Accès identifié

Veuillez patienter ...

Pouillon, Fernand (15 mai 1912 - 24 juillet 1986)

Identification
NOM
Pouillon, Fernand
AUTRE NOM
Pouillon, Fernand Joseph (nom provenant de la source d'archives)
Sexe masculin
Nationalité France
Naissance 15 mai 1912
Cancon  
Décès 24 juillet 1986
Coordonnées
Activité
PROFESSION-ACTIVITES
architecte  
Commentaire biographique Biographie rédigée par Marie-Laure Crosnier Leconte :

Matricule de l’Ecole des Beaux-Arts : 9329. Fernand Joseph Pouillon, né à Cancon (Haute-Garonne) le 15 mai 1912, fils d'Alexis Pouillon ingénieur des travaux publics diplômé de l'École du Génie civil et des Mines de Louvain et entrepreneur, cousin de Louis Pouillon (1906-ap. 1967) architecte à Marseille, abandonne l'école à 14 ans, s'inscrit à l'École régionale de Marseille en 1927 à l'âge de 15 ans, ne s'y inscrit qu'en dessin, sculpture et architecture la première année, ajoute les mathématiques la seconde année, et ne s'inscrit qu'au cours d'architecture la troisième année, élève de Gaston Castel à l'École régionale de Marseille, admis en 2è classe le 7 juillet 1931, son dossier d'élève ne contient que sa feuille de valeurs, obtient un total de 21 ½ valeurs, soit 1 mention dans chacune des matières scientifiques, 2 2è mentions en éléments analytiques, 1 2è mention et 2 1è mentions en projets rendus, 1 mention en exercices d'histoire de l'architecture, 1 mention en modelage et 1 mention en dessin ornemental, et 1 3è Médaille en dessin, 1è classe le 25 juillet 1933, obtient un total de 16 valeurs dont 2 Secondes Médailles en dessin, et au Concours Rougevin et Eustache le 2 février 1937, diplômé le 18 novembre 1941 (179è promotion, Session supplémentaire (École régionale de Lyon), Un monastère franciscain, mention très bien) (architecte à Marseille, Bouches-du-Rhône; actif en France de 1935 à 1986, en Iran à partir de juillet 1954 [gares de Tabriz, 1954-64, et de Mashad, 1954-64], et en Algérie de 1965 à 1983; engagé par Eugène Beaudouin (1898-1983) alors en charge du plan de Marseille, jusqu'en juillet 1944; associé à René Egger (1915-ap. 1983), cabinet Egger et Pouillon de 1944 à 1953; travaille à la reconstruction du Vieux-Port de Marseille sous la direction des architectes en chef André Leconte en 1948, puis Auguste Perret en 1951, construction achevée en 1953; construit un ensemble de 2200 logements sur l'emplacement des anciennes usines Salmson dans le quartier du Point-du-Jour à Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine, en 1957; crée la Set, bureau d'études lié à la plupart de ses constructions en 1948, fonde le Comptoir national du logement (C.N.L.) à Paris en janvier 1959; ouvre un atelier d'architecture à l'École des Beaux-arts d'Aix-en-Provence de 1948 à 1953; installe une agence à Paris dans les anciens bureaux d'Auguste Perret rue Raynouard; construit les ensembles de logements Le Point-du-Jour pour le CNL à Boulogne-Billancourt de 1957 à 1963, et Le Parc à Meudon-la-Forêt e 1959 à 1962; arrêté le 5 mars 1961 suite à la faillite du CNL, radiation de l'Ordre des architectes le 23 septembre suivant, condamnation le 13 juillet 1963 à quatre ans de prison, ramenés à trois ans après appel le 15 janvier 1964, liberté conditionnelle; s'installe à Alger en 1965, appelé par Jacques Chevallier qui a pris la nationalité algérienne, salarié de la Société d'études pour l'aménagement et l'équipement touristique de l'Algérie (AETA); amnistié en juin 1971; ouvre un cabinet