Accès identifié

Veuillez patienter ...

Gillet, Guillaume (20 novembre 1912 - 23 décembre 1987)

Identification
NOM
Gillet, Guillaume
AUTRE NOM
Gillet, Guillaume Marie Paul (nom provenant de la source d'archives)
Sexe masculin
Naissance 20 novembre 1912
Fontaine-Chaalis  
Décès 23 décembre 1987
Paris  
Coordonnées
Activité
Commentaire biographique Biographie rédigée par Marie-Laure Crosnier Leconte :

Matricule de l’Ecole des Beaux-Arts : 9198. Guillaume Marie Paul Gillet, né à Fontaine-Chaâlis (Oise) le 20 novembre 1912, fils de Louis Marie Pierre Dominique Gillet (1876-1943) historien de l'art, membre de l'Académie française et conservateur des collections Jacquemart-André à l'abbaye de Chaalis de 1912 à sa mort, et de Suzanne Doumic 29 ans, fille de René Doumic (1860-1937) critique littéraire et secrétaire perpétuel de l'Académie française, élève à l'École Massillon, aux lycées Charlemagne et Henri IV à Paris, hésite entre la peinture et l'architecture, élève d'Emmanuel Pontremoli et d'André Leconte, Auguste Perret, Alphonse Defrasse, Louis Madeline et Louis Aublet, a tenté l'admission en février et juin 1930, admis en 2è classe le 10 mars 1931, obtient un total de 20 valeurs, 1è classe le 26 juillet 1932, obtient un total de 48 ½ valeurs dont 1 2è Médaille en dessin, 1è Seconde Médaille en projet rendu le 10 octobre 1933, Première Médaille en projet rendu le 15 juillet 1936, Grande Médaille d'émulation 1932-1933, 2 Secondes Médailles au Concours Rougevin et Eustache le 1er février 1938 et en esquisse, 1è Médaille et 3è Prix des Anciens élèves américains de l'atelier Laloux le 23 mai 1933 (La Fête des Arts), voyage en Espagne en 1933 avec René Coulon, 1è Médaille et Prix Jean Louis Bourgeois au Concours Godeboeuf le 18 décembre 1934, admis au 2è essai du Concours de Rome le 4 mars 1936, Première Médaille et 1er Prix 1935 des anciens élèves américains de l'atelier Laloux le 21 mai 1935 (La commémoration du cinquantenaire de la mort de Victor Hugo), Grande Médaille d'émulation ex æquo le 8 octobre 1935, mention au Prix Paul Delaon le 21 avril 1936, Seconde Médaille au Prix des anciens élèves américains de l'atelier Laloux le 19 mai 1936 (Un palais des industries de luxe dans une exposition universelle), Première Médaille en projet rendu le 15 juillet 1936, Grande Médaille d'argent de la Société centrale des architectes, Fondation Bouwens Van der Boijen, ex æquo, en 1936, Grande Médaille d’argent de la Société centrale des architectes, fondation Destors, en 1936 (rappel de médaille en 1937), Prix Abel Blouet 1936-37, Prix de la Fondation Stillmann 1936-1937, 2è Prix Roux de l’Académie des beaux-Arts le 10 octobre 1936, voyage en Grèce et en Turquie en 1936 avec Nersès Bartau, 2è Prix Edmond Paulin au Concours Paulin et Labarre le 12 janvier 1937, 2è Prix Redon le 8 février 1937, participe aux travaux des pavillons du Brésil et de l'Uruguay à l'Exposition internationale de 1937, diplômé le 9 novembre 1937 (167è promotion, Un pèlerinage local (en Ile-de-France), mention bien), Seconde Médaille au Concours Rougevin et Eustache le 1er février 1938, Seconde Médaille en esquisse le 28 mars 1939, mobilisé en 1939 avec le grade de lieutenant, fait prisonnier à Nancy en juin 1940, déploie pendant ses cinq ans de captivité en Oflag une intense activité de peintre et de décorateur, libéré en 1945, expose ses toiles dans plusieurs galeries parisiennes, 1er Prix Redon le 12 février 1946, 4è logiste le 8 mars 1946, 1er Grand Prix de Rome le 8 juillet 1946 (Le Grand Foyer des équipages de la flotte), pensionnaire à l'Académie de France, Villa Médicis à Rome du 15 janvier 1947 au 30 avril 1950, envoi de 4è année restitution de l'antique Preneste, aujourd'hui Palestrina (architecte à Paris 6è [en 1951], Paris 7è [après 1951], Paris 4è [entre 1962 et 1973]; 1è réalisation en 1937: pavillon Saint-Gobain à l'Exposition internationale à Paris en 1937, en coll. avec René Coulon, participe aussi à la décoration du pont de Passy et à la construction