Accès identifié

Veuillez patienter ...

Constant-Dufeux, Simon (5 janvier 1801 (15 Nivôse An 9) - 29 juillet 1871)

Identification
NOM
Constant-Dufeux, Simon
AUTRE NOM
Constant, Simon Claude
Sexe masculin
Naissance 5 janvier 1801 (15 Nivôse An 9)
Paris  
Père : Constant, Louis ; Mère : Dufeux, Pierre Élizabeth
Décès 29 juillet 1871
Paris  
Coordonnées
Activité
Commentaire biographique Biographie rédigée par Marie-Laure Crosnier Leconte :

Matricule de l'Ecole des Beaux-Arts : 425. Simon Claude Constant [Simon Constant-Dufeux], né à Paris 10è le 5 janvier 1801, petit-fils de Simon Dufeux maître-poseur à l'église Sainte-Geneviève puis appareilleur au Panthéon et aux ouvrages de l'ingénieur Perronnet, fils de Louis Constant, et de Pierre Élizabeth Dufeux, élève de Delespine, travaille en même temps comme conducteur des travaux dans l'administration des Ponts et Chaussées entre 1817 et 1825, élève à l'École gratuite de dessin, admis le 30 octobre 1819, élève de François Debret (en 1821), 1è classe le 29 décembre 1821 (à la place d'Émile Guy), son dossier d'élève manque, travaille chez divers architectes à partir de 1825, chez Louis Visconti à la fontaine Gaillon, et chez Billaud à la galerie Colbert, construit des maisons particulières à Paris et Neuilly-sur-Seine, un magasin de thé rue Vivienne, obtient 1 Première Médaille en projet rendu le 23 novembre 1827, admis 6è à l'épreuve définitive du Concours de Rome le 11 mai 1822, admis 2è à l'épreuve définitive le 6 mai 1827, 6è logiste au Concours de Rome le 10 mai 1828, 2è logiste le 9 mai 1829 et 1er Grand Prix le 19 septembre 1829 (Un Lazaret pour une ville méridionale de France), pensionnaire à l'Académie de France, Villa Médicis à Rome du 30 janvier 1830 au 31 décembre 1834, envoi de 4è année restauration du Capitole à Rome, projet règlementaire de 5è année Un Palais pour la Chambre des Députés (architecte à Paris; auditeur au Conseil des Bâtiments civils en 1838; inspecteur des travaux des Fêtes de Juillet sous les ordres d'Abel Blouet en 1838, inspecteur des travaux de l'hospice d'aliénés de Charenton avec Théodore Labrouste sous les ordres d'Émile Gilbert; nommé architecte en chef en 1841, chargé de l'École de dessin de la rue de l'École de Médecine (petite façade et bâtiment d'administration), chargé cette même année de deux missions pour l'achèvement de la Colonne de Boulogne et la construction du Palais de Justice de Tours; fait aussi en 1841 un voyage dans l'Ouest de la France pour relever des monuments historiques pour le service de Prosper Mérimée; aussi membre en 1841 d'une commission chargée de faire une collection des plans de tous les édifices construits par ordre du ministère des Travaux publics; dans le train de Paris à Versailles en compagnie de Pierre Joseph Garrez, a vécu le terrible accident du 8 mai 1842 qui a vu la mort de l'amiral Dumont d'Urville, est chargé par la suite de construire le monument élevé à sa mémoire par la Société de Géographie, inauguré en novembre 1844; nommé capitaine de la Garde Nationale après la Révolution de février 1848, attaque une barricade à la tête de sa compagnie en juin 1848, reçoit une mention honorable en août pour sa conduite; chargé du Louvre et des Tuileries en décembre 1848; nommé en 1850 architecte des Monuments historiques et architecte du Panthéon (aménagement et décorations); chargé des études pour l'hôtel des Invalides civils au parc Montrouge en 1851, projet non réalisé; nommé architecte en chef de la Couronne en 1853, chargé du château de Vincennes et de Dourdan en 1853, et du Luxembourg en 1866 en remplacement d'Alphonse de Gisors; chargé sur proposition de Charles Questel en 1851 des travaux de restauration du temple d'Auguste et Livie à Vienne (Isère), travaille à l'église Saint-Pierre de Vienne de 1854 à 1871, et au théâtre d'Orange en 1856-1858; chargé en 1854-1855 de faire exécuter certains travaux au Ministère de la Marine; travaux dans le