches respectives. « C'est à l'amicale obligeance de M. Louis de Grandmaison, archiviste de Tours, mon ancien collègue à la Bibliothèque nationale, que je dois la connaissance de cette pièce importante. » (source : La Tour, Henri de. Jean de Candida : médailleur, sculpteur, diplomate, historien. Paris : C. Rollin et Feuardent, 1895, p. 40-41). « Sur la recommandation de M. Louis de Grandmaison, M. de La Tour, conservateur-adjoint du Cabinet des Médailles de la Bibliothèque Nationale, a bien voulu étudier à son tour les pièces trouvées dans la Première Pierre du choeur. » (source : Grelier, Charles. L'Ancienne Église paroissiale de N.-D. de Challans : Deuxième partie : du XIIIe siècle à l'année 1524. Paris : Auguste Picard, 1913).

Lien notice : 
Type de lien horizontal : 
Commentaire Type de lien horizontal : 

Anatole de Montaiglon est le maître de Louis de Grandmaison à l'École des chartes. « Son maître Anatole de Montaiglon, qui avait été condisciple de son père, lui prodigua ses conseils. » (source : Collon, Georges. « Louis de Grandmaison ». Bibliothèque de l'École des chartes. tome 102, 1941, p. 366).

Type de lien horizontal : 
Commentaire Type de lien horizontal : 

Léopold Delisle et Henri Omont présentent Louis de Grandmaison à la Société de l'histoire de Paris et de l'Île-de-France lors de la séance du 14 novembre 1893. (source : Bulletin de la Société de l'histoire de Paris et de l'Île-de-France. 20e année, 1893, p. 161).

Bibliographies / archives
Sources en ligne
Référence de notice : 
033574537
Date de consultation : 
03/09/2020
Url document source : 
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Rédacteur
Pascale Cugy ; Myriam Chevallier