des pavillons du Brésil et de l'Uruguay; actif à Beyrouth, Liban; désigné architecte en chef de la reconstruction de Sisteron en 1951, chargé de la reconstruction du centre ville; architecte en chef des Bâtiments civils et palais nationaux en 1952, membre temporaire du Conseil général des Bâtiments de France, architecte en chef des Bâtiments de France à Rome, Italie, en 1961; architecte conseil du ministère de la Construction, architecte conseil des villes de Paris (pour le 8è arr.), Cannes (Alpes-Maritimes) en 1959 (Croisette en 1963-1967) et Antibes (anse Saint-Roch et Port-Gallice en 1965-1979), architecte du département des Bouches-du-Rhône et de la principauté de Monaco, architecte conseil du ministère de la Justice en 1959, suit les travaux d'aménagement des tribunaux de grande instance dans le cadre de la réforme de la justice inscrite dans la nouvelle constitution de 1958, ensemble pénitencier de Fleury-Mérogis en 1964-1968 et neuf autres établissements pénitenciers en coll. avec Claude Charpentier, École nationale de la magistrature à Bordeaux, conception en 1962-1969, réalisation en 1971-1972; mission archéologique en Israël en 1954-1955; constructions scolaires, expérimente au CES de Sucy-en-Brie en 1964 le procédé industriel d'ossature métallique et de murs rideaux mis au point par le Groupe d'études et d'entreprises parisiennes (GEEP-Industries) fondé par l'ingénieur Paul Chaslin; logements, cité du Pont-du-Tilleul à Tourcoing (Nord) en 1951-1966, en coll. avec Jean Prouvé (1901-1984), quartier Édouard-Anseele à Roubaix en 1958-1968, en coll. avec Stéphane Du Château (1908-1999), tour du Fer-à-Cheval à Roubaix en 1955-1959 avec Jean Prouvé, nombreux ensembles immobiliers à Lille (Nouveau Siècle en 1977), Marseille (Bouches-du-Rhône, domaine du Roy d'Espagne en 1961-1977, et immeuble Le Grand Pavois en 1961-75); église Notre-Dame de Royan en 1954-1958, en coll. avec les ingénieurs René Sarger (1917-1988) et Bernard Laffaille (1900-1955) [classée monument historique en 1988]; nommé architecte de la section française à l'Exposition universelle de Bruxelles en 1958, réalise les pavillons de la France et de Paris, en coll. avec Sarger, église Saint-Crépin à Soissons en 1959-1965, chapelle Notre-Dame-de-la-Solitude à Vieux-Condé (Nord) en 1961-1966, Saint-Joseph des Travailleurs à Avignon (Vaucluse) en 1963-69, structures en bois réalisées en coll. avec l'ingénieur Robert Lourdin (1932-) aérogare de Satolas à Lyon, Palais des Congrès et hôtel Concorde-Lafayette de la Porte Maillot en 1966-73, en coll., chapelle du Sacré-Cœur de l'école Sophie Barrat à Châtenay-Malabry, École de la Magistrature à Bordeaux (Gironde) en 1969-1973, ensemble du Nouveau Siècle à Lille en 1977-1980; conçoit aussi un décor de ballet, des illustrations pour les parfums Lanvin; projet d'hôtel international à l'emplacement de la gare d'Orsay à Paris en 1956-1965, en coll. avec René Coulon, permis de construire refusé en février 1971; expose au Salon des artistes français à Paris en 1936, Un motif décoratif à l'extrémité d'un canal, Médaille de bronze, et 1952, Médaille d'or et hors concours; chroniqueur pour Le Figaro et Les Nouvelles littéraires<:I>; professeur chef d'atelier extérieur à l'École des beaux-arts de 1953 à 1963, atelier officiel de 1963 à 1971, associé à Georges Johannet, membre de la commission supérieure de l'enseignement à l'École des beaux-arts; exposition de peinture à la galerie Katia Granoff en 1982; membre du Groupe d'études de la création architecturale, fondé par Max Querrien, directeur de l'Architecture du cabinet André Malraux; membre de la Commission des sites, membre de la Commission des abords; membre de la commission de la Création artistique, de la commission supérieure des Monuments historiques, de l'Union centrale des arts décoratifs, du Conseil supérieur d'architecture et d'urbanisme, de la commission pour le développement du bâtiment et des travaux publics, de la commission nationale des secteurs sauvegardés, des