bois de Vincennes en 1858-1859, dont quelques villas rustiques; architecte du Sénat; tombeaux de la famille Devillers du Terrage et de Dumont d'Urville au cimetière de l'Est (Père Lachaise), de la famille Billaud au cimetière du Nord (Montmartre), hôtel rue de Vendôme, monument à l'amiral Brueys à Uzès en 1861, nouveau portail de l'église Saint-Laurent à Paris en 1863-1866 (sa dernière œuvre); membre temporaire du Conseil des Bâtiments civils le 31 décembre 1860, membre titulaire en 1862-1864; expose au Salon des artistes français à Paris en 1848, Deux dessins, église de Germigny-des-Prés (Loiret); Cheminée de Quineville (Manche), Médaille de 2è classe, et 1850-51, Un hôtel des Invalides civils, projeté dans les terrains de l'ancien parc de Montrouge; professeur chef d'atelier d'architecture à l'École des beaux-arts du début de 1836 à 1870, atelier officiel de janvier 1864 à 1870 (voit alors son atelier libre se tarir du fait de la gratuité des ateliers officiels), vice-président de l'École en 1859, président en 1860; professeur à l'École gratuite de dessin de 1841 à 1866, professeur de perspective à l'École des beaux-arts de 1845 à 1863; membre de la Commission des beaux-arts près le Ministère d'État en 1862, effectue le suivi des travaux de l'église Sainte-Anne à Jérusalem et de l'église du Saint-Sépulcre [travaux effectués par son élève Christophe Mauss entre 1862 et 1866]; membre fondateur de la Société centrale des architectes en 1840, de la Société des artistes français, et de l'Association Taylor en 1845, membre du comité de 1867 à 1872; membre de l'Académie des beaux-arts de Rio-de-Janeiro en 1857; chevalier de la Légion d'honneur le 21 janvier 1852, officier (décret du 15 décembre 1860); décoré de l'Ordre royal du Saint-Sauveur de Grèce en 1860; mort au Palais du Luxembourg à Paris 6è le 29 juillet 1871, obsèques en l'église Saint-Sulpice, sa paroisse, le lundi 31 juillet 1871; Archives nationales de France, LH/582/63, dossier Légion d'honneur; annonce de décès dans la Revue générale de l'architecture et des travaux publics, 1870, col. 144, 188, notice biographique par Pierre Honoré Féraud dans la Revue générale de l'architecture et des travaux publics, 1870, col. 81-92, 132-137, 177-181, et 251-255; Bellier et Auvray; Adolphe Lance, 1872; Hubert Lavigne, État civil d'artistes français, billets d'enterrement ou de décès, Paris, J. Baur, librairie de la Société de l'Histoire de l'art français, 1881, p. 103; Bauchal, 1887; Delaire, 1907; Laurence Goux in AKL; Musée d'Orsay, documentation)
FORMATION
formation - scolarité à l'École des beaux-arts -
Dates de présence : Entre 30 octobre 1819 et 19 septembre 1829
Matricule : 425
Date de passage en première classe : 29 décembre 1821
La première date de présence (la seule parfois) est celle du concours d'admission et la seconde date celle de la dernière mention de présence de l'élève à l'Ecole.
CONCOURS
concours - Prix de Rome - - Date de jugement : 19 septembre 1829
Classement : Grand Prix
ATELIER
atelier - atelier de Delespine, Pierre-Jules - (1793 - 1825)
atelier - atelier de Debret, François - (1814 - 1841)
Date de présence : 1821
Liens
Gestion documentaire
Source / Licence source : Institut national d'histoire de l'art (France) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Base(s) de données Dictionnaire des élèves architectes de l’École des beaux-arts de Paris (1800-1968) - INHA
Documents d'archives et documents photographiques de la Bibliothèque de l'Institut national d'histoire de l'art - INHA
Dessins d'ornements de Jules Bourgoin (1838-1908) - InVisu
Référence notice INHA__PERSONNES__78915
Permalien https://agorha.inha.fr/inhaprod/ark:/54721/00278915
Saisi le 05/10/2005 00:00:00
Modifié le 05/01/2021 11:25:23
Voir les notices liées
Evénements biographiques et historiques   
Fonds d'archives   

Etat : Publiée (15/03/2011)

Saisi par: Rodriguez, Peggy (05/10/2005)

Modifié par: plaborde (05/01/2021)