Aller au contenu principal
Statut
Publiée
Contributeur
idubois
Dernière modification
17/05/2022 10:20 (il y a 7 mois)
Type d'oeuvre
Titres
Type de titre : 
Titre : 
Les Trois Grâces
Localisations
Lieu de conservation : 
Type de Cote / numéro : 
Cote / numéro : 
R.F. 2011-1
Commentaires descriptifs
Commentaire descriptif : 

Représentées en pied sur un fond noir, debout sur un sol caillouteux, les Trois Grâces (Aglaé, Euphrosyne et Thalie) sont représentées nues, portant seulement une ou deux chaînes d'or, une coiffure tressée maintenue par un ruban pour celle de gauche et un chapeau bordeaux à plume blanche pour celle de face. Ces deux dernières tiennent également un léger voile transparent. Elle adoptent des attitudes variées : celle de gauche est vue de dos, regardant les autres; celle du milieu est en contraposto de face et regarde le spectateur, de même que celle de droite qui se tient le pied gauche replié dans une main et repose l'autre sur l'épaule de sa voisine.

Matérialité
Matériau : 
Technique : 
Dimensions
Hauteur : 
0,36
Largeur : 
0,24
Unité de mesure : 
Inscriptions
Type d'inscription : 
Transcription : 

serpent ailé tenant dans sa gueule un anneau, emblème de Cranach, et date 1531

Emplacement : 
en bas à droite
Représentations
Légende : 
Les Trois Grâces
Commentaire Représentations : 

On connait deux autres représentations de ce thème par Cranach, l'une au musée de Kansas City (D 1535) et l'autre longtemps dans la coll. Law à Cambridge (de l'atelier). A interpréter dans un sens d'élévation morale et chrétienne, les Trois Grâces de l'Antiquité se voient conférer ici des vertus de générosité et d'amour d'autrui, en relagion avec une devise latine tirée de Sénèque : "Je donne, je reçois et je renvoie" (De Beneficiis) qui accompagne un représentation des Trois Grâces jouant à la balle dans l'ex-libris (bois gravé anonyme, vers 1510) de l'humaniste bâlois Cuspinian dont Cranach avait réalisé en 1502-1503 le portrait peint, conservé à Winterthur (coll. Oskar Rheinhart) et repris en gravure dans cet ex-libris [cat. Louvre 2013, p. 121].

Créations / exécutions
Personne liée à l'oeuvre : 
Rôle : 
Type de date : 
Date de création : 
1531 - daté en bas à droite
Historiques de collection
Nom du propriétaire : 
Date Propriété : 
2011
Collection : 

? Vente Londres, Dermer, 14.6.1832, n° 3 ("Cranach, The Graces, An early picture") Marquis Arnaud Christian de Labriffe (1852-1928) et son épouse, château de Neuville, Gambais (Yvelines). A la suite de négociations commencées en 1900 par le courtier parisien Imbert Gavarry et restées infructueuses, puis reprises par le comte Jean de Forceville, acquis par ce dernier auprès du marquis de Labriffe comme "attribué à Cranach" le 26.4.1908, Forceville agissant pour le compte de Jacques Seligmann (1858-1923), marchand d'art, Paris et New York (archives de la famille Labriffe, comme écrite de Gérard Auguier 22.2.2013). Sa veuve épousée en 2e noces née Ela Grunebaum, Paris (cité en sa possession en 1932) Leur fils François-Gérard Seligmann, lui aussi marchand d'art, Paris. Sa veuve Françoise Seligmann, Paris Tableau classé Trésor national lors de la demande d'exportation, juillet 2009. Acquis par le Louvre en février 2011 grâce à du mécénat et une souscription publique lancée en novembre 2010 [cf. cat. Louvre 2013, p. 121].

Ensembles / rapports
Type de lien vertical : 
Commentaire Type de lien vertical : 

volets provenant d'un même retable

Sources en ligne
Date de consultation : 
17/05/2022
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) / Musée Unterlinden (Colmar) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)