Aller au contenu principal

Christofle, Marcel

Statut
Publiée
Contributeur
Dziewolski, Sandrine
Dernière modification
02/12/2021 18:32 (il y a plus de 2 ans)
Type de personne
Type de personne : 
Noms
Nom : 
Christofle
Prénom : 
Marcel
Sexe : 
Nom : 
Christofle
Prénom : 
Marcel Henry
Naissance et mort
Date de naissance : 
23 juillet 1902
Lieu de naissance : 
Date de mort : 
1979
Biographie
Commentaire biographique : 
Biographie rédigée par Marie-Laure Crosnier Leconte :

Matricule de l’Ecole des Beaux-Arts : 8227. Marcel Henry Christofle né à Paris 6è le 23 juillet 1902, fils de Marcel Christofle (1877-1956) architecte, et de Clémence Antoinette Minaberriet, élève à l'École des beaux-arts d'Alger entre 1916 et 1921, puis élève de Georges Gromort et Roger Henri Expert à Paris, admis en 2è classe le 8 juillet 1924 (avec 360 points), 3è Médaille en construction et 1è classe le 16 juillet 1928, 1è Seconde Médaille en projet rendu le 26 novembre 1929, 1è Seconde Médaille au Concours Bourgeois et Godeboeuf le 17 décembre 1929, diplômé le 4 juin 1930 (145è promotion, La maison d'un grand chef indigène algérien (d'un Bach-Agha), note 4, retenu pour le prix du meilleur diplôme 1930, Médaille de bronze, Prix Julien Guadet 1930; publié par le Bulletin de la Grande Masse, n° 10, 1929-1930, p. 383-385) (architecte à Alger, Algérie, collaborateur, puis successeur de son père, succède à son père au poste d'architecte en chef des Monuments historiques de l'Algérie; architecte en chef des Bâtiments civils et palais nationaux de l'Algérie, chef du Service des Monuments historiques de l'Algérie; architecte en chef du Service des Territoires du Sud à Alger [en 1936]; lycée de jeunes filles à Constantine Laveran (El Houria) en 1937-1942, immeuble de l'Électricité et gaz de l'Algérie (EGA) à Alger en 1952; publications: Essai de restitution d'une huilerie romaine, Le Tombeau de la Chrétienne, Paris, Arts et Métiers graphiques, 1951; membre de la S.A.D.G. en 1930, figure encore dans l'annuaire 1962, mais plus dans l'annuaire 1973; chevalier de la Légion d'honneur, chevalier des Palmes académiques, chevalier des Arts et des Lettres; marié à Madame Albert-Lambert en 1930; mort à Paris en 1979; Archives nationales de France, AJ/52/1258, dossier d’élève; Cité de l'architecture et du patrimoine, fonds dossiers d'œuvres de la direction de l'Architecture et de l'Urbanisme (DAU), 133 ifa, DAU-0-CHRMA; Maurice Culot et Jean-Marie Thiveaud, éd., Architectures françaises d'outre-mer, Liège, Mardaga, 1992; Alger : Ville & architecture 1830-1940, par Claudine Piaton, Juliette Hueber, Boussad Aiche et Thierry Lochard, avec les contributions de Malik Chebahi et Nabila Cherif, Arles, Éditions Honoré Clair-Alger, Éditions Barzakh, 2016, p. 335; AKLONLINE)
Concours
Concours : 
Date de jugement : 
4 juin 1930
Commentaire Concours / jugement : 
Classement : Médaille de bronze
Parcours
Date d'entrée / sortie dans l'école : 
8 juillet 1924 - 4 juin 1930
Sujet concours admission : 
Un corps de garde
Sujet du diplôme : 
La maison d'un Bach-Agha (grand chef indigène algérien)
Date du diplôme : 
4 juin 1930
Matricule : 
8227
N° de promotion : 
145
Date de passage en première classe : 
16 juillet 1928
Commentaire Parcours : 
La première date de présence (la seule parfois) est celle du concours d'admission et la seconde date celle de la dernière mention de présence de l'élève à l'Ecole.
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Commentaire interne
architecte à Alger, Algérie; architecte en chef des Bâtiments civils et palais nationaux de l'Algérie, chef du Service des Monuments historiques de l'Algérie; publication: Essai de restitution d'une huilerie romaine; membre de la S.A.D.G. en 1930, figure encore dans l'annuaire 1962, mais plus dans l'annuaire 1973; chevalier de la Légion d'honneur, chevalier des Palmes académiques, chevalier des Arts et des Lettres