Aller au contenu principal
Statut
Publiée
Contributeur
Frémaux, Céline
Dernière modification
02/12/2021 18:41 (il y a 6 mois)
Type de personne
Noms
Nom : 
Dervaux
Prénom : 
Adolphe
Sexe : 
Naissance et mort
Date de naissance : 
2 mai 1871
Lieu de naissance : 
Commentaire Naissance : 
Père : Dervaux, Adolphe (artiste peintre)
Date de mort : 
28 octobre 1945
Lieu de mort : 
Commentaire Mort : 
décédé à son domicile du 22 rue de Dunkerque, Paris 10e, le 28 octobre 1945 (Archives de Paris, 10D 79)
Biographie
Commentaire biographique : 
Biographie rédigée par Marie-Laure Crosnier Leconte :

Matricule de l'Ecole des Beaux-Arts : 4620. Adolphe Dervaux, né à Paris 9è le 2 mai 1871, fils d'Adolphe Georges Dervaux (1825-ap. 1883) artiste-peintre, et de Louise Berthe Hannier (1844-av. 1883) rentière, reconnu par ses parents le 16 août 1871, élève de Charles Genuys à l’École des arts décoratifs, d'Eugène Laporte architecte à Paris 4è (à l'atelier le 14 février et le 8 juin 1891), puis de Constant Moyaux (à l'atelier le 20 février 1893), et Émile Vaudremer, a tenté l'admission en février et juin 1892, février et juin 1893, et février 1894, admis en 2è classe le 1er août 1894, obtient un total de 11 valeurs entre le 10 janvier 1895 et le 28 février 1896 (architecte et urbaniste à Paris 16è [en 1906], puis Paris 10è [entre 1923 et 1945]; architecte adjoint de la Régence de Tunis en 1894; inspecteur des travaux à l’Exposition universelle de 1900; architecte adjoint des travaux de l'Imprimerie nationale; architecte des Chemins de fer du Midi, du Métropolitain et de l'État en 1914; architecte du ministère des Colonies, hôpital social de Marseille; architecte de la Chambre de Commerce de Cette [Sète, Hérault], architecte de l'extension de Toulon, Var (loi du 14 mars 1919); architecte du gouvernement aux Expositions de San Francisco en 1915, Barcelone en 1917, à l’Exposition coloniale de Marseille en 1922; gare centrale à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques) en 1908-11, boutiques boulevard Haussmann à Paris en 1923, station de métro Vaneau à Paris en 1923, gare de chemin de fer de Rouen (Seine-Maritime), achevée en 1913-28, plans du Village français à l'Exposition internationale des arts décoratifs en 1925, Palais consulaire à Sète (Hérault) en 1928-29; plans d’extension d’Ax-les-Thermes, Bandol, Perpignan et Toulon; expose au Salon des artistes français à Paris en 1895, Palais pour le Sénat d'une République équatoriale, application obligatoire du fer, de la brique et du ciment; Palais de Justice et Tribunal de Commerce pour la capitale d'une République équatoriale, application obligatoire du fer, de la brique et du ciment, 1897, Etude d'architecture bourguignonne du XVe siècle, à Noyers, et 1901, Maison commune dans un faubourg travailleur, Paris (1901), mention honorable, au Salon de la Société nationale des Beaux-arts en 1908, Un cadre contenant: Théâtre populaire (esquisse), Maison à bon marché, 1909, Gare de Biarritz (Basses-Pyrénées) (façade du départ et détails d'exécution), 1910, Un hôtel de ville sur deux terrains irréguliers, pour une ville pyrénéenne (2 châssis); Façade d'un hôtel à voyageurs, à Paris, 1911, Etablissement physiothérapique, 1914, Palais consulaire, à l'angle des deux canaux, Cette (Hérault), et 1919, Maison pour ouvriers des carrières, environs de Soissons, au Salon des artistes décorateurs en 1914, Chambre et Bourse de Commerce à l'angle de deux canaux à Cette, et 1919, Palais consulaire de Cette à l'angle de deux canaux, et au 7è Salon de la Société française des Urbanistes en 1941, Barbizon, état projeté et en 1932 reproposé; Médaille d’or à l’Exposition de Turin en 1902; publications: Essai sur l’architecture telle qu’elle est, rapport présenté à la Société d’art populaire et d’hygiène, Paris, 1907, "Le Beau, le Vrai, l’Utile", La Réorganisation de la France, Paris, Bibliothèque générale des sciences sociales, Lib. Félix Alcan, 1917, p. 180-237, L’Édifice et le milieu, Paris, E. Leroux, 1919, L’Architecture étrangère à l’Exposition internationale des arts décoratifs, Paris, Éd. Ch. Moreau, 1925 ; membre du Comité central des Arts appliqués ; membre du Comité supérieur de l’Aménagement et de l’Organisation générale de la Région parisienne ; président de l’École supérieure d’Art public ; membre de la Société centrale des architectes en 1934, de la Société française des urbanistes, président de 1930 à 1939, membre du Comité supérieur de la Région parisienne en 1936, président d'honneur en 1942; membre fondateur de la Société des architectes modernes en 1922, vice-président; membre de la Société des artistes français en 1906, radié en 1937, sociétaire de la Société nationale des beaux-arts en 1910; membre de la Société française d'archéologie le 18 juin 1935 ; chevalier de la Légion d'honneur (décret du 25 mars 1923, ministère du Commerce), officier (décret du 9 mai 1926, ministère du Commerce, promotion de l’Exposition des Arts décoratifs et industriels modernes en 1925, J.O. du 22 mai 1926, 40 ans de services); membre du jury de l'Exposition internationale de Paris en 1937 ; marié à Berthe Marie Berjeaut ; mort chez lui à Paris 10è le 28 octobre 1945 ; Archives nationales de France, AJ/52/403, dossier d’élève, et 19800035/1288/48791, dossier Légion d'honneur ; Delaire, 1907 ; Archives de Paris, acte de décès, cote 10D 79 ; annuaires Sageret, 1935 à 1939 ; DBF; Bernard Marrey, Paris-Banlieue 1919-1939, Paris, Dunod, 1989 ; Claude Loupiac in AKL ; Musée d'Orsay, documentation)
Parcours
Date d'entrée / sortie dans l'école : 
1 août 1894
Sujet concours admission : 
Un Baptistère<br>Dessin d'après "la griffe à tête de lion", modelage d'après une rosace
Matricule : 
4620
Commentaire Parcours : 
La première date de présence (la seule parfois) est celle du concours d'admission et la seconde date celle de la dernière mention de présence de l'élève à l'Ecole.
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)
Commentaire interne
1901-1910 (DA).
Tous les ouvrages de cet architecte ont été traités (BLAF).