privé à Alger en 1973, prestataire de l'AETA; rénove pour lui-même le château de Belcastel à Rignac, Aveyron, de 1974 à 1982; réinscrit à l'Ordre des architectes en 1977, élu au Conseil régional en 1980, réélu en 1986; retour définitif en France en 1983, lauréat du concours pour le conservatoire de musique du 19è arr. de Paris, achevé en 1987; publications: Ordonnances, 1953, Les Pierres sauvages, Paris, Seuil, 1964 [Prix des Deux Magots en 1965], Mémoires d'un architecte, Paris, 1968; crée les éditions du Jardin de Flore à Paris en 1974; chevalier de la Légion d'honneur en 1954, officier en 1984; Prix décerné par le Cercle d'études architecturales en 1958; mort dans son château à Rignac le 24 juillet 1986, inhumé au cimetière de Belcastel, Aveyron; Archives nationales de France, AJ/52/1301, dossier d’élève; Cité de l'architecture et du patrimoine, fonds dossiers d'œuvres de la direction de l'Architecture et de l'Urbanisme (DAU), 133 ifa, DAU-0-POUFE; Bernard Félix Dubor, Fernand Pouillon, Paris, Électa "Moniteur", 1986; Isabelle Gournay in DA, 1996; Pantin, Montrouge, Boulogne-Billancourt, Meudon-la-Forêt : Fernand Pouillon, architecte, sous la dir. de Jacques Lucan, catalogue d'exposition, Pavillon de l'Arsenal, Paris, Picard, 2003; Bernard Marrey, Fernand Pouillon, l'homme à abattre, Paris, éd. du Linteau, 2010; Pierre Gillon, Fernand Pouillon à Meudon-la-Forêt, Paris, éd. du Linteau, 2011; Catherine Sayen, dir., Le Livre, l'autre dessein de Fernand Pouillon, Paris, éd. Transversales-éd. du Linteau, 2012; Marc Bedarida, Fernand Pouillon, Paris, Ed. du Patrimoine, Centre des monuments nationaux, 2012 (Carnets d'architectes))
FORMATION
formation - scolarité à l'École des beaux-arts -
Dates de présence : Entre 7 juillet 1931 et 18 novembre 1941
Sujet concours admission : Une Chapelle funéraire
Sujet du diplôme : Un monastère franciscain - Date du diplôme : 18 novembre 1941
Matricule : 9329 - N° de promotion : 179, Session supplémentaire (École régionale de Lyon)
Date de passage en première classe : 25 juillet 1933
La première date de présence (la seule parfois) est celle du concours d'admission et la seconde date celle de la dernière mention de présence de l'élève à l'Ecole.
CONCOURS
concours - Concours Rougevin et Eustache - - Date de jugement : 2 février 1937
Classement : Seconde Médaille
ATELIER
atelier - atelier de Castel, Gaston -
Liens
Documentation
ARCHIVES
Mentions d'archives Archives nationales [AJ/52/544]
Précisions sur archives Contenu du dossier personnel : son dossier d'élève d'élève ne contient que sa feuille de valeurs
Mentions d'archives Archives nationales [AJ/52/1301]
Mentions d'archives Bibliothèque de l'Institut national d'histoire de l'art, collections Jacques Doucet [Autographes 202, 40]
Gestion documentaire
Source / Licence source : Institut national d'histoire de l'art (France) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Base(s) de données Dictionnaire des élèves architectes de l’École des beaux-arts de Paris (1800-1968) - INHA
Documents d'archives et documents photographiques de la Bibliothèque de l'Institut national d'histoire de l'art - INHA
Référence notice INHA__PERSONNES__85837
Permalien https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/00285837
Saisi le 27/11/2008 00:00:00
Modifié le 22/07/2020 11:37:35
Voir les notices liées
Fonds d'archives   

Etat : Publiée (03/09/2009)

Saisi par: Dziewolski, Sandrine (27/11/2008)

Modifié par: system (22/07/2020)