Accès identifié

Veuillez patienter ...

Herbé, Paul (15 octobre 1903 - 26 août 1963)

Identification
NOM
Herbé, Paul
AUTRE NOM
Herbé, Paul Charles Auguste (nom provenant de la source d'archives)
Sexe masculin
Naissance 15 octobre 1903
Reims  
Père : Herbé, Edmond [1864-1960] ; Frère : Herbé, Jacques
Décès 26 août 1963
Paris  
Coordonnées
Activité
Commentaire biographique Biographie rédigée par Marie-Laure Crosnier Leconte :

Matricule de l’Ecole des Beaux-Arts : 8779. Paul Charles Auguste Herbé, né à Reims (Marne) le 15 octobre 1903, fils de Edmond Joseph Baptiste Herbé (1864-1960) architecte à Reims, et de Marie Élise Berthe Jallade, et frère de Jacques Herbé (1898-1993) architecte, élève au lycée de Reims, service militaire en 1923-24, élève d'Emmanuel Pontremoli à Paris, admis en 2è classe le 21 mars 1928, commis chez divers architectes (MM. Lods, Beaudoin, Patout) entre 1924 et 1932, 1è classe le 21 juillet 1930, 1è Seconde Médaille au Concours Bourgeois et Godeboeuf le 15 décembre 1931, participe à des missions d'architecture, Mission Millet Beaudoin au Mont Athos, Grèce, en 1931 et Mission Beaudoin à Ispahan, Perse [Iran] en 1932, 3è Prix Roux de l’Académie des Beaux-Arts le 14 octobre 1933, diplômé le 20 février 1934 (156è promotion, Un castillon à Malaga (Espagne), mention bien, retenu pour le Prix du meilleur Diplôme 1934, médaille S.A.D.G du meilleur diplôme), diplômé de l'institut d'urbanisme de l'Université de Paris (architecte et urbaniste à Paris, associé à Robert Camelot (1903-1992) de 1934 à 1939; école de jeunes filles à Beaune (Côte-d'Or), avec Robert Camelot; actif à Paris et en Afrique de 1933 à 1963; participe à la construction du pavillon français à l'Exposition de Zagreb en 1935, construit le pavillon de la Céramique et de la Verrerie (Manufacture nationale de Sèvres) à l'Exposition internationale des arts et techniques de Paris en 1937, avec Jacques Herbé et Robert Camelot, pavillon de la France à l'Exposition internationale de New York en 1939; mobilisé en 1939-40, prisonnier de guerre jusqu'en avril 1943; inspecteur général des Monuments historiques; rejoint en 1945 l'agence de Bernard Zehrfuss (1911-1996) qui conduit la reconstruction de la Tunisie, devient architecte en chef conseil de l'agence; architecte conseil du gouvernement Tunisien entre 1945 et 1949; associé à Jacques Marmey (1906-1988) et Michaël Patout entre 1945 et 1947; réalisations à Sidi Bou Saïd: Dar Patout vers 1945 (avec Michaël Patout et Jacques Marmey), Dar Martin en 1950 (avec Jacques Marmey); villa Ces à Hammamet vers 1945 (avec Michaël Patout et Jacques Marmey), villa Gianesini à Tuburnic vers 1945 (avec Jacques Marmey et Jean Le Couteur), école à Porto Farina (Tunisie) en 1945 (avec Jacques Marmey); associé à Jean Le Couteur (1916-2010) de 1949 à sa mort; urbaniste agréé par le ministère de la France d'Outre-Mer, architecte conseil des départements d'Outre-Mer (ALgérie, Guyane, Guadeloupe), urbaniste conseil des territoires du Soudan et du Niger à partir de 1946, Martinique, Réunion), urbaniste conseil des territoires du Soudan et du Niger A.O.F. (Bamako, Niamey); s'installe définitivement en France à partir de 1951; développe avec Jean Le Couteur une conception du logement social différente dont l'opération de Louveciennes (Yvelines) en 1957-61 reste le principal modèle; architecte en chef au ministère de la Reconstruction et de l'urbanisme, architecte conseil du ministère de la Construction de 1949 à 1958, y crée avec P. Dalloz un service d'architecture; urbaniste agréé par le ministère de la Coopération de 1949 à 1961, architecte conseil du Comité national d'architecture et d'urbanisme à partir de 1962, architecte conseil pour l'aménagement du rond-point de la Défense, plans