Aller au contenu principal
Finalisée
Affiche de l'exposition Les peintres de la Réalité en France au XVIIe siècle, Paris, Musée de l'Orangerie, 1934. © D.R.

Répertoire des expositions dans les musées français (1900-1950)

Description


Au moment où l’histoire de l’art se constitue en tant que discipline autonome, on assiste – en France, comme dans d’autres pays européens – à l’essor des expositions temporaires qui, par leur nombre et leur diversité, informent l’évolution de ce nouveau champ académique.
Cette croissance tient au fait que les expositions Beaux-Arts côtoient désormais celles d’art industriel, pour lesquelles il est par ailleurs souvent difficile de démêler discours historique et discours promotionnel. L’institution muséale se présente aussi parfois comme la vitrine des intérêts de marchands ou d’artistes, qui proposent leurs œuvres à la vente, néanmoins les entreprises plus strictement marchandes – initiatives émanant de personnes privées, de galeries ou de sociétés d’artistes – n’ont pas été intégrées à ce corpus. Seules les expositions d’art organisées par des musées publics, qui permettent d’appréhender le discours sur l’art tel qu’il est mis en œuvre par l’état ou les collectivités territoriales, font partie de ce répertoire, car leur étude permet de cerner les enjeux politiques au niveau régional, national ou international.  Le répertoire offre en effet la possibilité de s’interroger sur les dynamiques locales de l’exposition : organisation et système hiérarchique de décisions (préfectures et mairies), définition d’une politique culturelle, et constitution de cercles sociaux (patronages et comités). A une plus grande échelle, le répertoire met en lumière les rapports qui s’instaurent entre les musées de province et les institutions parisiennes.
Les perspectives offertes par une approche quantitative de l’exposition font de ce répertoire une ressource inédite, qui fonde la réflexion sur la pratique de l’histoire de l’art en France, dans la première moitié du XXe siècle.
Ce répertoire a été créé parallèlement au Répertoire de cent revues francophones d’histoire et de critique d’art dans la première moitié du XXe siècle, et s’inscrit dans un projet plus général sur l’historiographie, les ouvrages collectifs et les présupposés idéologiques de l’histoire de l’art au XXe siècle.


Équipe

La base de données est gérée par le Département des études et de la recherche (DER) de l'Institut national d'histoire de l'art (INHA).

  • Cédric Lesec, chargé d'études et de recherche (2008-2012)
  • Michela Passini, pensionnaire (2008-2012)
  • Marie Tchernia-Blanchard, chargée d'études et de recherche (2009-2013)
  • Anna Hantaï, chargée de ressources documentaires (2000-2013)
  • Chloé Gautier, chargée de ressources documentaires (2011-2018)
  • Federico Nurra, chargé de ressources documentaires et numériques (2018-)

Responsable

  • Anne Lafont, conseillère scientifique (2007-2012)

Partenaires

  • Centre François-Georges Pariset, université de Bordeaux

Dates

2008-2012

Citer la base

Répertoire des expositions dans les musées français (1900-1950)https://agorha.inha.fr/database/33. (Consulté le JJ mois AAAA).