groupes "Théâtre, musique et action culturelle", "Architecture" de la commission culturelle du Ve plan; membre titulaire de l'Association des élèves et anciens élèves de l'École nationale et supérieure des beaux-arts ou Grande Masse de l'École des beaux-arts en 1930, membre de la S.A.D.G. en 1938, membre du conseil, figure encore dans l'annuaire 1973; membre titulaire de l'Académie d'architecture en 1957, reçu le 24 février 1958 au fauteuil de Roger Henri Expert (1882-1955), membre du conseil en 1961-1962, président en 1970-1972, censeur en 1973-1974; membre du Syndicat des architectes de la Seine, de l'Union internationale des architectes, de la Société française des urbanistes, du groupe de perfectionnement des architectes, du Cercle d'études architecturales; vice-président du Salon d'automne de 1984 à 1987; officier des Arts et des lettres le 2 mai 1957, officier de la Légion d'honneur, Croix de guerre 1939-1945, commandeur des Arts et des Lettres et de l'Ordre national du Mérite, chevalier de l'Économie nationale, officier de la Couronne de Belgique et du Mérite de la République italienne; Médaille d'architecture monumentale de l'Académie d'architecture en 1966; élu membre titulaire de l'Académie des Beaux-Arts, section d'architecture, le 14 février 1968 au fauteuil de Roger Séassal (1885-1967), président pour 1983; mort à Paris le 23 septembre 1987, ses cendres sont transférées à Notre-Dame de Royan le 2 novembre 1996; Archives nationales de France, AJ/52/1292, dossier d’élève; fonds au Centre d'archives d'architecture du XXe siècle, 152 Ifa (367 AP) et 152 AA; Cité de l'architecture et du patrimoine, fonds dossiers d'œuvres de la direction de l'Architecture et de l'Urbanisme (DAU), 133 ifa, DAU-0-GILGU; http://archiwebture.citechaillot.fr; 2 maquettes au C.N.A.M. (église Notre-Dame de Royan, pavillon de Paris à l’Exposition universelle et internationale de Bruxelles en 1958); Who's Who in France XXè siècle, 1è éd. 2001; Le Second siècle de l'Institut de France, 1895-1995; Rose Gillet, Notre-Dame de Royan, Guillaume Gillet architecte, Royan, éd. Bonne Anse, 2005; Franck Delorme et al., Colonnes, archives d'architecture du XXe siècle, n° 25, juin 2009; exposition à la Cité de l'architecture et du patrimoine en 2009; Franck Delorme, Guillaume Gillet, Paris, Éditions du Patrimoine, 2013, coll. "Carnets d'architectes")
FORMATION
formation - scolarité à l'École des beaux-arts -
Dates de présence : Entre 10 mars 1931 et 1946
Sujet concours admission : Un Passage voûté
Sujet du diplôme : Un Pélerinage local en Ile-de-France - Date du diplôme : 9 novembre 1937
Matricule : 9198 - N° de promotion : 167
Date de passage en première classe : 26 juillet 1932
La première date de présence (la seule parfois) est celle du concours d'admission et la seconde date celle de la dernière mention de présence de l'élève à l'Ecole.
CONCOURS
concours - Prix de Rome - - Date de jugement : 1946
Classement : 1er Grand Prix
ATELIER
atelier - atelier de Pontremoli, Emmanuel - (1919 - 1932)
atelier - atelier de Leconte, André - (1942 - 1966)
atelier - atelier de Perret, Auguste - (1923 - 1954)
atelier - atelier de Defrasse, Alphonse - (1905 - 1939)
atelier - atelier de Madeline, Louis -
atelier - atelier d'Aublet, Louis - (1950 - 1957)
Liens
Documentation
ARCHIVES
Mentions d'archives Archives nationales [AJ/52/544]
Archives nationales [AJ/52/1292]
Gestion documentaire
Source / Licence source : Institut national d'histoire de l'art (France) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Base(s) de données Dictionnaire des élèves architectes de l’École des beaux-arts de Paris (1800-1968) - INHA
Référence notice INHA__PERSONNES__85709
Permalien https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/00285709
Saisi le 26/11/2008 00:00:00
Modifié le 10/07/2020 12:20:55
Voir les notices liées
Evénements biographiques et historiques   

Etat : Publiée (27/05/2015)

Saisi par: Dziewolski, Sandrine (26/11/2008)

Modifié par: csmadja (10/07/2020)