Aller au contenu principal
Statut
Publiée
Contributeur
Laclotte
Dernière modification
02/12/2021 10:13 (il y a 6 mois)
Type d'oeuvre
Titres
Titre : 
Sainte Conversation
Titre : 
La Vierge en trône avec des saints
Localisations
Lieu de conservation : 
Type de Cote / numéro : 
Cote / numéro : 
MI 548
Type de Cote / numéro : 
Cote / numéro : 
12838
Matérialité
Matériau : 
Dimensions
Hauteur : 
0,98
Largeur : 
1,27
Unité de mesure : 
Inscriptions
Type d'inscription : 
Transcription : 
A VICTORE CARPATHIO FICTI
Emplacement : 
en bas, à gauche
Créations / exécutions
Personne liée à l'oeuvre : 
Rôle : 
Personne liée à l'oeuvre : 
Rôle : 
Commentaire Rôle : 
L'inventaire mentionne que l'oeuvre est signée
Type de date : 
Date de création : 
Vers 1500
Historiques de collection
Collection : 
Coll. Fesch, à Rome ; estimé à 150 scudi dans l'inventaire après décès du cardinal Fesch ; vente Fesch, à Rome, en 1845 (n° 916) ; acquis par Baseggio pour 250 écus. ; coll. du marquis Giovanni Pietro Campana, à Rome ; acquis en 1861 et présenté au musée Napoléon III, à Paris, en 1862 ; au musée du Louvre, dès 1863 ; déposé au musée de Caen de 1872 à 1975 ; déposé à Avignon en 1976.
Evénement : 
Description du catalogue de 1845 :

La sainte Vierge, avec l'enfant Jésus sur ses genoux, est assise sur une espèce de mur, à hauteur d'appui, qui occupe tout le devant de la composition. De chaque côté d'elle, deux saintes femmes sont en adoration ; et derrière celles-ci, se trouvent deux saints personnages dont l'un s'occupe d'une pieuse lecture. Deux anges suspendent derrière Marie une draperie rouge bordée d'or ; l'un d'eux tient une couronne au-dessus de sa tête. Dans sa main gauche ouverte, la mère de Dieu montre des fleurs parmi lesquelles, sans doute, son fils a choisi celle qu'il s'apprête à faire tomber sur le petit saint Jean qui, assis à ses pieds, tend la main pour la recueillir. Deux autres anges, placés derrière la muraille, jouent, l'un du violon, l'autre d'un tambour de basque. Au-delà de cette scène, une pelouse s'étend jusqu'au bord d'une rivière, sur la rive opposée de laquelle s'élève une grande ville appuyée à des rochers amoncelés les uns sur les autres et dont le sommet, en s'élançant à pic dans les nues, est couronné par de nouvelles constructions ; toute cette partie se voit à travers une immense et frêle arceau dont la nature seule a fait les frais.
Dire que ce tableau ne laisse aucun doute sur son authenticité, c'est en faire tout l'éloge.
Evénement : 
Description du catalogue de 1841 :

Petites figures peintes avec fermeté et beaucoup de soin, par Carpaccio.
Bibliographies / archives
Commentaire Bibliographies / archives : 
n° 62, p. 88-89.
Commentaire Bibliographies / archives : 
n° 49, p. 78.
Commentaire Bibliographies / archives : 
n° 60.
Sources en ligne
Référence de notice : 
000PE012515
Date de consultation : 
28/05/2019
Source
source : Institut national d'histoire de l'art (France) / Ville d'Ajaccio - licence : Attribution 4.0 International (CC BY 4.0)