Aller au contenu principal

Société des amis des arts de la bonne ville d’Avignon

Statut
Publiée
Contributeur
kschaal
Dernière modification
02/12/2021 06:58 (il y a 7 mois)
Noms
Nom : 
Société des amis des arts de la bonne ville d’Avignon
Organismes
Date création / fermeture établissement : 
juillet 1826 - Vers 1829
Commentaire historique : 
Née d’une volonté commune du maire d’Avignon, le baron de Montfaucon, du préfet, le vicomte de Sureau, et de l’archevêque Morel de Mons, la Société des amis des arts de la bonne Ville d’Avignon a été autorisée pour une durée initiale de trois ans, le 23 juin 1826 par le ministre de l’Intérieur.
Dans un avis daté du 6 juillet 1826, le maire d’Avignon indique le but principal de cette Société : « augmenter dans la classe industrielle les connaissances relatives aux arts et propager l’instruction sur tous les objets (…) qui peuvent intéresser l’industrie et le commerce de notre cité ». Cet objectif se trouve en phase avec les termes de l’ordonnance royale du 20 février 1823 : « récompenser les auteurs des améliorations introduites depuis 1819, dans les procédés des arts et manufacture ».
Le projet est détaillé à l’occasion de la première assemblée générale, qui se tient le 15 octobre 1826 et un premier bilan en est dressé le 11 novembre 1827. La Société y apparaît comme un mécène destiné à soutenir les vocations d’entrepreneurs et d’artistes afin de développer l’économie locale.
Si l’enthousiasme est présent chez les amateurs, il ne s’avère pas être au rendez-vous chez les artistes. La Société se trouve davantage soutenue par les milieux d’affaire et parmi ses membres on peut retrouver Montagnat, président du tribunal de Commerce et ancien administrateur des fonderies du Vaucluse. En revanche, la presse locale se fait l’écho de l’indifférence des fabricants et de leur réticence à participer aux expositions annuelles organisées par la Société. En effet, la conjoncture économique demeure défavorable. La filière de la soie subit toujours des difficultés depuis l’amorce de son déclin les années 1750. De fait, les industriels trouvent peu d’intérêt à participer à un évènement qui ne favorise pas leur visibilité sur le marché. Il faut d’ailleurs souligner l’absence de remise de médailles ou même de rapports critiques réalisés à l’issue de ces expositions.
Les effets de cette conjoncture ajoutés à un contexte politique entrainent une inertie inévitable de la Société qui ne parvient pas à perdurer après 1829, date de la fin de l’autorisation préfectorale qu’elle avait obtenue pour se constituer.
Condition d'accès : 
Entrée des membres par versement d’une souscription initiale de 20 francs par an.
Commentaire Organismes : 
Les membres de la Société sont d’abord des souscripteurs qui pour certains d’entre eux se sont engagés à verser trois années de cotisation. Au 15 octobre 1826, il est signalé un noyau stabilisé à un peu plus de 200 membres.
Après cette date, les nouveaux cotisants auraient dû être agréés par les fondateurs.
Pour la première année d’activité, les recettes provenant des cotisations s’élèvent à 4520 francs.
Le conseil d’administration est constitué de 25 conseillers élus pour un an et renouvelé annuellement pour un cinquième, ainsi que d’un bureau comportant un président, un vice-président, un trésorier, un secrétaire et un vice-secrétaire.
Adresses
Ville : 
Commentaire Ville : 
Siège social : Musée Calvet.
Evénements
Type d'événement : 
Lien événement institutionnel : 
Les expositions annuelles se déroulent en septembre et présentent des produits de l’industrie artistique, notamment des tissus et des œuvres d’art comme de la peinture.
Type d'événement : 
Lien événement institutionnel : 
La Société a fondé des cours de dessin, de géométrie, de mécanique, de chant choral. En outre, elle a fondé une école de tissage. Elle a acheté du matériel pédagogique comme des modèles en plâtre pour l’école municipale de dessin ou du matériel documentaire, par exemple en s’abonnant à des journaux scientifiques.
Type d'événement : 
Lien événement institutionnel : 
La société a donné au musée une Vue du Vaucluse de M. Dagnan et Soleil Couchant de Joseph Vernet.
Thèmes d'étude
Secteur fondamental d'étude : 
Commentaire Thèmes d'étude : 
Elle se propose d’apporter son soutien à la production manufacturière et aux beaux-arts selon l’article 10 de son règlement de 1826.
Liens entre personnes physiques
Personne liée à l'établissement : 
Rôle personne liée à l'établissement : 
Personne liée à l'établissement : 
Croze, président du tribunal de première instance
Rôle personne liée à l'établissement : 
Personne liée à l'établissement : 
Poncet ainé, membre du conseil municipal
Rôle personne liée à l'établissement : 
Bibliographies / archives
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Rédacteur
Katia Schaal d’après les informations transmises par Bernard Thaon