Accès identifié

Veuillez patienter ...

Camelot, Robert (20 mai 1903 - 4 novembre 1992)

Identification
NOM
Camelot, Robert
AUTRE NOM
Camelot, Robert Édouard (nom provenant de la source d'archives)
Sexe masculin
Naissance 20 mai 1903
Reims  
Décès 4 novembre 1992
Paris  
Coordonnées
Activité
Commentaire biographique Biographie rédigée par Marie-Laure Crosnier Leconte :

Matricule de l’Ecole des Beaux-Arts : 7578. Robert Édouard Camelot, né à Reims (Marne) le 20 mai 1903, fils d'Édouard Camelot (1861-1936), et de Marie Sophie Demaret (1872-1959), tous deux négociants en nouveautés pour dames, compte plusieurs sculpteurs dans sa famille du côté maternel (Gustave Germain (1843-1909), Charles Germain (1872-1900), Raymond Germain, Ernest Desmaret), élève aux lycées Montaigne et Saint-Louis à Paris, bachelier en sciences et langues en 1920, élève de Jean Bréasson en 1920-23, et Gustave Umbdenstock en 1920-23, puis d’Emmanuel Pontremoli et André Leconte de 1923 à 1933, son dossier d'élève manque, admis en 2è classe le 15 mars 1921, 1è classe le 2 novembre 1923, travaille chez Pierre Patout de 1923 à 1933, obtient 16 Médailles, Première Médaille et 1er Prix Rougevin le 8 février 1927, 2e Prix Redon le 6 mars 1928, 2e Prix Roux de l’Académie des Beaux-Arts le 13 octobre 1928, 1è Seconde Médaille au Concours Godeboeuf le 18 décembre 1928, 9è logiste au Concours de Rome en 1929, 2e Prix Edmond Paulin le 14 janvier 1930, 10è logiste en 1930, Prix Abel Blouet en 1930, 2e Prix Redon à titre honorifique le 9 février 1931, Prix de la fondation Stillmann en 1927, lauréat du French Traveling Fellowship, devenu le Delano and Aldrich/Emerson Fellowship, en 1931, part aux U.S.A. pour étudier les stades et terrains de jeux, travaille dans l'agence de Ripley en 1931-32, remplace Jacques Carlu (1890-1976) malade à Paris au Massachusetts Institute of Technology pendant trois mois en 1931-32, diplômé le 8 novembre 1932 (152è promotion, Un vendangeoir pour une grande maison de vins de Champagne, note 3), puis suit les cours de Jacques Gréber à l'Institut d'urbanisme de l'Université de Paris en 1932-33 (ne passe pas son diplôme pour tenter une troisième fois de Concours de Rome), 1er Second Grand Prix de Rome le 12 juillet 1933 (Une Eglise des pèlerinages) (architecte et urbaniste à Paris 6è [en 1935 et 1936], Paris 5è de 1933 à [1942], Versailles, Yvelines (château de Versailles) de 1939 à 1953, Paris 4è de 1954 à 1987, et Lisieux, Calvados [en 1951, bureau des régions sinistrées], actif en France de 1932 à 1977, associé à Jacques et Paul Herbé (1903-1963) de 1933 à 1939; réalisent différentes constructions à Beaune (Côte d'Or); participent au concours pour l'hôtel de ville d'Alger, Algérie, en 1934 et à celui pour la construction de jardins à Alger en 1939, avec Gaston Redon; construisent les pavillons de la Céramique et de la Verrerie, de la Manufacture nationale de céramique de Sèvres, des Monnaies et Médailles, à l'Exposition internationale en 1937, Grand Prix, une salle à manger en céramique pour la manufacture de Sèvres à l'Exposition de l'habitation en 1938; Pavillon de la France à Zagreb (Yougoslavie) en 1938, avec Bernard Laffaille (1900-1955); co-auteur du pavillon français à la New York World's Fair en 1939, avec Pierre Patout et Roger Henri Expert; expose au Salon des artistes français à Paris en 1934, Une église de pèlerinages; Suite de croquis et d'aquarelles d'Amériques, Médaille d'argent, bourse de voyage; architecte en chef des monuments historiques de 1942 à 1970, chargé des Deux-Sèvres en 1943; architecte en chef des Bâtiments civils et palais nationaux de 1945 à 1970, chargé du château de Versailles en 1939, architecte en chef des domaines de Marly, Rambouillet et Grignon; nombreuses restaurations de châteaux pendant l'Occupation; architecte en chef au M.R.U. en 1945, agréé M.R.U. pour la Seine, la Seine-et-Oise et le Calvados, plans de reconstruction de Saint-Cyr-l'École, Trappes, Versailles (Yvelines), Cherbourg (Manche), Lisieux et Pont-l'Evêque (Calvados), logements à Lisieux; architecte en chef de la Construction de 1945 à 1970, architecte conseil au ministère de la Défense, architecte conseil à l'E.P.A.D., plan d'aménagement de la Défense en 1958, avec Robert Auzelle, Paul Herbé, Jean de Mailly (1911-1975), Bernard Zehrfuss (1911-1996) arch. et Robert Esquillan ing.; architecte en chef de la rénovation d'un quartier de Gentilly, Val-de-Marne, en 1966-69, architecte en chef de la Z.U.P. de Bures-Orsay dite des Ulis (Essonne); agrandissement du lycée Hoche à Versailles à partir de 1948, Trésorerie générale de Versailles en 1954-57, église Saint-Désir à Lisieux (avec Pierre Patout, et Hereng ing.), C.N.I.T. à La Défense en 1958, en coll. avec Jean de Mailly et Bernard Zehrfuss, Centre national d'enseignement technique et restaurant de 4000 places à Cachan (Val-de-Marne) en 1958 (en coll. avec Hereng), Agence France-Presse à Paris 2è en 1959, rénovation du quartier de Saint-Rémi à Reims en 1959-76, hôtel des Impôts à Troyes (Aube), faculté de médecine et de pharmacie à Reims (Marne), église Saint-Désir et abbaye des bénédictines de Lisieux (Calvados) en 1961-62 (avec Rivet et Sainsaulieu), lycée de jeunes filles à Caen (Calvados) en 1961-62, ville nouvelle des Ulis en 1966-68, Institut national de recherches agronomiques à Grignon en 1966, Centre hospitalier universitaire à Reims en 1966 (en coll. avec J. M. de Tassigny), Cité administrative de Versailles en 1967, hôtel des Impôts à Troyes (Aube) en 1969 (en coll. avec J. M. de Tassigny), bâtiments scolaires, groupes d'habitation, etc.; membre du comité de rédaction de L'Architecture d'aujourd'hui à partir de 1952, membre honoraire en 1976; professeur à l'École spéciale d'architecture en 1944, professeur suppléant de théorie de l'architecture à l'École des Beaux-arts en 1944 professeur chef d'atelier d'architecture à l'École des Beaux-arts, ancien atelier libre de Louis Aublet de 1957 à 1968, professeur à l'Université de Paris VI; membre titulaire de l'Association des élèves et anciens élèves de l'École nationale et supérieure des Beaux-arts ou Grande Masse de l'École des Beaux-arts en 1930, membre de la S.A.D.G. en 1933, démissionnaire en octobre 1955, figure à nouveau dans l'annuaire 1973; membre de l'Association des Grands Prix de Rome d'architecture, vice-président en 1965; membre de la Société des architectes de la Seine (SAS); inscrit à l'Ordre des architectes le 9 juillet 1942; membre de la Société centrale des architectes en 1951, élu par anticipation membre de l'Académie d'architecture au cours de l'Assemblée générale de la Société centrale du 26 mai 1952, membre de la Société française des Urbanistes (SFU) et de l'Association internationale des Urbanistes (AIU); membre de l'Association des architectes franco-britanniques, membre du Cercle d'études architecturales (CEA); officier de la Légion d'honneur, officier de l'Ordre national du Mérite, officier d'Académie, officier des Arts et des Lettres, chevalier du Mérite agricole, chevalier de l'Ordre de la Couronne de Belgique, lauréat de l'American Institute of Architects de New York, lauréat de l'Académie de Reims; Médaille d'architecture monumentale de l'Académie d'architecture en 1967; cesse son activité en 1977; marié à Paris le 29 avril 1931 avec Berthe Vautrin (1899-1959) dite Lika, artiste peintre, puis à Paris 16è le 26 mai 1961 avec Jeanne Roberte Lagisquet (1910-1984) actrice sous le nom de Jeanne Massa et sœur de Jacques Lagisquet (1903-1970) architecte, pas d'enfant; mort à Paris le 4 novembre 1992; son dossier d'élève manque; fonds au Centre d'archives d'architecture du XXe siècle, 276 AA et 040 Ifa; Cité de l'architecture et du patrimoine, fonds dossiers d'œuvres de la direction de l'Architecture et de l'Urbanisme (DAU), 133 ifa, DAU-0-CAMRO; Archiwebture, Cité Chaillot; Gilles Ragot, Robert Camelot, architecte des palais de la Céramique et du CNIT, Liège, Mardaga, 1988; Gilles Ragot in AKL, 1997)
FORMATION
formation - scolarité à l'École des beaux-arts -
Dates de présence : Entre 15 mars 1921 et 8 novembre 1932
Sujet concours admission : Une Laiterie Louis XIV protecteur des arts. Quels sont les principaux artistes de son temps ? Comment se manifesta la protection royale ?
Sujet du diplôme : Un vendengeoir en Champagne pour une grande maison de vins de Champagne
Matricule : 7578 - N° de promotion : 152
Date de passage en première classe : 2 novembre 1923
La première date de présence (la seule parfois) est celle du concours d'admission et la seconde date celle de la dernière mention de présence de l'élève à l'Ecole.
CONCOURS
concours - Prix Rougevin - - Date de jugement : 8 février 1927
Classement : 1er Prix
concours - Prix Redon - - Date de jugement : Mars 1928
Classement : 2ème Prix
concours - Prix Roux - - Date de jugement : 13 octobre 1928
Classement : 2ème Prix
concours - Prix Edmond Paulin - - Date de jugement : 13 janvier 1930
Classement : 2ème Prix
concours - Prix Redon - - Date de jugement : Février 1931
Classement : 2ème Prix
concours - Prix Stillman -
concours - Prix de Rome - - Date de jugement : 12 juillet 1933
Classement : 1er Second Grand Prix
ATELIER
atelier - atelier de Bréasson, Jean -
atelier - atelier d'Umbdenstock, Gustave - (1909 - 1940)
atelier - atelier de Pontremoli, Emmanuel - (1919 - 1932)
atelier - atelier de Leconte, André - (1942 - 1966)
Liens
Documentation
ARCHIVES
Mentions d'archives Archives nationales [AJ/52/241]
Gestion documentaire
Source / Licence source : Institut national d'histoire de l'art (France) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Base(s) de données Dictionnaire des élèves architectes de l’École des beaux-arts de Paris (1800-1968) - INHA
Référence notice INHA__PERSONNES__84441
Permalien https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/00284441
Saisi le 01/02/2008 00:00:00
Modifié le 10/07/2020 12:19:16
Voir les notices liées
Evénements biographiques et historiques   

Etat : Publiée (05/05/2015)

Saisi par: Quillot, Anne (01/02/2008)

Modifié par: csmadja (10/07/2020)