d'urbanisme à Beaune (Côte d'Or), Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine), Bamako, Niamey et pour plusieurs villes en Tunisie, basilique du Sacré-Cœur d'Alger (Algérie) avec Jean Le Couteur, en 1955-63 [auj. cathédrale d'Alger], palais du Conseil Général à Bamako (ancien Soudan français, actuel Mali), hôpital de Fort-Lamy [auj. Ndjamena] (Afrique équatoriale française, A.E.F., auj. Tchad), immeubles d'habitations et groupes scolaires en région parisienne (école intercommunale de Blagis à Sceaux (Hauts-de-Seine), école Kellermann à Paris), palais de la Foire internationale de Lille en 1951, en coll. avec Jean Prouvé (1901-1984) et L. Gauthier, Université de Tananarive à Madagascar de 1961 à 1972 avec Roland Simounet (1927-1996) [élève de Georges Gromort en 1951]; architecte conseil du centre nucléaire européen (C.E.R.N.); maison sculpture à Wimereux (Pas-de-Calais) en 1952 pour le peintre Félix Del Marle (1889-1952); professeur chef d'atelier d'architecture à l'école des Beaux-Arts de Tunis entre 1945 et 1948, professeur chef d'atelier d'architecture à l'École des Beaux-arts, atelier libre, associé à Auguste Perret et André Remondet de 1951 à 1958, ouvre son propre atelier de 1958 à 1968, associé à Édouard Albert; membre du comité de rédaction de L'Architecture d'Aujourd'hui, membre fondateur du Cercle d'études architecturales (C.E.A.), membre de la S.A.D.G. en 1934, démissionnaire le 7 février 1952; reçu membre titulaire de l'Académie d'architecture le 18 décembre 1961 au fauteuil de Pierre Paquet (1875-1959); officier de la Légion d'honneur (décret du 23 mai 1959); Prix Blumenthal de l'Institut de France, Équerre d'argent de l'architecture française en 1961; mort à Paris le 26 août 1963, après une longue maladie; Archives nationales de France, AJ/52/1264, dossier d’élève, et 19800035/413/55241, dossier Légion d'honneur [date du dernier document du dossier : 1959]; fonds au Centre d'archives d'architecture du XXe siècle, 088 Ifa et 306 AA; DBF XVII, 1989 (archiwebture, Cité Chaillot); Marc Breitman, Rationalisme et tradition: Jacques Marmey, Tunisie 1943-1949, Liège, Mardaga, 1986; Maurice Culot et J.-M. Thiveaud, éd., Architectures françaises d'outre-mer, Liège, Mardaga, 1992; Sonia Gaubert et Rosine Cohu, Archives d'architectes, état des fonds XIXe-XXe siècles, Paris, 1996; Dictionnaire de biographie rémoise; Who's Who in France XXè siècle, 1è éd. 2001; Richard Klein in AKL, 2012; ministère de la Culture, base Léonore, base Mémoire)
FORMATION
formation - scolarité à l'École des beaux-arts -
Dates de présence : Entre 21 mars 1928 et 20 février 1934
Sujet concours admission : Une Salle des fêtes
Sujet du diplôme : Un Castillo à Malaga (Espagne) - Date du diplôme : 20 février 1934
Matricule : 8779 - N° de promotion : 156
Date de passage en première classe : 21 juillet 1930
La première date de présence (la seule parfois) est celle du concours d'admission et la seconde date celle de la dernière mention de présence de l'élève à l'Ecole.
CONCOURS
concours - Prix du meilleur diplôme - - Date de jugement : 1934
ATELIER
atelier - atelier de Pontremoli, Emmanuel - (1919 - 1932)
Liens
Gestion documentaire
Source / Licence source : Institut national d'histoire de l'art (France) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Base(s) de données Dictionnaire des élèves architectes de l’École des beaux-arts de Paris (1800-1968) - INHA
Référence notice INHA__PERSONNES__85978
Permalien https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/00285978
Saisi le 28/11/2008 00:00:00
Modifié le 10/07/2020 12:21:12
Voir les notices liées
Evénements biographiques et historiques   

Etat : Publiée (05/05/2015)

Saisi par: Dziewolski, Sandrine (28/11/2008)

Modifié par: csmadja (10/07/2020)